- tfp-france.org - http://tfp-france.org -

Le mariage de la Sainte Vierge et de saint Joseph – 19 Mars – Solennité de Saint Joseph

 Voici un exemple admirable de confiance.

  Saint Joseph est l’époux réservé par Dieu à la Sainte Vierge qui a fait vœu de virginité perpétuelle.

  Cet engagement est irrévocable : Elle l’oppose même à l’ange Gabriel venu lui demander son consentement avant de devenir la Mère du Sauveur.

  Mais la Très Sainte Vierge s’abandonne à la volonté de la Providence tout en ayant confiance que Dieu, qui lui a inspiré ce vœu, interviendra pour en assurer l’exécution.

 Elle fait confiance aussi à saint Joseph qui saura respecter sa promesse.

 Marie sait par révélation les dispositions de saint Joseph qui, lui aussi, a consacré à Dieu sa virginité. « Ce sont deux virginités qui s’unissent pour se conserver éternellement l’une l’autre »  dira Bossuet.

  L’Ange du Seigneur apparut en songe à saint Joseph et lui dit :

« Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ta femme: car ce qui a été engendré en elle vient de l’Esprit Saint; elle enfantera un fils, et tu l’appelleras du nom de Jésus : car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés ».

(Matthieu 1, 20-21)

[cliquez sur l’image pour agrandir]

         Le mariage de la Sainte Vierge et de saint Joseph,  – Philippe de Champaigne   

 


19 Mars – SOLENNITÉ DE SAINT JOSEPH 

Saint Joseph exemple et modèle de notre vie chrétienne

  La fête de ce jour nous invite à la méditation sur saint Joseph, père légal et putatif de Jésus Notre-Seigneur. En raison de sa fonction près du Verbe Incarné pendant son enfance et sa jeunesse, il fut aussi déclaré protecteur de l’Eglise, qui continue dans le temps et reflète dans l’histoire l’image et la mission du Christ.

[…]

  Saint Joseph est donc pour nous un exemple que nous chercherons à imiter; et, en tant que protecteur, nous l’invoquerons. C’est ce que l’Eglise, ces derniers temps, a coutume de faire, pour une réflexion théologique spontanée sur la coopération de l’action divine et de l’action humaine dans la grande économie de la Rédemption.

  Car, bien que l’action divine se suffise, l’action humaine, pour impuissante qu’elle soit en elle-même (cf. Jn 15, 5), n’est jamais dispensée d’une humble mais conditionnelle et ennoblissante collaboration. Comme protecteur encore, l’Eglise l’invoque dans un profond et très actuel désir de faire reverdir son existence séculaire par des vertus véritablement évangéliques, telles qu’elles ont resplendi en saint Joseph.

  Enfin l’Eglise le veut comme protecteur, dans la confiance inébranlable que celui à qui le Christ voulut confier sa fragile enfance humaine voudra continuer du ciel sa mission tutélaire de guide et de défenseur du Corps mystique du même Christ, toujours faible, toujours menacé, toujours dramatiquement en danger.

  Et puis nous invoquerons saint Joseph pour le monde, sûrs que dans ce cœur maintenant comblé d’une sagesse et d’une puissance incommensurables réside encore et pour toujours une particulière et précieuse sympathie pour l’humanité entière. Ainsi soit-il.

Homélie du Saint-Père Paul VI
St. Joseph - detail– 
Mercredi 19 mars 1969


  Saint Joseph patron de l’Église Universelle (proclamé par le pape Pie IX en 1870), des charpentiers, des travailleurs, de l’Amérique, de l’Océanie, de l’Autriche (ainsi que des Land suivants : Vorarlberg, Tyrol, Carinthie et Styrie).
  Patron de la Belgique, de la Croatie, du Canada, des États-Unis, du Mexique, du Pérou, de la Chine, de la Corée du Sud, du Vietnam, du Canton de Nidwald (Suisse), de la ville de Turin, du troisième millénaire et de la nouvelle évangélisation.

 

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner