Imprimer cet article Imprimer cet article Envoyez cet article par email à une personne de votre choix Envoyez cet article par email à une personne de votre choix

La passion égalitaire veut maintenant nier la différence naturelle entre les sexes

swedenLe processus égalitaire ne s’arrête pas. Après l’égalité entre les sexes, il prétend arriver à effacer la distinction naturelle entre homme et femme. Pour cela, le prochain pas est la « neutralité ». C’est le cas en Suède où les pronoms personnels masculins et féminins seront officiellement abolis, « han » (lui) et « hon » (elle) feront place à un « hen » indéfini.

Ce processus de « neutralité sexuelle » est déjà en cours depuis un certain temps dans le pays scandinave. Par exemple, l’on est en train de procéder à l’uniformisation des noms propres (le nombre des noms unisexes légalement reconnus en Suède atteint déjà 170), les magasins de vêtements pour enfants et adolescents ont depuis longtemps éliminé les rayons pour les garçons et les filles, en introduisant l’uniformisation des vêtements. Pour les jouets, c’est la même chose : par exemple, dans un des plus récents catalogues du secteur, il y a un garçon qui pousse un landau rose et une fille qui conduit un tracteur jaune. Dans le sport, c’est la Fédération suédoise de bowling qui a commencé à supprimer la distinction entre équipes masculines et féminines, afin de rendre la compétition neutre du point de vue du genre. Il semble aussi que la proposition avancée par les politiciens du Parti social-démocrate d’éliminer les toilettes séparées « afin de ne pas forcer les gens à la distinction entre les hommes et les femmes » va probablement être approuvée.

En Écosse, au début de cette année, M. Tam Baillie, qui occupe le poste de Commissaire du Parlement écossais pour les enfants et les jeunes a officiellement déclaré que les garçons devraient avoir le droit de porter l’uniforme des filles, afin d’éviter « une discrimination injuste à l’égard des étudiants possédant une orientation sexuelle variable » !

L’automne dernier, le gouvernement australien a annoncé la possibilité d’indiquer le sexe par un « X », pour tous les citoyens qui ne souhaitent pas être classés dans les catégories hommes ou femmes. Depuis le mois de décembre dernier au Royaume-Uni les passeports des citoyens britanniques n’indiquent plus la paternité et la maternité selon les régimes classiques (père et mère), mais à travers les expressions « parent 1 » et « parent 2 » afin d’éviter la discrimination des couples homosexuels ayant des enfants.

(Avec Correspondance européenne 252/04).

Bookmark and Share
Tags: ,
Imprimer cet article Imprimer cet article

One comment
Laisser un commentaire »

  1. As soon as I saw Traci’s work on her website I knew I had to get her to take Violet’s first real phoots. Traci was wonderful & well prepared, and did an amazing job working with all 3 of us. We are so blessed! Our baby is a gorgeous subject for phoots, (if I do say so myself), and I have such a good friend who is an amazing photographer. Thank You Traci it was great catching up with you & working with you!

Leave Comment