Imprimer cet article Imprimer cet article Envoyez cet article par email à une personne de votre choix Envoyez cet article par email à une personne de votre choix

La TFP, sa nature, son combat, ses objectifs – parte II

         Quarante ans d’action publique au service de la France –1975 – 2015

                                                    ( cliquez ici pour lire la première partie de l’article ) 

SLMG

Vie intérieure

  La TFP favorise tout ce qui peut donner à ses membres une culture générale étendue et une vie spirituelle profonde.   La dévotion à la Sainte Vierge est particulièrement à l’honneur dans la TFP. Ses membres lui sont consacrés, dans les termes recommandés par Saint Louis-Marie Grignion de Montfort (cf. son Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge).

Membres, amis, sympathisants

   La TFP est avant tout une famille d’âmes unie autour des idéaux et des principes que nous venons de décrire. Le dévouement à ces idéaux peut prendre des formes très diverses.  Photo2
   Certains s’y donnent à plein temps. Ce sont les membres fondateurs et membres bénévoles de la TFP.
   D’autres, emploient leur temps de loisir aux activités de la TFP.
   Le mouvement compte aussi de très nombreux sympathisants. Ils contribuent activement aux campagnes de la TFP, en propageant ses documents et en éclairant leur entourage sur ses objectifs.
   Grâce à ce réseau diversifié et vivant, la TFP française peut intervenir à certaines heures décisives pour faire entendre une voix de fidélité à la Tradition chrétienne de la France et inspirer dans l’opinion publique des sursauts salutaires face à certaines offensives révolutionnaires où se joue l’avenir du pays.  

Statut : association civique d’inspiration catholique

   Au regard de la loi civile, la TFP s’est constituée en association régie par la loi de 1901. Elle est déclarée à la Préfecture et son siège est actuellement situé au 12 Avenue de Lowendal, Paris. Sur le plan religieux, la TFP est un mouvement de laïcs catholiques, soumis à la Hiérarchie ecclésiasti­que dans toute la mesure exigée par le Droit Canon.

La TFP française avec ses étendards devant Rome   N’ayant pas été fondée ni érigée par la Hiérarchie ecclésiastique, la TFP jouit de l’autonomie que le Code de Droit Canon reconnaît aux associations et œuvres cons­tituées à l’initiative des fidèles. Celles-ci relèvent de la surveillance commune de l’Ordinaire en matière de Foi et de mœurs, ainsi que de discipline ecclésiastique. Cf. canons 215, 216, 225, 227, 299/1 et 321- 326.

  L’activité de la TFP a toujours été marquée par une note fortement religieuse. Pourquoi est-elle alors constituée comme une association civique ?

  La vocation de la TFP est une forme de réponse à cet appel du Pape Pie XII dans sa célèbre allocu­tion aux participants du IIème Congrès Mondial pour l’Apostolat des Laïcs, le 5 oct. 1957 :

« Les relations entre l’Eglise et le monde exigent l’intervention des apôtres laïcs. La consecratio mundi (sacralisation du monde) est essen­tiellement l’œuvre des laïcs eux- mêmes, d’hommes intimement liés à la vie économique et sociale, qui participent au gouvernement et aux assemblées législatives ». 

 

 cet article continue…

 


  

S’ABONNER À TFP-FRANCE :  Abonnez-vous à tfp-france.org par Email

 

Bookmark and Share
Tags: , , , ,
Imprimer cet article Imprimer cet article