- tfp-france.org - http://tfp-france.org -

Cœur de Jésus, Cœur de Marie, j’ai confiance en Vous !

Pourquoi vénérer le Cœur de Jésus avec le Cœur de Marie ?

 

La dévotion au Cœur de Jésus est inséparable de celle au Cœur Immaculé de Marie. Dès 1830, la Très Sainte Vierge a voulu qu’au verso de la Médaille miraculeuse soient réunis les deux cœurs, brûlant d’amour pour nous.

Le 13 juin 1917, lors de la deuxième apparition à Fatima, la Sainte Vierge dit aux trois bergers : « Jésus veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé. À ceux qui l’embrasseront, je promets le salut ; et ces âmes seront aimées de Dieu, comme des fleurs disposées par moi pour orner son trône. »

Elle ajoute pour Lucie : « Ne te décourage pas. Jamais je ne t’abandonnerai. Mon Cœur Immaculé sera ton refuge et le chemin qui te conduira jusqu’à Dieu. »

« Au moment où elle disait ces dernières paroles », raconta plus tard Lucie, « Elle ouvrit les mains et nous communiqua pour la deuxième fois le reflet de cette lumière immense. En elle, nous nous vîmes comme immergés en Dieu. Jacinthe et François semblaient être dans la partie de cette lumière qui s’élevait vers le Ciel, et moi dans celle qui se répandait sur la terre. Devant la paume de la main droite de la Sainte Vierge se trouvait un Cœur entouré d’épines qui semblaient y être enfoncées. Nous avons compris que c’était le Cœur Immaculé de Marie, outragé par les péchés de l’humanité, qui demandait réparation ».

« Le Cœur de Jésus veut que, à son côté, on vénère le Cœur Immaculé de Marie »

Jacinthe, la plus jeune des trois voyants, reçut une compréhension profonde de la place centrale de cette dévotion que Dieu voulait implanter dès lors dans le monde. Dévotion qui, dans les plans de la Providence, devait éviter tant la damnation éternelle des pécheurs dans l’autre vie qu’éloigner les châtiments – guerres et persécutions – qui s’abattent sur l’humanité en conséquence de ses péchés.

Peu avant de dire adieu à Lucie, Jacinthe lui déclara : « Tu restes ici pour dire que Dieu veut établir dans le Monde la dévotion du Cœur Immaculé de Marie. Quand ce sera le moment de le dire, ne te cache pas. Dis à tout le monde que Dieu nous concède les grâces au moyen du Cœur Immaculé de Marie; qu’ils doivent lui demander à Elle; que le Cœur de Jésus veut que, à son côté, on vénère le Cœur Immaculé de Marie; qu’ils demandent la paix au Cœur Immaculé de Marie, que Dieu l’a remise à Elle. Si je pouvais mettre dans le cœur de tout le monde le feu que j’ai dans la poitrine, qui me brûle et me fait tant aimer le Cœur de Jésus et le Coeur de Marie ! »

Le règne social du Cœur de Jésus et du Cœur de Marie

Alors que le monde d’aujourd’hui s’enfonce dans un néo-paganisme violent qui renie nos racines chrétiennes et les principes sans lesquels il n’y a pas de civilisation véritable, le Cœur de Jésus et le Cœur de Marie veulent régner non seulement dans chaque âme individuellement, mais encore dans la société en tant que telle.

En effet, comme l’enseigne le pape saint Pie X : « Le créateur de l’homme est aussi le fondateur des sociétés humaines et Il les conserve dans l’existence comme Il nous soutient. Nous Lui devons donc, non seulement un culte privé, mais un culte public et social, pour L’honorer[1] ».

Le Prévôt des Marchands et les échevins
de la Ville de Paris.

 

Les lois, les coutumes, les mœurs publiques, lorsqu’elles sont conformes à la doctrine de l’Évangile, contribuent puissamment au salut des âmes et rendent à Dieu la gloire qui Lui est due et que seule peut apporter la civilisation chrétienne.

 

 

 

[1] (Encyclique Vehementer Nos du 11 février 1906, condamnant la séparation de l’Église et de l’État en France.)

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner