- tfp-france.org - http://tfp-france.org -

Chemin de Croix : Sixième station – Véronique essuie la Face de Jésus

A première vue, on dirait que jamais dans l’histoire il n’y a eu plus grande récompense.
En vérité, quel roi a jamais tenu dans ses mains étoffe plus précieuse que ce voile ?

Quel général a eu étendard plus auguste ?
Quel geste de courage et de dévouement a été récompensé par une faveur plus extraordinaire ?
Il existe pourtant une grâce qui vaut beaucoup plus que de posséder, miraculeusement imprimée sur un voile, la Sainte Face du Sauveur.  Sur le voile, la représentation du visage divin a été faite comme en un tableau.


Dans la Sainte Eglise Catholique, Apostolique, Romaine, il se reproduit comme en un miroir.
Dans ses institutions, dans sa doctrine, dans ses lois, dans son unité, dans son universalité, dans son inégalable catholicité, l’Eglise est un véritable miroir où se reflète notre Divin Sauveur.
Plus encore, Elle est même le Corps Mystique du Christ.

Et nous, qui avons tous la grâce d’appartenir à l’Eglise, d’être des pierres vivantes de l’Eglise ! Comme nous devons être reconnaissants de cette faveur ! N’oublions pas, cependant, que « noblesse oblige ».

Appartenir à l’Eglise est chose très haute et très ardue. Nous devons penser comme l’Eglise pense, sentir comme l’Eglise sent, agir comme l’Eglise veut que nous nous comportions dans toutes les circonstances de notre vie.

Cela suppose un réel sens catholique, une pureté de mœurs authentique et complète, une piété profonde et sincère. En d’autres termes, cela suppose le sacrifice d’une existence entière.
Quelle est la récompense ? « Christianus alter Christus ». Je serai de façon éminente une reproduction du Christ Lui-même.

La ressemblance du Christ s’imprimera, vivante et sacrée, au fond de mon âme.

Ah, Seigneur, si la grâce octroyée à Véronique est grande, combien plus grande encore est la faveur que Vous m’avez promise. Je Vous demande force et résolution pour l’obtenir véritablement, par une fidélité à toute épreuve.

Ce chemin de Croix a éte composé par le professeur Plinio Corrêa de Oliveira (1908-1995), fondateur de la TFP au Brésil et inspirateur des outres TFP et associations de laïcs catholiques œuvrant en défense des principes de la civilisation chrétienne. Il a été publié dans le mensuel Catoliscismo en mars 1957 et a reçu l’imprimatur de l’évêque de Campos, le 2 janvier 1959.

Fond musical : chœur de la TFP brésilienne, enregistrement de 1968 –    Narrateur : Patrice Dehent

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner