- tfp-france.org - http://tfp-france.org -

La mauvaise nouvelle

Il s’agit là d’un fait réel.  Une mère de quatre enfants apprend, aux premières lueurs de l’aube (il est 5 heures du matin à la pendule), l’accident mortel dont a été victime son mari, aux alentours de minuit.

Son dernier-né dans les bras, elle reçoit la terrible nouvelle, les yeux grand ouverts. Le mineur baisse le regard et souffle dans sa barbe, retenant à peine ses larmes.

Très peu de mots ont été dits, elle a tout compris, le drame tant redouté au fond de la mine est arrivé.

On voit l’intérieur pauvre, la cheminée où elle cuisine, la chaise vide devant la table, à la place du mari, et le couvert préparé pour le petit-déjeuner qu’il aurait dû prendre, de retour de son travail nocturne.

Les compagnons s’apprêtent à entrer avec le corps du défunt recouvert d’un linceul.

Dans cette vallée de larmes qu’est la vie sur terre, seules la foi en la vie éternelle et la piété  guident le cheminement confiant et résolu des hommes.

(Ce drame entraîna des modifications dans les mesures de sécurité des mines australiennes. L’artiste n’a que 25 ans quand il peint cette scène qui lui valut un prix l’envoyant en Europe pour parfaire ses connaissances artistiques.)

                               La mauvaise nouvelle, 1887   – John Longstaff  (1861-1941)

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner