Imprimer cet article Imprimer cet article Envoyez cet article par email à une personne de votre choix Envoyez cet article par email à une personne de votre choix

« Confiance, confiance ! J’ai vaincu le monde. »

  Voix du Christ, voix mystérieuse de la grâce qui résonnez dans le silence des coeurs, vous murmurez au fond de nos consciences des paroles de douceur et de paix. Dans nos misères présentes, vous nous répétez le mot, que le Maître prononçait si souvent pendant sa vie mortelle : « Confiance, confiance ! »

  A l’âme coupable, oppressée par le poids de ses fautes, Jésus disait : « Confiance, mon enfant ! Tes péchés te sont remis. » « Confiance ! disait-il encore à la malade abandonnée, qui attendait de lui sa guérison ; ta foi t’a sauvée. » Quand ses apôtres tremblaient d’épouvante, en le voyant marcher la nuit sur le lac de Génézareth, il les tranquillisait par cette declaration rassurante : « Ayez confiance ! C’est moi , ne craignez rien. » Et le soir de la Cène, connaissant les fruits infinis de son Sacrifice, il poussait, en allant à la mort, ce cri de triomphe :
« Confiance, confiance ! J’ai vaincu le monde. »

  Quand il tombait de ses lèvres adorables, tout vibrant de tendresse et de pitié, ce  mot divin opérait dans les âmes une transformation merveilleuse. Une rosée  surnaturelle fécondait leur aridité ; des clartés d’espoir dissipaient leurs ténèbres ;  une sereine assurance chassait leurs angoisses. Car les paroles du Seigneur « sont esprit et vie ».

    « Bienheureux qui les écoute et les met en pratique. »

  Comme jadis ses disciples, c’est nous maintenant que Notre-Seigneur invite à la confiance. 
  Pourquoi refuserions-nous d’entendre sa voix ?

Extraits du Livre de la Confiance, de l’abbé Thomas de Saint-Laurent.

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

 

Bookmark and Share
Tags: , , , ,
Imprimer cet article Imprimer cet article

Leave Comment