Imprimer cet article Imprimer cet article Envoyez cet article par email à une personne de votre choix Envoyez cet article par email à une personne de votre choix

Embarquement des bestiaux sur le « Passager » dans le port de Honfleur

  Une petite foule colorée travaille sur le port.

  L’animation y règne, mais sans agitation ni tension.Photo1

  Chacun est conscient de ses propres responsabilités et de la dignité de sa fonction.

  Le marin, la marchande, l’éleveur qui a conduit son bétail, l’armateur en haut-de-forme qui surveille l’embarquement, les fonctionnaires du port, le gendarme au deuxième plan à droite, et même les simples badauds, chaque personne a conscience de ce qu’elle est, de ses devoirs et de ses droits, de sa propre liberté conjuguée au respect de la liberté et de la dignité des autres.

  On n’est pas là devant une masse d’individus anonymes, irresponsables et paresseux.

  Il existe un authentique esprit de communauté et de fraternité, fruit de la conviction que chacun a le droit de vivre honorablement sa vie personnelle, à la place et dans les conditions où l’ont mis les desseins et les dispositions de la Providence.

Embarquement des bestiaux sur le « Passager » dans le port de Honfleur
                                                                                                                            [cliquez sur l’image pour agrandir]

 

 

       Embarquement des bestiaux sur le « Passager » dans le port de Honfleur   –                                                         Auguste-Xavier Leprince, 1823      

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

 

Bookmark and Share
Tags: , ,
Imprimer cet article Imprimer cet article

Leave Comment