- tfp-france.org - http://tfp-france.org -

Le mépris des Commandements de Dieu entraîne la désagrégation de la famille .

    Le mariage chrétien est-il nécessaire à l’équilibre de la société ?
C’est là l’enseignement moral constant de l’Église catholique.Les adieux de la mariée, Ferdinand GeorgWaldmüller - detail

    Pendant les siècles où la vision catholique du monde fut matrice de civilisation, cette conception essentielle de la famille et du mariage fondait les rapports au sein de la société, marquait les lois et les coutumes. Mais en un véritable marché de dupes, on a fait croire aux chrétiens qu’il était généreux de tourner le dos à leurs principes d’ordre.

   C’est de faire connaître autour de nous les principes essentiels de l’organisation de la société selon la morale catholique, ce que bien des chrétiens ignorent aujourd’hui.


  « Si les commandements de Dieu sont méprisés, non seulement il devient impossible d’atteindre le bonheur qui nous est réservé au-delà du bref espace de temps alloué à l’existence terrestre, mais la base même sur laquelle repose la civilisation véritable vacille et l’on ne peut rien attendre d’autre que des ruines sur lesquelles il ne restera plus qu’à pleurer.

  « Comment, en effet, le bien public et la gloire de la vie civilisée peuvent-ils avoir la moindre garantie de stabilité quand le droit est inversé et la vertu méprisée et critiquée ? (…)

  « Et cela, comme le reconnaissent tous les hommes raisonnables, constitue partout la racine amère et prolifique de nombreux maux : le refus de reconnaître la Majesté Divine, la transgression de la loi morale, dont l’origine vient d’En-Haut, ou encore cette détestable inconstance qui fait vaciller entre le licite et l’interdit, entre la justice et l’iniquité.

  « Alors se dressent les égoïsmes aveugles et immodérés, la soif du plaisir, le vice de l’alcoolisme, les modes impudiques et dispendieuses, l’augmentation du crime, même parmi les mineurs, la convoitise du pouvoir, le délaissement des pauvres, l’avidité pour la richesse mal acquise, la désertion de la campagne, la superficialité à se marier, le divorce, la désagrégation de la famille, le refroidissement de l’affection mutuelle entre les parents et les enfants, la dénatalité, l’affaiblissement de la Nation, la diminution du respect pour l’autorité, la soumission servile, la rébellion, l’abandon de son devoir envers son pays et envers l’humanité »

 

Pie XII, encyclique Sertum Laetitiae du 1er novembre 1939.

 Illustrations:

Moïse brisant les Tables de la LoiGustave Doré

Représentation de l’enfer au bas des voussures de droite du portail du Jugement – Cathédrale Notre-Dame de Paris – detail

  

 

 


 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner