Imprimer cet article Imprimer cet article Envoyez cet article par email à une personne de votre choix Envoyez cet article par email à une personne de votre choix

Aperçu – Inégalités justes et nécessaires

Rappel d’une vérité oubliée : l’idéal catholique d’une société fraternelle, parce qu’ harmonieusement inégalitaire.

Sur la grande quantité des lettres qui affluent au secrétariat de la TFP, beaucoup expriment l’inquiétude et la tristesse de nos amis face à la sécularisation galopante de notre société :

« Nous allons vers la décadence, nous coulons doucement, mais sûrement », dit l’une ;

« Le délaissement, l’égoïsme ont pris place dans nos cités » se lamente l’autre.

– Une troisième missive regrette « L’esprit chrétien qui nous manque aujourd’hui », alors qu’une autre encore constate « Avec la vie actuelle, on se pose bien des questions« .

– Enfin, les dernières concluent : « C’est cela qui est si important aujourd’hui, fortifier les chrétiens » ; « Je prie tous les jours pour combattre l’immoralité et la déchristianisation ».

Oui, la déchristianisation de la France a des conséquences directes sur notre vie de tous les jours. Mais il y a quelque chose de concret et d’utile que  nous pouvons faire. C’est de faire connaître autour de nous un des principes essentiels de l’organisation de la société selon la doctrine catholique, que bien des chrétiens ignorent aujourd’hui.

C’est pourquoi nous avons le plaisir de présenter, une brochure illustrée, intitulée:

 « Inégalités justes et nécessaires ».

Elle rappelle une vérité oubliée l’idéal catholique d’une société fraternelle, parce qu’harmonieusement inégalitaire. C’est la voix des Papes qui l’enseigne et la fait comprendre.

La conception chrétienne de l’égalité est apparue pour la première fois dans l’histoire du monde avec l’évangélisation et a remis en cause la cruauté du monde païen. À partir de l’enseignement de Notre Seigneur Jésus-Christ, les hommes ont compris qu’étant tous fils de Dieu, ils sont tous égaux du simple fait de leur appartenance à l’humanité.

Tous les droits inhérents à la nature humaine sont les mêmes pour tous, à commencer par les premiers d’entre eux : le droit à la vie, à la dignité et à l’honneur, et donc à la liberté, ainsi que le droit de chacun aux  fruits de son travail.

Jusqu’alors, le monde païen de l’Antiquité avait refusé de reconnaître cette égalité fondamentale de tous les êtres humains. D’où l’esclavage, la condition inférieure de la femme, le mépris de la vie humaine et toutes les manifestations d’injustice et de cruauté d’un monde barbare et primitif qui bridaient le plein épanouissement de la personne.

Pendant les siècles où la vision catholique du monde fut matrice de civilisation, l’âge, l’éducation, la culture, le métier, les biens et une foule d’autres circonstances, nuançaient les rapports au sein de la société, marquaient les lois et les coutumes. 

 Mais aujourd’hui, chacun d’entre nous est le témoin d’une multitude de faits, en apparence sans connexion entre eux, qui introduisent des modifications dans la vie quotidienne, en un sens toujours plus égalitaire.

 Comme on peut le voir dans l’Aperçu, l’égalitarisme se glisse dans des domaines comme les aspects extérieurs de l’existence, comme la façon de vivre en société, ou encore dans le champ économique, politique ou international, dans la culture, et même dans les rapports des hommes avec Dieu.

 Cet immense mouvement forme un puissant courant qui avance sans cesse, alternant les remous lents et profonds, les sauts brusques et rapides et les passages de calme apparent.

En face de cette révolution égalitaire universelle, qui atteint tous les domaines de la vie en société mais est bien souvent impalpable, le catholique est placé dans une situation diamétralement opposée et incompatible avec ce mouvement.

D’où la nécessité de bien comprendre l’enseignement des Papes au sujet des inégalités justes et nécessaires. D’autant plus que ce mouvement possède aussi le caractère d’une mystique religieuse intolérante.

 « Voir, juger, agir », selon la devise de saint Thomas d’Aquin, c’est ce que pouvons faire, à l’aide de cet « Aperçu » qui cherche à susciter la réflexion sur notre vie personnelle et sur la société, autour de la voix des Papes.

Cette brochure un instrument utile pour continuer, avec tous les amis de la TFP, la mission qui nous anime.

Aussi nous invitons à lire et diffuser cet  « Aperçu – Inégalités justes et nécessaires – Rappel d’une vérité oubliée ».

 

Pour nous écrire :

Mentionnez le code  – 13863

6 av. Chauvard – 92600 Asnières s/Seine

Par téléphoner :  01 45 55 61 88

     

S’ABONNER À TFP-FRANCE : Abonnez-vous à tfp-france.org par Email

Bookmark and Share
Tags: , , , ,
Imprimer cet article Imprimer cet article

6 comments
Laisser un commentaire »

  1. Il faut bien que quelqu’un vous le dise un jour: en dehors des écrits internes à l’église, aucune source ne mentionne l’existence de Jésus Christ. La religion chrétienne a mis 300 ans à prendre le pouvoir dans l’Empire romain et ne le doit qu’à la faveur d’un empereur qui s’est converti par tactique politique. Les valeurs chrétiennes se meurent aujourd’hui mais elles n’ont rien à voir avec votre nostalgie d’un ordre bourgeois de propriétaires qui ne date que du 19ème siècle. La religion féodale était encore une autre religion d’inspiration chrétienne: il est faux de croire que la religion chrétienne n’a pas changé,il y a eu au moins une dizaine de religions chrétiennes catholiques différentes depuis 2000 ans .Le dernier avatar ,la religion d’un dieu d’amour ne date que de 50 ans…Avant la guerre les curés essayaient encore d’effrayer le peuple avec l’enfer et le paradis ( dernier épisode raconté par Sartre dans » les mots ») Ca ne fonctionne plus alors ils ont essayé l’amour… Vous avec votre religion de l’inégalité, sans le savoir vous fondez une nouvelle religion , bon courage et j’espère que vous êtes du côté des riches et pas du côté des bonnes et des serviteurs .Une seule journée de ménage chez des bourgeois vous ferait changer d’avis …..et de religion……..
    Bonjour chez vous

  2. De grâce ne donnez pas l’exemple de l’Angleterre comme société de « sainte inégalité » !
    Par le « Bill du test » on a persécuté les Catholique dans tout l’Empire durant des siècles, et nous en connaissons bien ici les effets douloureux.
    Si Elizabeth II ne s’est jamais départie de sa solennité royal, ses enfants et petits enfants ne suivent pas son exemple…
    Je recommande la lecture du très édifiante du livre de Mgr H. Delassus « Vérités sociales et erreurs démocratiques » rendu disponible par les Éditions Saint-Rémi.
    Bien à vous !

  3. je désire m’abonner à tfp france. Aussi, responsable du groupe de prière SACRE CŒUR voudrais je vous demander un millier de livrets sur la dévotion au sacré cœur. Nous pouvons supporter les frais de port et collecter si possible des dons pour l’association TFP. merci

  4. Pour nous contacter :

    6 av. Chauvard
    92600 Asnières s/Seine

    Par téléphoner : 01 45 55 61 88

  5. MR COLLIOT ALAIN
    […]
    MERCI POUR VOTRE CALENDRIER

    AVEZ VOUS UNE PHOTO DE MARIE
    BIEN CORDIALEMENT
    MR COLLIOT ALAIN

  6. MR Culbeni lech

    MERCI POUR VOTRE CALENDRIER

    AVEZ VOUS UNE PHOTO DE MARIE,
    A POIL ?
    BIEN CORDIALEMENT
    MR Culbeni

Leave Comment