Imprimer cet article Imprimer cet article Envoyez cet article par email à une personne de votre choix Envoyez cet article par email à une personne de votre choix

La Pâtisserie Gloppe sur les Champs-Élysées

Cette pâtisserie alsacienne, qui existait autrefois au Rond-Point des Champs-Élysées, est un salon de thé qui joue son rôle dans la vie sociale et gourmande de la Belle-Époque.

 Debout au comptoir, deux amies bavardent en grignotant des petits gâteaux.

Un garçonnet en costume marin et képi sur la tête indique la friandise qu’il convoite alors que dans son dos, l’homme en haut-de-forme, la canne sous le bras, rosette de la Légion d’honneur au revers, apprécie les siennes.

 

 

 

Une serveuse remplit un verre de ce qui semble être un vin doux ; le caniche regarde sa maîtresse qui mange un éclair au café.

 La salle se reflète dans les miroirs ; le lustre en bronze, les flacons sur les étagères et les assiettes de choux ou de tartelettes posées sur les tables en marbre créent une ambiance de bon goût, loin d’être surchargée.

On voit là une façon de concevoir la civilisation que les fast-foods détrôneront, un siècle après, aux dépens de la douceur de vivre.

 

    La Pâtisserie Gloppe sur les Champs-Élysées, Paris, 1889 Jean Béraud (1849-1935)

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

Bookmark and Share
Tags: , , , ,
Imprimer cet article Imprimer cet article

Leave Comment