tfp-france.org » Dévotions populaires http://tfp-france.org Tue, 09 Feb 2016 13:36:14 +0000 fr-FR hourly 1 http://wordpress.org/?v=4.2.7 Jésus, nous dit que si nous avons la foi d’un grain de moutarde, nous pouvons déplacer les montagnes http://tfp-france.org/25914/jesus-nous-dit-que-si-nous-avons-la-foi-dun-grain-de-moutarde-nous-pouvons-deplacer-les-montagnes http://tfp-france.org/25914/jesus-nous-dit-que-si-nous-avons-la-foi-dun-grain-de-moutarde-nous-pouvons-deplacer-les-montagnes#comments Mon, 08 Feb 2016 16:09:15 +0000 http://tfp-france.org/?p=25914   Dans un recoin derrière la place de la Nativité, non loin de l’église de la Nativité qui, selon la tradition chrétienne, signale le lieu ou Jésus est né dans la crèche, se trouve la Grotte du Lait. C’est ici que, selon une autre tradition, Maria a allaité l’Enfant Jésus et que quelques gouttes de son lait étant tombées sur la roche, la pierre calcaire aurait changé sa couleur marron jaunâtre d’origine pour un ton blanc crème.
gruta_leche_exterior
   Suivant une tradition qui remonte à plusieurs siècles (y compris peut-être aux premiers chrétiens), les femmes et les couples confrontés à des problèmes de fertilité viennent en masse à cette grotte prier Marie, lui demandant par son intercession un enfant.

    Quatre milles cas en douze ans

Aujourd’hui, les pèlerins emmènent à la maison une petite bourse de poussière blanche de la grotte. Durant 40 jours le couple suit cette dévotion, qui inclut boire des petites quantités de poussière et réciter une prière. Les bourses se vendent à un prix symbolique, mais elles peuvent seulement s’acquérir dans la grotte, autrement les demandes seraient impossibles à satisfaire.
  Durant les 12 années que le frère Lawrence Bode, le franciscain qui veille sur la basilique, s’est chargé du registre, il a reçu environ 4000 lettres de couples qui attribuent leurs « enfants-miracle » à la « poussière de lait ».
   Le frère Lawrence calcule qu’il pourrait avoir le double d’enfants nés dont les parents ne lui ont pas écrit. Le religieux a commencé par conserver toutes les lettres et photos dans trois classeurs noires et blancs et maintenant il s’apprête à ouvrir le dixième classeur.
   Parmi les derniers bébés il y a une paire de jumeaux. « (la semaine dernière) j’ai été à la boîte aux lettres et il y avait une dizaine de photos avec des bébés », il ajoute : « Les gens prient pour guérir, pour avoir un enfant et être mère. C’est un lieu magnifique pour travailler, envoyer des enfants au monde entier. C’est une évidence tangible du miracle. Les lettres en sont le témoignage. »

   De fait, les lettres et photos des classeurs et celles qui décorent presque deux murs de son petit bureau à côté de la basilique proviennent des quatre coins du monde : Brésil, Argentine, Inde, Philippines, Mexique, États-Unis, Canada, Allemagne, Sri Lanka, Bermudes, Irlande et Espagne. Dernièrement le frère Lawrence dit qu’il a reçu également des lettres de Taïwan et de Chine.

Des cas extrêmes, d’autres moins

   Toutes les lettres relatent les difficultés des couples pour concevoir. Une femme et son mari écrivent depuis l’Inde qu’ils ont tenté de concevoir sans succès durant vingt ans. Le mari fait à présent part de son immense joie car une fille est née après que lui et sa femme ont pratiqué cette dévotion. Un pasteur épiscopalien américain témoigne que durant six ans lui et sa femme ont tenté de concevoir, maintenant qu’ils ont un enfant il joint une photo de lui-même montrant avec fierté son nouveau né sur la poitrine.

   Depuis l’Argentine, un jeune communique sa joie après la naissance de sa fille malgré dix mois pour tenter de concevoir.

Attention à «trop boire » !

    Deux couples palestiniens locaux envoient les photos de leurs bébés-miracles : un couple a eut des triplés et l’autre des quadruplés. Le frère Lawrence raconte qu’il plaisante souvent avec les couples en leur disant qu’il doivent faire attention à la quantité de poussière qu’ils boivent, car on voit ce que peut arriver… Mais, sérieusement cette fois, il précise qu’il ne demande jamais aux couples s’ils sont en train de suivre un traitement de fertilité, comme c’est parfois le cas. De toute façon, affirme-t-il, leurs prières et la foi peuvent aider ce processus.
    Quelques lettres attribuent également à la « poussière de lait » d’autres miracles, comme la guérison d’un cancer, de la cécité et de paralysies.
« C’est un sentiment merveilleux de savoir qu’il y a de l’espoir pour les couples, pour les gens malades, y compris pour ceux qui ont perdu la foi. Je prie tous les jours de ma vie pour les personnes qui suivent cette dévotion », commente le frère Lawrence : « C’est une preuve que Dieu existe. Nous parlons de miracles. Aujourd’hui, tu parles de miracles et les gens ne te croient pas. »
    Quelques personnes, comme les parents des quadruplés et les parents d’une fille d’un village du nord de la Galilée qui était dans le coma, ont emmené leurs enfants au sanctuaire en action de grâce.

SONY DSC

  Foi en Jésus et en Sa Mère

   Dévot de la Vierge Marie bien avant d’entrer dans la vie religieuse, le frère Lawrence dit que sa dévotion a triplé depuis qu’il a rejoint son ordre.

   « Il y a un certain nombre d’oraisons que je dois prier à la Vierge Marie tous les jours…ou je ne suis pas un homme heureux », et d’ajouter en souriant : « nous mettons notre foi en Jésus. Nous mettons notre foi en Sa Mère ».

  Il y a de la poussière pour cent ans

   Dans certains endroits de la grotte, quelques trous dans le toit de la largeur d’un doigt mettent en évidence qu’avec le temps les gens ont gratté pour emmener de la poussière à la maison. De fait, le frère Lawrence dit qu’il faut surveiller le site. Récemment, raconte-t-il, un visiteur a tenté de retirer des morceaux de la pierre avec un parapluie.

   La structure a été renouvelée il y a deux ans, en retirant la suie séculière du toit et en ajoutant, pour recevoir de plus grands groupes de pèlerins, une chapelle supérieure au-dessus de la chapelle ancienne, qui fut construite sous la grotte autour de l’année 385.

   Il relève que durant les réparations antérieures on a stocké un grand dépôt de poussière, qui est celui que l’on offre aux fidèles qui viennent à la basilique. Le frère Lawrence dit croire qu’il y a suffisamment de poussière pour « au moins cent ans ».

Foi et espérance

    « Cela donne de l’espérance aux gens. C’est bon qu’il y ait de l’espérance », dit Svetlana Rezinovski, guide touristique qui est venue deux fois en deux jours afin d’acheter de nombreux paquets pour les membres de son groupe en Moldavie : « les chrétiens orthodoxes aussi viennent demander l’aide de la Vierge »

    Ainsi comme les chrétiens célèbrent la naissance de Jésus à Noël, le frère Lawrence dit qu’il célèbre la nativité tous les jours quand naissent des enfants dans le monde entier grâce à l’intercession de Marie à travers la « poussière de lait » de la grotte.

    Le 1 janvier se célèbre une messe spéciale en l’honneur de Marie en la cathédrale Sainte Catherine adjacente à l’église de la Nativité. Plusieurs centaines de fidèles défilent en procession chantant et priant autour d’une icône de la Vierge Maria qu’ils conduisent à la Grotte du Lait, où ils sont bénis par un prêtre.

   120_la_gruta_de_la_leche_en_belen_

« Jésus, nous dit que si nous avons la foi d’un grain de moutarde, nous pouvons déplacer les montagnes », ajoute le frère Lawrence, « Les miracles arrivent par la foi des gens. Ce n’est pas de la magie . Cela dépend de la foi et des croyances de la personne ».

 


Sources : Fundación Tierra Santa. Libre traduction d’un article de Judith Sudilovsky ( Our Sunday Visitor – 23 janvier 2016 )

 


  

S’ABONNER À TFP-FRANCE :  Abonnez-vous à tfp-france.org par Email

 

 

]]>
http://tfp-france.org/25914/jesus-nous-dit-que-si-nous-avons-la-foi-dun-grain-de-moutarde-nous-pouvons-deplacer-les-montagnes/feed 0
Angelus – la sonnerie du soir http://tfp-france.org/22822/angelus-la-sonnerie-du-soir http://tfp-france.org/22822/angelus-la-sonnerie-du-soir#comments Sat, 23 Jan 2016 10:09:49 +0000 http://tfp-france.org/?p=22822   Le soir tombe et les cloches se font entendre. C’est l’Angelus qui sonne à l’église duFichier audio1 village qui est invisible sur le tableau.

Angelus – la sonnerie du soir - detail

 

  La fumée monte toute droite dans l’air tranquille de la fin du jour. Les fenêtres commencent à s’allumer.

 L’homme interrompt son travail et croise les mains sur sa faux. Il récite d’abord la prière qu’il sait depuis son enfance, puis reste encore un instant en méditation.

  Les paroles de vie éternelle se mêlent alors dans son esprit à la considération de la vie présente, humble et faite d’efforts.

 La bonne odeur de la luzerne fraîchement  fauchée,  si réelle, l’encourage à poursuivre sa tâche. Le goût du travail bien fait, sous le regard de la Providence, apporte à l’âme paix et équilibre. 

  C’est une vie sur terre qui se prépare pour le Ciel.

 

 

  Josef Kinzel est un peintre de nationalité autrichienne qui excelle dans les scènes de genre, les paysages et les portraits.

  À cause d’une paralysie de sa main droite, à partir de 42 ans il dût peindre avec la main gauche. C’est le cas de ce tableau.

[cliquez sur l’image pour agrandir]

Angelus – la sonnerie du soir

 

                             Angelus – la sonnerie du soir, 1903   –  Josef Kinzel (1852–1925) 

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

 

]]>
http://tfp-france.org/22822/angelus-la-sonnerie-du-soir/feed 0
« L’Angélus sonne à nos clochers, mais qui pense à réciter l’Angélus ? » http://tfp-france.org/142/langelus-sonne-a-nos-clochers-mais-qui-pense-a-reciter-langelus http://tfp-france.org/142/langelus-sonne-a-nos-clochers-mais-qui-pense-a-reciter-langelus#comments Mon, 18 Jan 2016 17:09:43 +0000 http://tfp-france.org/?p=142 angelus   Suite à la suggestion, envoyée par un ecclésiastique ami de la TFP, celle-ci entreprend, dans le cadre de la campagne « La France a besoin de la culture chrétienne »,  de mettre à la portée d’un grand nombre cette prière, tellement liée à nos racines chrétiennes.

   Et d’ajouter :
   « Sur une face on pourrait avoir une belle reproduction de l’Annonciation et sur l’autre par exemple l’Angélus de Millet ou un beau clocher. À l’intérieur, un bref historique de l’Angélus d’un côté et de l’autre la prière de l’Angélus ».

  Voilà pourquoi vous trouverez sur le site, à télécharger gratuitement, un livret pour promouvoir cette pieuse habitude (cliquez sur l’image pour télécharger le document).

« Tiens ! C’est l’Angélus qui sonne ! »

   Les clochers sont un des restes visibles de la culture chrétienne qui a façonné la France. Et quoi de plus normal qu’un clocher vivant qui égrène les heures et fait tinter, trois fois par jour, la sonnerie de l’Angélus ?

   Dites-moi, est-ce que vous entendez la sonnerie de l’Angelus de chez-vous ? Ou bien est-ce une expérience rare, que vous faites seulement de temps à autre et alors vous vous dites : « Tiens ! C’est l’Angélus qui sonne ! »

  Comme le rappelle le Directoire sur la piété populaire, publié par le Saint-Siège en 2001:

   « La prière de l’Angelus est profondément enracinée dans la piété du peuple chrétien, et son usage est encouragé par l’exemple que donnent les Pontifes Romains eux-mêmes ».

   En effet, comme vous le savez sans doute, tous les dimanches à midi le Pape vient à une fenêtre de ses appartements pour réciter l’Angélus avec la foule rassemblée place Saint-Pierre.

   La récitation de l’Angélus, trois fois par jour, est d’une grande valeur, comme le rappelle aussi ce document :

   « La prière de l’Angelus par sa structure simple, son caractère biblique, son rythme quasi liturgique, qui sanctifie divers moments de la journée, son ouverture au mystère pascal, font que, à des siècles de distance, elle conserve inaltérée sa valeur et intacte sa fraîcheur ».

   Voilà pourquoi « aucun moyen ne doit être négligé pour maintenir bien vivante cette pieuse coutume, et pour encourager sa diffusion ».

Trois fois par jour, depuis un décret de Louis XI

  Composée de trois phrases qui résument le mystère de l’Incarnation, chacune intercalée de la récitation d’un Ave Maria et suivi d’une courte prière, l’Angelus tire son nom des premiers mots de la prière en latin : Angelus Domini nuntiavit Mariae, « l’Ange du Seigneur annonça à Marie ».  

  Depuis un décret du roi Louis XI en 1472, cette prière est récitée trois fois par jour, à l’aube, à midi et le soir, au son des cloches.

  Mais déjà bien avant, la coutume s’était établie de réciter trois Ave Maria après l’office du soir dans les monastères franciscains, encouragée par saint Antoine de Padoue (1195-1231).

  Puis saint Bonaventure en 1269 recommanda aux fidèles de suivre cet exemple et d’emblée la prière fut associée au tintement de la cloche, trois séries de trois coups, espacées pour laisser le temps de réciter chaque verset et chaque Ave Maria, suivies d’une sonnerie à la volée.

  Dans bien des pays de ce qui fut la Chrétienté, les cloches sonnent à 6 heures, midi et 18 heures. Mais chez nous c’est presque toujours à 7 heures, midi et 19 heures.

Un mot à propos des illustrations du livret que diffuse la TFP

les cloches  Le clocher choisi, dans sa simplicité et son austérité du XIIIe siècle, est caractéristique de tant d’autres, non seulement de L’île de France, mais aussi de notre Patrie, chacun bien sûr ayant sa personnalité propre.

  Ensuite, le tableau « L’Angelus » de Jean-François Millet (peint entre 1857 et 1859) est sans doute l’illustration la plus connue dans le monde entier de cette pratique qui fut universelle.

  Pour toucher du doigt l’étrange abîme d’ignorance et d’absurdité dans lequel la France est tombée en reniant ses racines chrétiennes, je vous indique en passant que le commentaire officiel sur le site internet du musée où se trouve ce tableau prétend que l’artiste n’aurait pas du tout voulu « exalter un quelconque sentiment religieux », mais au contraire, que son intérêt s’était porté sur le temps « de la pause » !

  Pauvres néo-païens qui tremblent à l’idée que Millet ait pu vouloir représenter autre chose que « la pause » d’un « travailleur » et d’une « travailleuse ».

  Au contraire, ces paysans qui courbent le front pour prier en réponse à l’appel des cloches dans le lointain sont le témoignage de la popularité de cette pratique de piété populaire et de l’intérêt qu’elle suscitait.

  D’ailleurs, Millet lui-même expliquait : « L’Angélus est un tableau que j’ai fait en pensant comment, en travaillant autrefois dans les champs, ma grand-mère ne manquait pas, en entendant sonner la cloche, de nous faire arrêter notre besogne pour dire l’angélus pour ces pauvres morts ».

  La reproduction qui se trouve dans le livret est une copie du fameux tableau, faite par un artiste contemporain. Les couleurs du soir évoquent tout particulièrement la paix qui descend sur la nature et sur les âmes.

  Quant au tableau de l’Annonciation de Fra Angelico, un des plus beaux qu’il a peints, c’est toute la prière de l’Angelus qu’il représente. Vous pouvez en le regardant méditer sur le mystère de l’Incarnation, source de la Civilisation chrétienne.

Récitez l’Angélus et diffusez le livret

  Alors, bien sûr, je souhaite vous encourager à réciter l’Angélus si vous ne le faites pas encore.

  Mais surtout je vous propose de vous associer à la campagne de diffusion de ce livret « Quand sonnent les cloches pour l’Angélus« .

  Pour cela, téléchargez le livret ou bien téléphonez ou écrivez pour demander les exemplaires que vous voulez pour les distribuer autour de vous.

  Une initiative de plus pour affirmer que la France a bien besoin de la culture chrétienne et qu’elle a bien besoin de la Sainte Vierge.

 

 

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email: Delivered by FeedBurner

 

]]>
http://tfp-france.org/142/langelus-sonne-a-nos-clochers-mais-qui-pense-a-reciter-langelus/feed 0
La Malle-poste en partance de Biarritz http://tfp-france.org/10499/la-malle-poste-en-partance-de-biarritz http://tfp-france.org/10499/la-malle-poste-en-partance-de-biarritz#comments Sat, 16 Jan 2016 10:09:09 +0000 http://tfp-france.org/?p=10499  La petite fille se pend au bras de la religieuse à qui elle vient de donner un bouquet de fleurs, pendant que la maman présente sa petite-dernière.
Derrière elles, un fonctionnaire des Messageries consulte sa montre. A l’intérieur, la deuxième Sœur est déjà assise à côté d’un militaire.

 Les porteurs montent les bagages sur le toit et la dame au fichu bleu indique une boîte à chapeau lui appartenant.
 Une voyageuse achète des raisins à la marchande.

  Des hommes causent à l’avant, près des chevaux, et le responsable du bureau des messageries écrit dans son bureau.

  C’était hier. La vie a encore de la couleur, les vêtements variés et élégants rehaussent la dignité des personnes. Ambiance pleine de calme, même au milieu de l’activité qui précède un voyage. On remarque que personne ne crie ni ne gesticule.

  Bien que de classes sociales et de régions différentes, les personnages de cette scène sont comme les membres d’une même famille.

 

 [cliquez sur l’image pour agrandir]

 

   Le respect mutuel, la bonhomie, l’amour du travail honnête, la compréhension des bienfaits d’une hiérarchisation sociale légitime rendent plus douce une vie pourtant non exempte d’effort. Les principes chrétiens marquent encore profondément cette société.

 

                                  La Malle-poste en partance de Biarritz  Abraham Solomon    

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

 

]]>
http://tfp-france.org/10499/la-malle-poste-en-partance-de-biarritz/feed 0
Le patinage des enfants http://tfp-france.org/13456/le-patinage-des-enfants http://tfp-france.org/13456/le-patinage-des-enfants#comments Sat, 26 Dec 2015 10:09:01 +0000 http://tfp-france.org/?p=13456 Des enfants patinent sur la glace dans un paysage d’hiver.

    Deux garçons tirent par la main la fillette qui se laisse glisser, bien abritée dans son manteau rouge, le vent soulevant les boucles blondes qui s’échappent de son large béret.

   Ses compagnons de jeu sont heureux de l’emmener à bonne vitesse faire le tour de l’étang.

 

   Le soleil pâle parvient tout juste à rosir le ciel, le froid mord les joues, et la neige qui étouffe les sons déforme la voix de ceux qui arrivent. Un patineur revient vers nous en poussant un traîneau sur lequel est assise une autre demoiselle.
Le mouvement, la lumière et les couleurs rendent ce tableau agréable à regarder.

   La proximité des personnages du premier plan nous fait entrer dans la scène, et, à notre tour, on rêve un peu à cette chose merveilleuse : patiner sur un étang gelé !

  Il évoque la joie de vivre toute simple, les jeux innocents et les plaisirs honnêtes, l’amitié et la confiance d’une enfance heureuse, bien loin de notre monde frénétique.

 

  [cliquez sur l’image pour agrandir]

 

                              Le patinage des enfants —  Percy Tarrant  (fl. 1883-1904)    

   

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

 

]]>
http://tfp-france.org/13456/le-patinage-des-enfants/feed 0
Vœux de protection abondante et continue de la part de l’Enfant-Dieu, de Marie Sa mère et de saint Joseph, le chaste époux de celle-ci. http://tfp-france.org/4377/voeux-de-protection-abondante-et-continue-de-la-part-de-lenfant-dieu-de-marie http://tfp-france.org/4377/voeux-de-protection-abondante-et-continue-de-la-part-de-lenfant-dieu-de-marie#comments Thu, 24 Dec 2015 13:09:05 +0000 http://tfp-france.org/?p=4377   En ce Noël 2015, les sombres nuages qui planent sur le monde contemporain nous rappellent les paroles de la Vierge Marie à sainte Catherine Labouré :

« Le monde entier sera renversé par des malheurs de toute sorte. (…)
On croira tout perdu. Là je serai avec vous !
 »

  Continuons à militer pour que les hommes et les nations se soumettent à la paix que l’Enfant Jésus est venu offrir à l’humanité, par l’enseignement de Sa loi.

  Sans doute, les soucis et les préoccupations personnelles de chacun s’ajoutent aux menaces qui pèsent sur les pauvres restes de la Civilisation chrétienne.

  En cette fin d’année si lourdement chargée d’appréhensions, tout ce qui viendra toucher notre âme dans la nuit de la Nativité paraîtra émerger du terrible chaos contemporain comme un message angélique d’un Noël plein de grâces et d’une nouvelle année bien différente de celle qui vient de s’écouler.

 

   La Société française pour la Défense de la Tradition, Famille et PropriétéTFP, exprimant le sentiment de ses dirigeants, membres et bénévoles, vous présente ses vœux de protection abondante et continue de la part de l’Enfant-Dieu, de Marie Sa mère et de saint Joseph, le chaste époux de celle-ci.

  Qu’ils vous accordent, ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers, la plénitude de la santé de l’âme et du corps ainsi que l’abondance des biens spirituels et matériels. Enfin, qu’au terme de cette vie, nous puissions tous goûter de l’éternelle félicité.

   Ce sont là les souhaits que la TFP formule pour vous et pour tous ceux qui constituent la vaste famille de ses correspondants, bienfaiteurs, amis et sympathisants.

TFP, Noël 2015

 

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

]]>
http://tfp-france.org/4377/voeux-de-protection-abondante-et-continue-de-la-part-de-lenfant-dieu-de-marie/feed 0
Le dernier Ange – Conte de Noël – conclusion http://tfp-france.org/20434/le-dernier-ange-conte-de-noel-conclusion http://tfp-france.org/20434/le-dernier-ange-conte-de-noel-conclusion#comments Mon, 21 Dec 2015 17:20:35 +0000 http://tfp-france.org/?p=20434

   je vous invite à vous remémorer la première partie…

(…) Son intervention sur les éléments essayait de faire renaître l’espoir au coeur des hommes. C’était une action humble, qu’il effectuait avec ingéniosité et discrétion, mais il avait dans l’idée que cela ne remplissait pas la mesure de ce qu’il était appelé à réaliser.  Comme il aimait formuler des suppositions, il pensait qu’un jour Dieu lui confierait peut-être une mission particulière.

Die_Engel_verkünden_den_Hirten_die_Geburt_Christi - Herrad von Landsberg - cover– « Je serai sans doute l’ange gardien de quelqu’un ; étant le dernier des anges, ce sera probablement le plus faible des hommes », avait-il dit à quelques-uns des grands archanges du Paradis qui en savaient plus que lui mais se contentèrent de le regarder en silence.

 

   Alors qu’il n’était au courant de rien, il nota une activité inhabituelle dans la sphère céleste.

  Mais, comme dans leur mouvement incessant pour participer au maintien de la création, aucun de ses aînés ne s’arrêtait pour lui révéler ce qui se passait, il continuait à parcourir le monde.

 Cela faisait déjà plusieurs milliers d’années qu’il remplissait son office, ce qui représente beaucoup de temps pour nous, mais rien qu’un tout petit peu d’éternité pour un ange, lorsqu’un soir, l’un des magnifiques séraphins qui siègent tout proche du trône de Dieu vint le voir :

– « Notre Souverain Créateur a une mission pour toi, lui dit-il, va vite exercer tes talents auprès de pauvres gens, à tel endroit que je t’indiquerai ».

 S’empressant de parcourir l’immense distance qui le séparait du lieu où il était envoyé, il entra sans savoir ce qu’il allait trouver, dans un endroit bien mal éclairé.

 Il regarda autour de lui et aperçut… le plus petit, le plus faible, le plus pauvre des enfants des hommes. Alors, une lumière merveilleuse inonda la simple grotte où il se tenait et se retournant, il vit que toute la cour céleste était présente, et que les milliers et milliers d’anges, montant et descendant, entonnaient un chant nouveau, d’une douceur extrême.

 – « Dépêche-toi, tu vois bien qu’il a froid », lui dit encore le séraphin.

NJC Ce n’est qu’à ce moment-là qu’il sut que Dieu s’était fait homme et qu’il reçut pour mission de protéger ce tout petit enfant, ainsi que sa mère, la très Sainte Vierge et son père adoptif, saint Joseph.

 Vite, il rapproche l’âne et le boeuf qui dormaient au fond pour qu’ils réchauffent le nouveau-né de leur souffle ; il adoucit la paille pour éviter qu’un fétu ne vienne le blesser ; et il répand dans l’air un arôme de Noël, fait de résine de sapin, de cire chaude, de fleurs d’oranger et de friandises diverses.

 L’Enfant qui le voit lui sourit. Il est le dernier, oui, mais le plus heureux des anges.

 Depuis cette Nuit-là, tous les ans, il parcourt la Terre pour faire sentir aux âmes de bonnes volontés la suavité, le parfum, l’esprit de Noël.

 Alors, s’il vous plaît, regardez bien autour de vous et soyez sensible à sa présence. Vous devinerez peut-être qu’il vient de passer, dans la flamme d’une bougie qui vacille devant la crèche, dans l’éclat d’une boule de Noël suspendue dans le sapin, ou dans la douceur des chants, à la messe de minuit.

* * *

 Note : ce récit n’est qu’un conte de Noël. Mais le dernier des anges existe bien. Je n’ai jamais su comment il s’appelait (s’il me l’avait dit, j’aurais fini par l’écrire ; or l’Église interdit aux hommes de nommer les anges, en dehors de ceux qui apparaissent dans la Bible). De toute façon, notre pauvre intelligence humaine aurait bien du mal à comprendre la signification et la beauté du nom d’un ange.

  D’ailleurs, c’est lui qui m’a suggéré de rédiger ce conte. Quand j’ai objecté que peut-être tout n’était pas rigoureusement exact, il a ri, haussé les épaules et a dit : « Tu n’auras qu’à mettre une note à la fin. Ceux qui ont su garder le meilleur de leur âme d’enfant se réjouiront, les autres… ».

Benoît Bemelmans

 

 ( cliquez ICI pour lire la première partie de l’article )

S’ABONNER À TFP-FRANCE : Abonnez-vous à tfp-france.org par Email

 

 

 

]]> http://tfp-france.org/20434/le-dernier-ange-conte-de-noel-conclusion/feed 0 Le Saint Viatique en Bourgogne http://tfp-france.org/14976/le-saint-viatique-en-bourgogne http://tfp-france.org/14976/le-saint-viatique-en-bourgogne#comments Sat, 19 Dec 2015 10:09:13 +0000 http://tfp-france.org/?p=14976

 

   Notre Seigneur Jésus-Christ, réellement présent dans l’Eucharistie, est porté à un malade en plein hiver, dans un village de Bourgogne.

   Scène sublime de la vie de la foi dans un pays chrétien, la douceur et la paix qui s’en dégagent contrastent avec la rudesse de l’hiver. 

 

 

   C’est le Roi de l’Univers qui passe pour se donner à un malade.    Accompagner le suprême Réconfort est l’affaire de tous : une petite procession s’est formée.

 

 

   L’affirmation tranquille et publique de la dévotion illumine la vie de cette société et lui apporte sa chaleur, son soutien et sa dignité.

 [cliquez sur l’image pour agrandir]  

 

                               Le Saint Viatique en Bourgogne    —  Aimé Perret  (1873)   

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

 

]]>
http://tfp-france.org/14976/le-saint-viatique-en-bourgogne/feed 0
Le dernier Ange – Conte de Noël http://tfp-france.org/20398/le-dernier-ange-conte-de-noel-2 http://tfp-france.org/20398/le-dernier-ange-conte-de-noel-2#comments Wed, 16 Dec 2015 19:09:30 +0000 http://tfp-france.org/?p=20398 Neff_Angel - cover  De tous les anges, il était le dernier.

  Des milliards et milliards de purs esprits que Dieu a créés, bien plus nombreux que l’ensemble des mortels qui existeront jusqu’à la fin du monde, répartis en une immense hiérarchie composée de neuf choeurs angéliques, il se trouvait le plus bas. Tous les anges, sans exception, lui étaient supérieurs. Au-dessous de lui, bien loin, il n’y avait que nous, les hommes.

  N’allez surtout pas croire qu’il en concevait quelque amertume ou déception. Au contraire, c’était un ange particulièrement joyeux et heureux.

  Par exemple, il n’avait rien voulu savoir de la révolte de Lucifer qui était venu lui-même le travailler en premier, pensant pouvoir susciter chez lui un sentiment d’injustice.

– « Suis-moi », lui avait chuchoté le Tentateur, « et de dernier des derniers tu deviendras semblable à Dieu ».

  Il aurait éclaté de rire , et haussé les épaules s’il en avait eu , mais ce sont là deux actions qui nous appartiennent, aussi posa-t-il une simple question qui fut entendue d’un bout à l’autre de la voûte céleste : – « Et qui donc est comme Dieu ? ».

  Sa phrase fut reprise par l’archange saint Michel qui en fit son cri de guerre avec le succès que l’on sait, puisque sous sa direction les deux tiers de la milice angélique lancèrent en Enfer les démons révoltés, après un gigantesque combat.

  Depuis, le dernier des Anges passait son éternité à faire du bien sur la Terre.Conte de Noel - cover

  Étant un pur esprit, comme vous l’avez compris, il n’avait pas de corps. Mais il possédait une intelligence immensément supérieure à la nôtre, une volonté libre d’entraves, et un pouvoir sur tout le monde temporel qui n’était limité que par les desseins de la Providence. De plus, il n’avait jamais eu besoin d’apprendre, toutes ses connaissances lui avaient été données par Dieu dès l’instant de sa création. Sa science, sa force, son discernement, il les utilisait pour influencer les conditions matérielles de notre vie quotidienne.

  Là où il passait, l’air devenait plus léger, les oiseaux chantaient plus gaiement, les fleurs embaumaient et les hommes se sentaient inclinés à être meilleurs.

  Il était l’ange qui rétablissait la paix dans la nature après les grandes tempêtes, celui qui rendait si doux le retour du printemps, qui gardait fraîche la vaste salle de pierre où venaient se reposer les moissonneurs, qui veillait à l’abondance des fruits pour la cueillette d’automne et qui créait cette ambiance réconfortante, devant la cheminée qui crépite, lorsque la neige recouvre la campagne.

  Il patrouillait la terre pour adoucir les effets de la nature sauvage, rendre la vie plus supportable pour les pauvres humains et les encourager à la pratique de la vertu.

  Son intervention sur les éléments essayait de faire renaître l’espoir au coeur des hommes. C’était une action humble, qu’il effectuait avec ingéniosité et discrétion, mais il avait dans l’idée que cela ne remplissait pas la mesure de ce qu’il était appelé à réaliser.

  Comme il aimait formuler des suppositions, il pensait qu’un jour Dieu lui confierait peut-être une mission particulière. Die_Engel_verkünden_den_Hirten_die_Geburt_Christi - Herrad von Landsberg - detail

– « Je serai sans doute l’ange gardien de quelqu’un ; étant le dernier des anges, ce sera probablement le plus faible des hommes »

  Avait-il dit à quelques-uns des grands archanges du Paradis qui en savaient plus que lui mais se contentèrent de le regarder en silence.

 

 

 

                                                                                                                    cet article continue…  

 

   Ce texte a été écrit par Benoît Bemelmans

S’ABONNER À TFP-FRANCE : Abonnez-vous à tfp-france.org par Email

]]>
http://tfp-france.org/20398/le-dernier-ange-conte-de-noel-2/feed 0
Fête de l’Immaculée Conception http://tfp-france.org/20357/fete-de-limmaculee-conception http://tfp-france.org/20357/fete-de-limmaculee-conception#comments Mon, 07 Dec 2015 16:20:39 +0000 http://tfp-france.org/?p=20357     Le Bienheureux Pape Pie IX a proclamé le dogme del’Immaculée Conception le 8 décembre 1854. Le dogme de l’Immaculée Conception est l’affirmation solennelle que Marie, dès le premier instant de sa conception, a été préservée du péché originel. Tous les catholiques sont tenus d’y croire.

      Le Pape affirme :

   

« Qu’il ne soit donc permis à qui que ce soit de contredire, par une audacieuse témérité, ce texte écrit de Notre déclaration, décision et définition ou bien d’y porter atteinte et de s’y opposer.
« Que si quelqu’un avait la hardiesse de l’entreprendre, qu’il sache qu’il encourrait le courroux du Dieu Tout-Puissant et de ses apôtres Pierre et Paul ».

 

   Plus que jamais, les attaques contre la Sainte Vierge ont cours dans les milieux catholiques qui se disent « progressistes ». Des progressistes qui reprennent des affirmations vieilles de plusieurs siècles, feignant d’ignorer les textes pontificaux.

    La définition du dogme

    «  (…) Par l’autorité de Notre-Seigneur Jésus-Christ, des Bienheureux apôtre  s Pierre et Paul et la Nôtre, Nous déclarons, Nous prononçons et définissons que la doctrine qui enseigne que la Bienheureuse Vierge Marie, dans le premier instant de sa Conception, a été, par une grâce et un privilège spécial du Dieu Tout-Puissant, en vue des mérites de Jésus-Christ, Sauveur du genre humain, préservée et exempte de toute tache du péché originel, est révélée de Dieu, et par conséquent qu’elle doit être crue fermement et constamment par tous les fidèles.

   « C’est pourquoi, si quelques-uns avaient la présomption, ce qu’à Dieu ne plaise, de penser contrairement à Notre définition, qu’ils apprennent et qu’ils sachent que condamnés par leur propre jugement ils ont fait naufrage dans la foi et cessé d’être dans l’unité de l’Église ; et que, de plus, ils encourent par le fait même les peines de droit, s’ils osent exprimer ce qu’ils pensent de vive voix ou par écrit, ou de toute autre manière extérieure que ce soit. (…) »

 

l’Assomption de la Vierge Marie

 

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

 

 

]]>
http://tfp-france.org/20357/fete-de-limmaculee-conception/feed 0