- tfp-france.org - http://tfp-france.org -

Chemin de Croix : Huitième station – Jésus console les filles de Jérusalem

Cependant quelques bonnes âmes, percevant l’énormité du péché commis, craignaient la justice divine.

Ne suis-je pas témoin de semblables péchés ?

De nos jours, n’est-il pas vrai que la Chaire de Pierre est contestée, abandonnée, trahie ?

N’est-il pas vrai que les lois, les institutions, les mœurs sont chaque fois plus hostiles à Jésus-Christ ? N’est-il pas vrai que se construit tout un monde, toute une civilisation basée sur la négation de Jésus-Christ ?

N’est-il pas vrai que Notre Dame a parlé à Fatima pour dénoncer tous ces péchés et demander pénitence ? Mais où est-elle, cette pénitence ?

Combien sont ceux qui voient vraiment le péché et cherchent à le démasquer, à le dénoncer, à le combattre, à lui disputer chaque pouce de terrain, à soulever contre lui toute une croisade d’idées, d’actions, de vive force s’il le faut ? Combien sont capables de déployer l’étendard de l’orthodoxie absolue et sans tâche aux endroits mêmes où se pavane l’impiété ou la fausse piété ?

Combien sont ceux qui vivent en union avec l’Eglise en cette période qui est tragique comme l’a été la Passion, en ce moment crucial de l’Histoire où une humanité entière est en train de se déclarer pour le Christ ou contre le Christ ?

Ah mon Dieu, combien de myopes qui préfèrent ne pas voir ni même pressentir cette réalité qui crève les yeux !
Que de torpeur, que de petit bien-être, que de petits délices routiniers !
Que de savoureux plats de lentilles à manger !

Donnez-moi, ô Jésus, la grâce de ne pas être de ce nombre. La grâce de suivre votre conseil, c’est-à-dire de pleurer pour nous-mêmes et pour les nôtres. Non d’un pleur stérile, mais de larmes versées à vos pieds et qui, fécondées par Vous, se transforment pour nous en pardon, en énergies d’apostolat, de combat, d’intrépidité.

 

Ce chemin de Croix a éte composé par le professeur Plinio Corrêa de Oliveira (1908-1995), fondateur de la TFP au Brésil et inspirateur des outres TFP et associations de laïcs catholiques œuvrant en défense des principes de la civilisation chrétienne. Il a été publié dans le mensuel Catoliscismo en mars 1957 et a reçu l’imprimatur de l’évêque de Campos, le 2 janvier 1959.

 

Fond musical : chœur de la TFP brésilienne, enregistrement de 1968 –    Narrateur : Patrice Dehent

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner