- tfp-france.org - http://tfp-france.org -

L’idéal catholique d’une société fraternelle, parce qu’harmonieusement inégalitaire


« La société humaine, telle que Dieu l’a établie, est composée d’éléments inégaux, de même que sont inégaux les membres du corps humain; les rendre tous égaux est impossible et serait la destruction de la société elle-même »
– Saint Pie X 


`  Chacun d’entre nous est témoin d’une multitude de faits, sans connexion entre eux, qui introduisent de petites modifications dans la vie de tous les jours, en un sens toujours plus égalitaire.

   Ainsi en est-il, par exemple, des rapports entre professeurs et élèves. Il n’y a pas si longtemps, le respect dû envers l’enseignant se manifestait de plusieurs manières : on se levait lorsqu’il entrait dans la classe ; personne n’aurait gardé une casquette sur la tête ni ne se serait adressé à lui de façon grossière.pape - detail

 L’inégalité entre professeur et  élèves  est une inégalité juste et nécessaire, qui s’érode depuis mai 1968. Peu à peu, l’autorité du maître disparaît, il cherche à n’être qu’un gentil camarade de plus, au même niveau que les autres, et l’élève, la plupart du temps, ne suit que son bon plaisir.

 Cependant, ces changements se sont produits  de façon graduelle et la majorité des gens ne s’est pas rendu compte que l’enseignement souffrait une modification radicale. Il en va de même des règles de politesse et de savoir-vivre.

  Oui, un jeune doit se lever dans les transports en commun pour céder sa place à une personne plus âgée, de même qu’un homme s’efface pour laisser passer une dame ou lui tient une porte. Ces marques d’éducation, qui deviennent chaque jour plus rares, affirment aussi des inégalités, justes et nécessaires. Mais comme l’abandon de la courtoisie se fait peu à peu, ce mouvement est impalpable et l’on ne s’en rend compte, avec surprise, que lorsqu’il arrive à certains extrêmes.

   Or, c’est dans tous les espaces de la vie que des changements sont introduits, toujours dans le sens de niveler et d’abolir des manifestations utiles de prééminence ou de supériorité. La somme de ces altérations forme une révolution, mais elle passe inaperçue de la plupart, car chaque petite transformation est susceptible de trouver une justification ponctuelle. Cette révolution égalitaire n’explose pas comme une bombe, elle est impalpable, tel un gaz anesthésiant répandu dans l’air.

   Comme on va le voir ci-dessous, l’égalitarisme se glisse dans des domaines comme les aspects extérieurs de l’existence, comme la façon de vivre en société, ou encore dans le champ économique, politique, religieux, international, culturel, et même dans les rapports entre les hommes et Dieu.

   À tel point que le fait le plus marquant de notre époque est sans doute ce qui semble être l’aboutissement d’une vaste révolution, laquelle oriente à son profit le cours des événements en un long processus, parfois graduel et subtil, parfois déclaré et brutal, prétendant instaurer l’égalité totale sur la terre.

  Cet immense mouvement, qui est en marche depuis plusieurs siècles, forme un puissant courant qui avance sans cesse, alternant les remous lents et profonds, les sauts brusques et rapides et les passages de calme apparent.

 pape - detail1

BTN0415 - coverr1

 


  Extrait :    Bulletin d’information                                                                                         « La France a besoin de la culture chrétienne » – Avril 2015   

 

 

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner