tfp-france.org » Famille http://tfp-france.org Mon, 01 Feb 2016 17:44:14 +0000 fr-FR hourly 1 http://wordpress.org/?v=4.2.6 Pourquoi défendre la Tradition, la Famille et la Propriété ? http://tfp-france.org/1664/pourquoi-defendre-la-tradition-la-famille-et-la-propriete http://tfp-france.org/1664/pourquoi-defendre-la-tradition-la-famille-et-la-propriete#comments Wed, 13 Jan 2016 17:09:39 +0000 http://tfp-france.org/?p=1664   La nécessité de défendre la Tradition et la Famille est généralement bien comprise. Mais une intense propagande révolutionnaire qui date au moins de Jean-Jacques Rousseau et de Proudhon – « la propriété, c’est le vol » – a créé, même chez les non communistes, et chez un grand nombre de catholiques, une certaine mauvaise conscience à l’égard du droit de propriété.

  Vingt siècles d’action religieuse et civilisatrice de l’Eglise ont accumulé dans nos âmes, dans notre société, des valeurs surnaturelles et naturelles, individuelles et sociales, inappréciables. Une longue continuité à travers les générations leur a donné toute la solidité propre aux grandes traditions.

 Sauvegarder, répandre, proclamer les principes qui régissent la civilisation véritable, c’est servir le coeur de notre tradition chrétienne. Comme chacun sait, la famille constitue la cellule de la société. Elevé par Jésus Christ à la dignité de sacrement, le mariage des époux chrétiens confère a la famille une stabilité, à l’autorité paternelle une dignité et une force, à l’amour maternel, à l’affection filiale et aux relations fraternelles une puissance de liaison qui élèvent l’institution familiale à sa plénitude.

  Le proclamer, le diffuser de toutes les manières, c’est augmenter la résistance individuelle et sociale vis-à-vis de l’idéologie pernicieuse qui veut éliminer le mariage, démembrer la société familiale et faire triompher l’union libre et d’autres variantes d’union dans le droit fil de la révolution sexuelle de Mai 68.

  La propriété est un droit sacré, lié à la nature humaine : à sa liberté et à sa dignité.

  En effet :

— L’homme est doté de raison et a le droit à la liberté pour agir selon sa finalité.

— Cette liberté d’agir implique le droit au travail pour subvenir à ses besoins.

— Le droit au travail implique le droit aux fruits du travail : c’est le droit de propriété ; sinon l’être humain est un esclave sans liberté que l’on prive des fruits de son travail. La propriété est donc le droit de disposer des fruits de son travail. Elle résulte de la liberté et du travail de l’homme.

  Dans le manifeste du Parti Communiste, en 1848, Marx et Engels affirment : « Les communistes peuvent résumer leur théorie dans cette formule unique : abolition de la propriété privée ».

  Cette abolition conduit à la négation de la personne humaine, car nier à l’individu le droit de propriété, c’est lui refuser le droit de disposer des fruits de son travail comme il l’entend, autrement dit c’est nier son autonomie et sa liberté.

— La reconnaissance de la dignité personnelle de l’homme tient ferme ou croule selon qu’on lui reconnaît ou non le droit de propriété affirme Pie XII (cf. Pie XII, Allocution au Congrès de Droit privé, 1948).

  La possibilité de se constituer un patrimoine, si modeste soit-il, et de le léguer à son épouse et à ses enfants est le meilleur facteur naturel de la créativité humaine.

  Et l’héritage est l’institution dans laquelle se conjuguent la famille et la propriété ; il intègre aussi la tradition transmise à la génération suivante.

Tradition Famille Propriété : trois principes qui font un tout

  Cette transmission familiale de la propriété est comme la trace matérielle d’une transmission d’ordre supérieur, qui est celle des biens spirituels et des biens culturels. Cette transmission, où la Famille joue un rôle privilégié et irremplaçable, c’est la Tradition. Chaque génération l’enrichit d’une nouvelle expérience et l’allège de ses scories. Sans elle, il n’y a pas d’authentique progrès.

  Sans propriété pas de famille, sans famille pas de tradition, sans tradition pas de civilisation chrétienne. Sans civilisation chrétienne, l’ordre temporel n’accomplit pas la finalité que Dieu lui a fixée en créant l’homme sociable.

Abonnez-vous à tfp-france.org par Email:

Delivered by FeedBurner

]]>
http://tfp-france.org/1664/pourquoi-defendre-la-tradition-la-famille-et-la-propriete/feed 0
Le patinage des enfants http://tfp-france.org/13456/le-patinage-des-enfants http://tfp-france.org/13456/le-patinage-des-enfants#comments Sat, 26 Dec 2015 10:09:01 +0000 http://tfp-france.org/?p=13456 Des enfants patinent sur la glace dans un paysage d’hiver.

    Deux garçons tirent par la main la fillette qui se laisse glisser, bien abritée dans son manteau rouge, le vent soulevant les boucles blondes qui s’échappent de son large béret.

   Ses compagnons de jeu sont heureux de l’emmener à bonne vitesse faire le tour de l’étang.

 

   Le soleil pâle parvient tout juste à rosir le ciel, le froid mord les joues, et la neige qui étouffe les sons déforme la voix de ceux qui arrivent. Un patineur revient vers nous en poussant un traîneau sur lequel est assise une autre demoiselle.
Le mouvement, la lumière et les couleurs rendent ce tableau agréable à regarder.

   La proximité des personnages du premier plan nous fait entrer dans la scène, et, à notre tour, on rêve un peu à cette chose merveilleuse : patiner sur un étang gelé !

  Il évoque la joie de vivre toute simple, les jeux innocents et les plaisirs honnêtes, l’amitié et la confiance d’une enfance heureuse, bien loin de notre monde frénétique.

 

  [cliquez sur l’image pour agrandir]

 

                              Le patinage des enfants —  Percy Tarrant  (fl. 1883-1904)    

   

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

 

]]>
http://tfp-france.org/13456/le-patinage-des-enfants/feed 0
Le temps vole ! http://tfp-france.org/25236/le-temps-vole http://tfp-france.org/25236/le-temps-vole#comments Sat, 05 Dec 2015 10:09:08 +0000 http://tfp-france.org/?p=25236 Une femme âgée s’appuie sur sa canne et s’arrête   Une femme âgée s’appuie sur sa canne et s’arrête pour regarder un groupe d’enfants qui jouent au soleil, probablement occupés à observer quelques insectes sur la mousse au pied de l’arbre.un groupe d’enfants qui jouent au soleil, probablement occupés à observer quelques insectes

  Comme le temps vole !

 Il lui semble qu’hier à peine c’était elle qui se trouvait là, à s’amuser avec ses compagnons de jeunesse, lesquels ne sont sans doute plus de ce monde.

  Les rayons dorés d’une fin d’après-midi se glissent entre les feuilles et font sentir bon l’herbe chaude et le sous-bois.Au fond, le clocher de l’église domine la scène et pointe vers le Ciel.

 

  Mais déjà les ombres s’allongent, annonçant le soir qui vient. La rivière silencieuse coule sans s’arrêter, tel le temps qui s’enfuit.

 

  Au fond, le clocher de l’église domine la scène et pointe vers le Ciel.

 

 Notre vie sur terre n’est qu’un passage, une préparation pour apprendre à connaître, aimer et servir Dieu et gagner ainsi la vie éternelle.   Celle où le temps ne vole plus, et où l’on possède la jeunesse pour toujours.

[cliquez sur l’image pour agrandir]

Le temps vole !

 

                 Le temps vole ! – 1887   —  William Gerard Barry (env. 1865-1941)    

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

 

]]>
http://tfp-france.org/25236/le-temps-vole/feed 0
Cartes de Noël de la TFP – 2015 http://tfp-france.org/25135/cartes-de-noel-de-la-tfp-2015 http://tfp-france.org/25135/cartes-de-noel-de-la-tfp-2015#comments Mon, 23 Nov 2015 17:09:21 +0000 http://tfp-france.org/?p=25135 J’agis pour défendre les fêtes chrétiennes Noel 2015 - cover

 Ne déplorez-vous pas que l’atmosphère si spéciale qui entourait Noël autrefois se soit effacée ?

   Hélas ! Il y a des sans-Dieu qui, sous prétexte de laïcité, essayent de détruire ce qui donne sa signification à cette date. Vous le savez, “ils” menacent toutes les fêtes chrétiennes et veulent soit les supprimer, soit les dénaturer.

   Vous ne devez pas les laisser faire ! Il est vraiment très important de défendre ces fêtes. C’est pour cela que je vous écris aujourd’hui.

  Grâce aux cartes de Noël, vous pourrez répandre autour de vous, avec vos vœux, un peu de l’authentique esprit de Noël.

  En les utilisant, vous accomplirez un acte militant pour défendre Noël et vous affirmerez que la France a besoin de la culture chrétienne.

la carte EN

la carte : La Nativité

  Mais il devient si difficile de trouver de belles cartes de Noël !

  Voilà pourquoi j’ai fait préparer ces trois modèles. Je les ai choisies en pensant qu’elles pourraient vous plaire. Il vous suffit de les plier avec soin, vous pourrez les glisser ensuite dans vos enveloppes habituelles.

  Je vous encourage à les utiliser pour adresser vos vœux à tous ceux qui vous sont chers. Vous pouvez bien sûr y écrire à l’intérieur vos souhaits de joyeux Noël et de bonne année.

  Si vous aussi vous agissez pour défendre et ranimer l’authentique esprit de Noël autour de vous, il se peut même que votre vie en soit changée…

  En tout cas, ce que je vous propose, c’est une action simple pour influencer l’ambiance de notre société qui se paganise. Ensemble, avec tous les correspondants de la TFP, je vous recommande d’agir pour semer autour de vous le message de Noël

 Voilà pourquoi je vous encourage à envoyer autant de cartes de Noël que vous le pourrez. N’hésitez pas pour cela à m’en demander. 

la carte TA

la carte : L’adoration des bergers

Et pourquoi ne feriez-vous pas un geste d’apostolat en ce Noël pour toucher encore plus de personnes ? 

  Réfléchissez, vous pouvez aussi envoyer une de ces cartes à quelqu’un à qui vous n’envoyez pas vos vœux d’habitude :

votre médecin, votre député, votre maire, votre évêque, la rédaction du journal que vous achetez, un fournisseur, votre boulanger, une connaissance plus lointaine…

  Merci, si vous le pouvez, de soutenir cette action de défense de la fête de Noël par un don, de la valeur de votre choix. Par votre don vous participez à cette mission si nécessaire : défendre les fêtes chrétiennes contre ceux qui veulent les rayer du calendrier.

  Et je vous en remercie du fond du cœur ! Vous affirmez ainsi la présence de la culture chrétienne dans la société. Et c’est une bénédiction de le faire !

  En attendant de vous souhaiter un joyeux et saint Noël plus près du 25 décembre, ce que je vous souhaite aujourd’hui c’est beaucoup de succès dans votre action pour répandre la culture chrétienne autour de vous avec les cartes de Noël de la TFP.

la carte VI

la carte : L’adoration des Mages

  Demandez-moi dès aujourd’hui les cartes que vous souhaitez, je ferai tout mon possible pour vous les envoyer au plus vite

 

 

 Pour nous écrire :

Mentionnez le code  –

13863 / Carte de Noël : La Nativité ;
13863 / Carte de Noël : L’adoration des bergers    
ou
13863 / Carte de Noël : L’adoration des Mages

6 av. Chauvard – 92600 Asnières s/Seine
 
Par téléphoner :  01 45 55 61 88  

Faire un don

 (Hors-commerce. Ne peut être vendue.)

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE : Abonnez-vous à tfp-france.org par Email

 

]]>
http://tfp-france.org/25135/cartes-de-noel-de-la-tfp-2015/feed 2
Les enfants sur le chemin de la maison http://tfp-france.org/25050/les-enfants-sur-le-chemin-de-la-maison http://tfp-france.org/25050/les-enfants-sur-le-chemin-de-la-maison#comments Sat, 21 Nov 2015 10:09:03 +0000 http://tfp-france.org/?p=25050   César Pattein, qui fut élève de Jules Breton, est un peintre qui aime à reproduire les scènes rurales du nord de la France. Ses représentations plaisantes à regarder privilégient souvent la jeunesse, les visages ouverts et honnêtes des gens simples.

