Imprimer cet article Imprimer cet article Envoyez cet article par email à une personne de votre choix Envoyez cet article par email à une personne de votre choix

« Jésus veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé »

  NDF Sœur Lucie, la dernière des trois voyants à qui la Sainte Vierge est apparue à Fatima, en 1917 est décédée le 13 février 2005. Elle allait avoir 98 ans. Alors que ses deux cousins, les bienheureux François et Jacinthe, sont allés au Ciel peu de temps après les apparitions, Lucie est restée à cause d’une mission que la Sainte Vierge a voulu lui confier.
   La richesse et l’actualité du message de Fatima sont loin d’être épuisées. Cependant, un grand nombre de catholiques les ignorent, se contentant de vagues idées reçues, véhiculées souvent par des médias peu catholiques. Vous trouverez ci-dessous le rappel d’un point essentiel du message de Marie : la dévotion à son Coeur Immaculé et la pratique de la communion réparatrice des cinq premiers samedis.

« Tu resteras là encore quelque temps »

   Lors de la première apparition, le 13 mai 1917, Lucie demande à la Sainte Vierge :

— « Et moi, est-ce que j’irai au Ciel aussi ? »
— « Oui, tu iras », lui répondit-Elle.
Lucie : — « Et Jacinthe ? »
Notre-Dame : — « Aussi ».
Lucie : — « Et François ? »
Notre-Dame  : — « Aussi, mais il doit dire beaucoup de chapelets ».

   Un mois plus tard, lors de la deuxième apparition, Lucie insiste sur sa demande d’aller au Ciel, mais la Sainte Vierge lui précise qu’elle devra encore rester « quelque temps » :

Lucie : — « Je voudrais Vous demander de nous emmener au Ciel. »

Notre-Dame : — « Oui, Jacinthe et François, Je les y amènerai bientôt. Mais toi, tu resteras là encore quelque temps. Jésus veut se servir de toi pour Me faire connaître et aimer. Il veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé. À ceux qui l’embrasseront, Je promets le salut ; et ces âmes seront aimées de Dieu, comme des fleurs disposées par Moi pour orner son trône ».

Lucie  : — « Est-ce que je vais rester ici toute seule ? »

Notre-Dame : — « Non, ma fille. Souffres-tu beaucoup ? Ne te décourage pas. Jamais Je ne t’abandonnerai. Mon Cœur Immaculé sera ton refuge et le chemin qui te conduira jusqu’à Dieu ».

Le Coeur Immaculé de Marie outragé par les péchés demande réparation

  Dès ce 13 juin 1917, la mission de Lucie est annoncée : faire connaître dans le monde entier la dévotion au Coeur Immaculé de Marie.

« Au moment où Elle disait ces dernières paroles – raconte sœur Lucie – Elle ouvrit les mains et nous communiqua pour la deuxième fois le reflet de cette lumière immense. En elle, nous nous vîmes comme immergés en Dieu. Jacinthe et François semblaient être dans la partie de cette lumière qui s’élevait vers le Ciel, et moi dans celle qui se répandait sur la terre. Devant la paume de la main droite de la Sainte Vierge, se trouvait un Cœur entouré d’épines qui semblaient y être enfoncées. Nous avons compris que c’était le Cœur Immaculé de Marie, outragé par les péchés de l’humanité, qui demandait réparation ».

   Le 13 juillet suivant, la Sainte Vierge montra l’Enfer aux trois enfants, âgés alors de sept, neuf et dix ans. Après cette terrible vision, Elle leur déclara :

— « Vous avez vu l’enfer, où vont les âmes des pauvres pécheurs. Pour les sauver, Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé ». Puis, sans expliquer davantage : « Je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Cœur Immaculé et la communion réparatrice des premiers samedis ».

« Toi tu vas rester ici-bas »

   Pendant la maladie qui précéda la mort de ses deux cousins, Lucie leur faisait de fréquentes visites. Ils s’entretenaient alors longuement des événements auxquels ils avaient été associés.

Hôpital ‘Dona Estefânia’ où Jacinthe est mort.

Hôpital ‘Dona Estefânia’ où Jacinthe est mort.

  Jacinthe lui rappelait qu’elle avait une mission :

— « Dans peu de temps, je m’en vais au Ciel. Toi, tu vas rester ici-bas afin de dire que Dieu veut établir dans le monde la dévotion au Cœur Immaculé de Marie. Le moment venu de le dire, ne te cache pas, dis à tout le monde que Dieu nous accorde les grâces par l’entremise du Cœur Immaculé de Marie. Qu’on les Lui demande à Elle, car le Cœur de Jésus veut qu’à Son côté soit vénéré le Cœur de Marie. Qu’on demande la paix au Cœur Immaculé de Marie, car Dieu la Lui a confiée. Si je pouvais mettre dans le cœur de tout le monde le feu que j’ai dans ma poitrine qui me brûle et me fait tant aimer le Cœur de Jésus et le Cœur de Marie ! »

« Je leur promets de les assister à l’heure de la mort »

   Ce n’est que quelques années plus tard que la Sainte Vierge va révéler à soeur Lucie la pratique de la communion réparatrice des cinq premiers samedis.

   Le 10 décembre 1925, la Très Sainte Vierge et, à côté d’Elle, l’Enfant Jésus sur une nuée lumineuse apparurent à sœur Lucie dans sa cellule à la maison Sainte-Dorothée de Pontevedra. Lui posant une main sur l’épaule, Elle lui montra dans l’autre un Cœur entouré d’épines. L’Enfant-Jésus, en le désignant, exhorta la voyante par ces paroles : « Aie pitié du Cœur de ta Très Sainte Mère, couvert d’épines que les hommes ingrats Lui enfoncent à chaque instant, sans qu’il n’y ait personne pour les en retirer par un acte de réparation. »

   La Sainte Vierge ajouta : « Vois, ma fille, mon Cœur couronné d’épines que les hommes ingrats m’enfoncent à chaque instant par des blasphèmes et des ingratitudes. Toi au moins, tâche de Me consoler, et dis à tous ceux qui, cinq mois de suite, chaque premier samedi, se confesseront et recevront la sainte Communion, diront un chapelet et Me tiendront compagnie pendant quinze minutes en méditant sur les quinze mystères du Rosaire dans un esprit de réparation à mon égard, que Je leur promets de les assister à l’heure de la mort avec toutes les grâces nécessaires au salut de leurs âmes ».

  Le 15 février 1926, l’Enfant Jésus apparaît de nouveau à sœur Lucie à Pontevedra, en lui demandant si elle a déjà propagé la dévotion à sa Très Sainte Mère. La voyante Lui fait part de difficultés présentées par son confesseur. Elle explique que sa supérieure est prête à la propager, mais que ce prêtre lui a dit que, seule, la Révérende Mère ne pourrait rien faire. Jésus répond : « Il est vrai que ta supérieure ne peut rien seule, mais avec ma grâce elle peut tout. »

   Sœur Lucie expose la difficulté qu’auront certaines personnes à se confesser le samedi et Lui demande que soit valide la confession dans les huit jours. Jésus répond : — « Oui, elle peut remonter à beaucoup plus encore, pourvu qu’en Me recevant on soit en état de grâce et qu’on ait l’intention de réparer les offenses faites au Cœur Immaculé de Marie. » Sœur Lucie soulève aussi l’hypothèse de quelqu’un qui oublierait de formuler l’intention au moment de se confesser, ce à quoi Notre Seigneur répond : — « On peut alors le faire à la confession suivante, en profitant de la première occasion venue de se confesser ».

Les cinq sortes d’offenses contre le Coeur Immaculé de Marie

Au cours d’une veille entre le 29 et le 30 mai 1930, Notre-Seigneur, parlant intérieurement à sœur Lucie, résoud une autre difficulté :

« La pratique de cette dévotion sera également acceptée le dimanche qui suit le premier samedi, lorsque mes Prêtres, pour de justes raisons, l’accorderont aux âmes. »

En cette même occasion, Notre- Seigneur communique à sœur Lucie la réponse à cette autre consultation :

« Pourquoi cinq samedis et non neuf, ou sept en l’honneur des douleurs de Notre-Dame ? »

« Ma fille, le motif est simple : il y a cinq sortes d’offenses et de blasphèmes proférés contre le Cœur Immaculé de Marie.o_l_fatima

« 1. Les blasphèmes contre l’Immaculée Conception ;

« 2. Contre sa virginité ;

« 3. Contre la maternité divine, refusant en même temps de La reconnaître comme Mère des hommes ;

« 4. Ceux qui cherchent publiquement à inculquer dans le cœur des enfants l’indifférence, le mépris et même la haine envers cette Mère Immaculée ;

« 5. Ceux qui L’outragent directement dans ses images sacrées ».

 

Extrait  :  « Fatima – Message de tragédie ou d’espérance ? »  (extraits). 

S’ABONNER À TFP-FRANCE : Abonnez-vous à tfp-france.org par Email

 

Bookmark and Share
Tags: , , , , , , , , , , ,
Imprimer cet article Imprimer cet article