Imprimer cet article Imprimer cet article Envoyez cet article par email à une personne de votre choix Envoyez cet article par email à une personne de votre choix

Chemin de Croix : Dixièmes station – Jésus est dépouillé de ses vêtements

 

  Tout, oui, absolument tout.  Même la honte.

 Nous devons être prêts à la  supporter pour l’amour de Dieu et le salut des âmes.

 Envoici la preuve. Le Pur par excellence tut dévêtu et les impurs le bafouèrent dans sa pureté.

  Notre Seigneur dut résister aux railleries de l’impureté.

  Cela peut sembler insignifiant que résiste aux railleries Celui qui a déjà résisté à tant de tourments. Néanmoins, cette leçon aussi nous était nécessaire.

  Par le seul mépris d’une servante, saint Pierre avait renié. Combien d’hommes n’auront-ils pas abandonné Notre Seigneur par la seule crainte du ridicule !

  S’il se trouve des hommes qui vont à la guerre et s’exposent aux balles et à la mort de peur d’être traités de lâches, n’est-il pas vrai que certaines personnes ont plus peur d’un rire que de tout ?


  Le Divin Maître a affronté le ridicule. Il nous a appris que rien n’est ridicule dans la ligne de la vertu et du bien.

 Apprenez-moi, Seigneur, à refléter en moi la majesté de votre Visage et la force de votre persévérance, quand les impies voudront manier contre moi l’arme du ridicule.

 

Ce chemin de Croix a éte composé par le professeur Plinio Corrêa de Oliveira (1908-1995), fondateur de la TFP au Brésil et inspirateur des outres TFP et associations de laïcs catholiques œuvrant en défense des principes de la civilisation chrétienne. Il a été publié dans le mensuel Catoliscismo en mars 1957.

 

Fond musical : chœur de la TFP brésilienne, enregistrement de 1968 –    Narrateur : Patrice Dehent

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

Bookmark and Share
Tags: , , , , , ,
Imprimer cet article Imprimer cet article