Imprimer cet article Imprimer cet article Envoyez cet article par email à une personne de votre choix Envoyez cet article par email à une personne de votre choix

Cartes de Noël de la TFP

  Ne déplorez-vous pas que l’atmosphère si spéciale qui entourait Noël autrefois se soit effacée ?

  Hélas ! Il y a des sans-Dieu qui, sous prétexte de laïcité, essayent de détruire ce qui donne sa signification à cette date.
Adoration des bergers – vitrail d’Antoine Bernard, 1905; église de Chirens, Isère.

 Vous le savez, « ils » menacent toutes les fêtes chrétiennes et veulent soit les supprimer, soit les dénaturerVous ne devez pas les laisser faire ! Il est vraiment très important de défendre ces fêtes. C’est pour cela que je vous écris aujourd’hui. 

  Grâce aux cartes de Noël, vous pourrez répandre autour de vous, avec vos vœux, un peu de l’authentique esprit de Noël.

 En les utilisant, vous accomplirez un acte militant pour défendre Noël et vous affirmerez que la France a besoin de la culture chrétienne.

 C’est important et j’ai besoin de votre aide pour faire circuler ce message d’espoir, devenu essentiel et urgent :

« Noël est comme une de ces lumières qui par les nuits obscures scintillent au bord de l’horizon, pour nous rappeler qu’un monde que l’on croyait à jamais perdu reste présent, et va peut-être revenir… »

  Mais le problème c’est que l’on écrit de moins en moins de cartes de Noël. Elles sont bien mal remplacées par les messages électroniques que l’on s’envoie à la volée par internet ou par téléphone… Et il devient si difficile de trouver de belles cartes de Noël !

  Voilà pourquoi j’ai fait préparer ces trois modèles. Je les ai choisies en pensant qu’elles pourraient vous plaire.  Il vous suffit de les plier avec soin, vous pourrez les glisser ensuite dans vos enveloppes habituelles.

  Je vous encourage à les utiliser pour adresser vos vœux à tous ceux qui vous sont chers. Vous pouvez bien sûr y écrire à l’intérieur vos souhaits de joyeux Noël et de bonne année. Adoration des bergers – M. Feuerstein, 1891; église Saint-Maurice, Mommenheim, Alsace.

– Mais permettez-moi de vous raconter en quelques mots l’histoire de ces cartes et du choix qui a été fait.

  Il y a quelques semaines, un correspondant et ami de la TFP qui vit en Alsace a pris la peine de nous écrire une longue lettre pour envoyer ses suggestions en préparation de cette campagne de Noël.

 Son idée est simple et émouvante. Avec votre aide elle va se réaliser. Il recommandait d’éviter les reproductions des tableaux comme ceux que l’on peut trouver dans les catalogues de musées, sans doute très beaux, et de préférer au contraire ceux qui sont l’expression de la piété et de la culture chrétienne des provinces de France, venue du fond de nos villages.

  Surtout s’ils sont inconnus du grand public, insistait notre ami, ces vitraux, ces tableaux, ces sculptures, ces crèches contribueront à répondre aux tenants de la laïcité agressive qui cherchent à occulter le vrai sens de cette fête.

  Bien sûr, cette suggestion allait nous donner plus de travail pour découvrir les bonnes images, mais cela en valait bien la peine, comme vous pouvez maintenant le constater par vous-même.

En suivant cette idée, voici les trois sujets qui ont été choisis :

 

Adoration des Rois Mages – atelier Lorin, XIXe; église Saint-Aignan, Chartres. Photo J. Pina.

 

– Un vitrail d’une adoration des Rois Mages, réalisé au XIXe siècle par l’atelier Lorin de Chartres, et qui se trouve dans l’église Saint-Aignan de cette même ville.  ( Carte de Noël 1 )

Adoration des bergers – vitrail d’Antoine Bernard, 1905; église de Chirens, Isère.

 

 

 

– Un autre vitrail d’une adoration des bergers, création du Maître verrier Antoine Bernard, de Grenoble, en 1905, et qui orne l’église de Chirens, en Isère.
( Carte de Noël 2 )

 

Adoration des bergers – M. Feuerstein, 1891; église Saint-Maurice, Mommenheim, Alsace.

 

Le tableau du maître-autel de l’église Saint-Maurice de Mommenheim, en Alsace. Il a été peint par Martin Feuerstein en 1891, un fervent catholique, professeur d’art religieux, qui ne craint pas d’attribuer à son œuvre une fonction édifiante, continuant en cela l’idée médiévale du catéchisme en images.
( Carte de Noël 3 )

 

  En utilisant ces cartes de Noël, vous pouvez remplir une mission essentielle.

  Si vous êtes comme moi, vous déplorez qu’en effaçant l’atmosphère si spéciale qui entourait Noël autrefois, c’est en fait la présence chrétienne qui disparaît de la vie quotidienne.

 D’un côté, un climat de paganisme s’installe et apporte l’oubli des bienfaits de 2000 ans de civilisation.

 Et d’un autre côté, il y a l’action délibérée de ceux qui veulent à toute force rayer du calendrier les fêtes catholiques parce qu’ils savent  qu’elles ont encore l’importance malgré tout, pour structurer la vie en société.

 On pourrait d’ailleurs dresser la liste des fêtes chrétiennes qui ont véritablement construit la France…

 Je vous invite donc à agir pour défendre toutes les fêtes chrétiennes, et tout particulièrement Noël plus que jamais menacé.

 Malheureusement notre pays revient au paganisme d’autrefois, la famille est détruite, la moralité disparue, l’égoïsme et la dureté de cœur allant jusqu’à la cruauté. Et c’est même l’Europe tout entière qui tourne le dos à la civilisation chrétienne, rejette l’Enfant-Dieu, sa loi, la morale qu’Il est venu enseigner.

 Avec cela, certains chrétiens sont devenus honteux et se cachent. Vous le voyez, c’est bien là une des sources de nos malheurs présents.

 D’ailleurs, on ne souhaite plus un « joyeux Noël » mais de « bonnes fêtes ». Et les enfants connaissent de moins en moins celui dont on célèbre la Nativité.

 Et pourtant, vous le savez bien, la France a besoin de la culture chrétienne…

 … Cette culture chrétienne, elle naît avec l’Enfant-Jésus, dans la Grotte de Bethléem, là où Dieu fait homme vint au monde pour racheter chacun de nous de l’emprise du péché et nous ouvrir les portes du Ciel.

 Oui, c’est de cet immense acte d’amour du Roi de l’Univers qui se fait tout petit que naît la civilisation qui va faire reculer les ténèbres du paganisme.

 Si vous aussi agissez pour défendre et ranimer l’authentique esprit de Noël autour de vous, il se peut même que votre vie en soit changée…

 En tout cas, ce que je vous propose c’est une action simple pour influencer l’ambiance de notre société qui se paganise.

 Ensemble, avec tous les correspondants de la TFP, je vous recommande d’agir pour semer autour de vous le message de Noël

 Voilà pourquoi je vous encourage à envoyer autant de cartes de Noël que vous le pourrez. N’hésitez pas pour cela à m’en demander. Et pourquoi ne feriez-vous pas un geste d’apostolat en ce Noël pour toucher encore plus de personnes ?

Adoration des Rois Mages – atelier Lorin, XIXe; église Saint-Aignan, Chartres. Photo J. Pina.

 Réfléchissez, vous pouvez aussi envoyer vos vœux avec une de ces cartes à quelqu’un à qui vous ne le faites pas d’habitude :

— votre médecin, votre député, votre maire, votre évêque, la rédaction du journal que vous achetez, un fournisseur, votre boulanger, une connaissance plus lointaine…

 Merci, si vous le pouvez, de soutenir cette action de défense de la fête de Noël par un don, de la valeur de votre choix.

 Par votre don vous participez à cette mission si nécessaire : défendre les fêtes chrétiennes contre ceux qui veulent les rayer du calendrier. Vous affirmez ainsi la présence de la culture chrétienne dans la société. Et c’est une bénédiction de le faire !

 En attendant de vous souhaiter un joyeux et saint Noël plus près du 25 décembre, ce que je vous souhaite aujourd’hui c’est beaucoup de succès pour répandre la culture chrétienne autour de vous avec les cartes de Noël de la TFP. 

 

 Pour nous écrire :

Mentionnez le code  –

13863 / Carte de Noël   1 ;
13863 / Carte de Noël   2   ou
13863 / Carte de Noël  3

6 av. Chauvard – 92600 Asnières s/Seine
 
Par téléphoner :  01 45 55 61 88  

Faire un don

 (Hors-commerce. Ne peut être vendue.)

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE : Abonnez-vous à tfp-france.org par Email

 

Bookmark and Share
Tags: , , , , , , , ,
Imprimer cet article Imprimer cet article