Imprimer cet article Imprimer cet article Envoyez cet article par email à une personne de votre choix Envoyez cet article par email à une personne de votre choix

« Tout restaurer dans le Christ, afin que le Christ soit tout et en tous »

Cent ans de la mort de saint Pie X –  août 2014

le pape saint pie x - cover  Né en 1835 dans ce village de parents de condition modeste, Giuseppe Sarto – le futur saint Pie X – fréquenta le séminaire de Padoue, avant d’être ordonné prêtre en 1858 dans la cathédrale de Castelfranco.
  Il devient alors vicaire à Tombolo, curé de Salzano en 1867, puis chanoine de Trévise, directeur du séminaire et chancelier épiscopal en 1875. Il est nommé évêque de Mantoue en 1884, puis promu patriarche de Venise en 1893.
  Élu pape le 4 août 1903, il le restera onze années, jusqu’à sa mort le 20 août. Il a été béatifié (1951) puis canonisé (1954) par Pie XII.
  Pape à une époque difficile – les États se préparent à la Première Guerre mondiale, l’Église a besoin de grandes réformes, l’unité de foi est menacée par l’hérésie moderniste, les assauts de l’anticléricalisme battent leur plein –, saint Pie X fait preuve d’une volonté et d’une détermination à toute épreuve et mène d’immenses réformes au sein de l’Église.
  Son objectif, exposé dans la première de ses seize encycliques, qu’il publie deux mois après son élection :

          « Tout restaurer dans le Christ » (E Supremi).

 

                 Prière à Saint Joseph – composée par S. S. Pie X  –  23 novembre 1906

Saint Joseph, modèle de tous ceux
qui sont voués au travail

  Glorieux saint Joseph, modèle de tous ceux qui sont voués au travail, obtenez-moi la grâce de travailler en esprit de pénitence pour l’expiation de mes nombreux péchés;

    De travailler en conscience, mettant le culte du devoir au-dessus de mes inclinations; de travailler avec reconnaissance et joie, regardant comme un honneur d’employer et de développer par le travail les dons reçus de Dieu;

   De travailler avec ordre, paix, modération et patience, sans jamais reculer devant la lassitude et les difficultés;

   De travailler surtout avec pureté d’intention et avec détachement de moi-même ayant sans cesse devant les yeux la mort et le compte que je devrai rendre du temps perdu, des talents inutilisés, du bien omis et des vaines complaisances dans le succès, si funestes à l’œuvre de Dieu.

     Tout pour Jésus, tout pour Marie,
     Tout à votre imitation, patriarche saint Joseph !

      Telle sera ma devise à la vie à la mort. Ainsi soit-il.

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

Bookmark and Share
Tags: , , , , , ,
Imprimer cet article Imprimer cet article

Leave Comment