Imprimer cet article Imprimer cet article Envoyez cet article par email à une personne de votre choix Envoyez cet article par email à une personne de votre choix

En 1960, une grande expectative est frustrée

Pourquoi le 3e Secret de Fatima n’a-t-il pas été révélé en 1960 ?

3children - le 13 juillet 1917 - detail

Jacinthe, Lucie et François aussitôt après la vision de l’enfer, le 13 juillet 1917.

      Rappelons quelques données historiques.
  Le 13 juillet 1917, la Très Sainte Vierge communique aux trois petits voyants un message qu’ils ne devraient révéler à personne. Lorsqu’on leur demande, tout de suite après l’apparition, ce que la Dame leur a dit, ils répondent que c’est un secret. Dès ce moment-là, on sait qu’il y a un Secret dans le Message de Fatima.

  Ce faisant, la Sainte Vierge voulait attirer l’attention du monde sur quelque chose de très important, dont le contenu serait révélé lorsque la Providence divine le jugerait opportun. Tout ceci créa une auréole de mystère autour de Fatima et du Secret, qui alla en grandissant au long des années, soulignant ainsi l’importance de son contenu.

  Les deux premières parties du Secret furent révélées par Sœur Lucie, sous l’inspiration de la Sainte Vierge, dans la troisième partie des Mémoires, terminée d’écrire le 31 août 1941. Puis, le 3 janvier 1944, à la demande de l’évêque de Leiria et avec la permission de la Mère de Dieu, Sœur Lucie écrivit la troisième partie du Secret qu’elle fit remettre à l’évêque par porteur, dans une enveloppe scellée, avec une note indiquant qu’il ne pourrait être révélé avant 1960.

Env.-detail

L’évêque de Leiria, Mgr José Alves Correia da Silva, avec l’enveloppe contenant la troisième partie du Secret écrite par Soeur Lucie et qu’il enferma dans le coffre    du palais épiscopal en 1944.

  L’évêque, Mgr José Alves Correia da Silva plaça l’enveloppe envoyée par Sœur Lucie dans une autre enveloppe qu’il scella à son tour et qu’il enferma dans le coffre du palais épiscopal.

 Au début de 1957, la Sacrée Congrégation du Saint-Office, actuelle Congrégation pour la Doctrine de la Foi, demanda que le document fût envoyé à Rome.

  À cette fin il fut remis à la Nonciature apostolique de Lisbonne d’où le Nonce, Mgr Fernando Cento l’apporta au Vatican où il fut déposé le 4 avril 1957 aux Archives Secrètes du Saint-Office. 

 

  Jean XXIII le demanda le 17 août 1959 et il reçut le document des mains d’un commissaire du Saint-Office. Il l’ouvrit pour la première fois quelques jours plus tard et le lut avec l’aide du traducteur portugais de la Secrétairerie d’État. Ayant décidé de ne pas le publier, il le rendit au Saint-Office.

  Cette décision provoqua, comme il était prévisible, une grande frustration dans tout le monde catholique et ce fut le début de toutes sortes d’hypothèses sur le contenu du Secret.

  Les pontifes qui se succédèrent, Paul VI et initialement Jean-Paul II confirmèrent cette décision. pgs1-2Cependant, lorsqu’il se rendit à Fatima le 13 mai 2000 Jean-Paul II annonça que le 3e Secret serait enfin révélé avec un commentaire de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, ce qui se réalisa le 26 juin de cette même année. 

 Lors d’une session réalisée à la Sala Stampa du Vatican, présidée par le Cardinal Joseph Ratzinger, fut présenté aux journalistes accrédités auprès du Saint-Siège le texte du 3e Secret qui fut divulgué alors dans le monde entier.

  Plusieurs questions furent posées et l’une d’elles portait justement sur la raison qui amena le Saint-Siège en 1960 à décevoir l’expectative mondiale qui attendait la révélation du 3e Secret pour cette année-là. La réponse du Cardinal Ratzinger est hautement révélatrice des graves problèmes qui assaillent l’Église et le monde.

 

Lire aussi :

Entrevue avec M. Antonio Borelli Machado, auteur d’un livre sur les apparitions de Fatima.

Suite de l’interview avec M. Antonio Borelli Machado

Fatima : explication et solution de la crise contemporaine

 

Abonnez-vous à tfp-france.org par Emai :

Delivered by FeedBurner

 

 

Bookmark and Share
Tags: , , , , , , ,
Imprimer cet article Imprimer cet article

Leave Comment