Imprimer cet article Imprimer cet article Envoyez cet article par email à une personne de votre choix Envoyez cet article par email à une personne de votre choix

Fête-Dieu, appelée aussi Fête du Saint-Sacrement

   La Fête-Dieu, appelée aussi Fête du Saint-Sacrement, Corpus Domini, Corpus Christi,  célébrée le jeudi qui suit la Trinité, c’est-à-dire soixante jours après Pâques.

Origine

   L’histoire de la solennité s’inscrit dans le sillage du débat théologique suscité par l’hérésie de Bérenger de Tours qui niait la présence réelle du Christ dans l’Eucharistie. Dans la bulle Transiturus qui institua la Fête-Dieu, le pape Urbain IV écrit qu’« il est juste néanmoins, pour confondre la folie de certains hérétiques, qu’on rappelle la présence du Christ dans le très Saint-Sacrement ».

   Les évolutions de la théologie sacramentelle et son développement dans les écoles du xiie siècle et du xiiie siècle ont été décisives. Le facteur déterminant qui a permis l’invention et la réception de la solennité de la Fête-Dieu a surtout été l’évolution de la religiosité populaire qui a accompagné ces évolutions théologiques grâce au développement de la prédication.

  Ce réveil s’accompagnait d’un désir de pouvoir contempler l’hostie pendant la messe : c’est à Paris, vers 1200, que l’existence de ce rite de « l’élévation », au moment de la consécration, est attestée pour la première fois.

Miracle de Bolsena

   L’origine de la Fête-Dieu est due à un miracle qui a eu lieu au xiiie siècle à Bolsena en 1263. Ce miracle est relaté par les fresques de la Cathédrale d’Orvieto.L'intérieur de la cathédrale d'Orvieto

   Un prêtre de Bohême, Pierre de Prague, avait fait un pèlerinage et avait de grands doutes spirituels notamment sur la présence du Christ dans l’Eucharistie. Lors d’une messe célébrée par le prêtre, lors de la consécration, l’hostie prit une couleur rosée et des gouttes de sang tombèrent sur le corporal et sur le pavement. Le prêtre interrompit la messe pour porter à la sacristie les saintes espèces.

   Le Pape Urbain IV vint alors constater ce qui était survenu.

Institution de la Fête-Dieu

  Le pape, ancien confesseur de sainte Julienne de Cornillon, institua alors à sa demande la fête du Corpus Domini par la bulle « Transiturus de hoc mundo » le 8 septembre 1264. Il la fixa au jeudi après l’octave de la Pentecôte et confia la rédaction des textes liturgiques à saint Thomas d’Aquin. Fete

  La Fête-Dieu ne fut reçue dans toutes les églises latines qu’au temps de Clément V, à l’époque du Concile de Vienne (1311 – 1312) où il renouvela la constitution d’Urbain IV. L’institution de cette célébration est contemporaine de l’extirpation de l’hérésie cathare et vaudoise au bûcher de Montségur, ces processions dans le midi de la France et dans la vallée du Rhône ont été l’occasion d’incidents violents du début du XIVe siècle jusqu’au XVIe siècle inclus.

  La tradition des tapis de fleurs sur le parcours de la procession se perpétue notamment en Bretagne à Ouessant et en Alsace à Geispolsheim.

 Thomas_Un_an_a_Rome_Pl_XXXIII_Infiorata - detail

 


 source: fr.wikipedia.org

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

 

Tags: , , , , , , ,
Imprimer cet article Imprimer cet article

Leave Comment