    Il rencontra un succès mérité auprès du public.un frère et une sœur chargés de gros bouquets de fleurs des champs

  On voit ici un frère et une sœur chargés de gros bouquets de fleurs des champs qui marchent lentement sur le chemin du retour vers leur maison.

  Le paysage tranquille, la vivacité des couleurs des fleurs, l’attitude des enfants, tout dans ce tableau transmet une paix profonde, équilibrée, admirable.

  On aimerait connaître les parents pour les féliciter de l’éducation chrétienne qu’ils s’efforcent de donner à leurs enfants, malgré les difficultés certaines de leur vie.

[cliquez sur l’image pour agrandir]

Les enfants sur le chemin de la maison

« De par la nature, les parents ont le droit de former leurs enfants, mais ils ont en plus le devoir de mettre leur instruction et leur éducation en parfait accord avec la fin pour laquelle ils les ont reçus par un bienfait de Dieu »
                                                                      (Léon XIII, encyclique Sapientiæ christianæ)

– 

       Les enfants sur le chemin de la maison, 1895  —  César Pattein (1850-1931)    

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

 

]]>
http://tfp-france.org/25050/les-enfants-sur-le-chemin-de-la-maison/feed 0
Le mariage – in extremis http://tfp-france.org/12808/le-mariage-in-extremis http://tfp-france.org/12808/le-mariage-in-extremis#comments Sat, 31 Oct 2015 10:09:13 +0000 http://tfp-france.org/?p=12808

        Cette scène est triste, mais grande.
    Un homme encore jeune, qui vivait jusque-là avec une femme dont il avait eu un enfant, se sentant sur le point de mourir, met de l’ordre dans sa situation.

    Le maire, debout sur la gauche du tableau, a ceint son écharpe ; il s’est déplacé pour procéder au mariage civil qui, selon la loi, doit précéder la cérémonie religieuse.

 

  L’enfant de chœur porte à la main le plateau sur lequel reposaient les alliances et le goupillon qui a servi à les bénir.

 

  Le prêtre donne la bénédiction aux nouveaux mariés au moment où le mourant, du fond de son lit à baldaquin, passe l’anneau au doigt de son épouse.

 

 Assis à une petite table, le notaire tient le testament qui va être signé, car le maître de maison veut partir en ayant aussi déterminé la destination de ses biens. 

 

 Scène éminemment morale qui rappelle deux vérités essentielles. Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Et le salut de notre âme constitue le but de la vie sur cette terre.

    [cliquez sur l’image pour agrandir]

                            Le mariage – in extremis   —  Marie François Firmin-Girard (1838-1921   

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

 

]]>
http://tfp-france.org/12808/le-mariage-in-extremis/feed 0
Dévotion enfantine http://tfp-france.org/14596/devotion-enfantine-2 http://tfp-france.org/14596/devotion-enfantine-2#comments Sat, 24 Oct 2015 10:09:29 +0000 http://tfp-france.org/?p=14596

 

« Embrasse le Petit Jésus », lui dit sa mère en la prenant dans ses bras et en l’approchant du tableau d’où la Sainte Vierge semble répondre par un mouvement identique.

   La petite fille appuie sa main avec confiance sur la toile et dépose un baiser enfantin sur le visage de l’Enfant-Jésus.

  La jeune maman, digne et élégante, a jeté un châle sur ses épaules et porte la tête couverte d’une coiffe à godrons ornée d’un nœud et de rubans.
 

  À ses pieds, son dernier-né, laissé un instant sur le sol de l’église, grignote sans se soucier de rien.

  Son fils aîné retire sa casquette et se hausse sur la pointe des pieds pour atteindre le bénitier et faire le signe de croix qu’il a déjà appris.

 

   Scène admirable pour l’amour maternel et le souci de l’éducation chrétienne qu’elle révèle.

   [cliquez sur l’image pour agrandir]  

  

                                                      Dévotion enfantine   —  Peter Fendi  

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

 

]]>
http://tfp-france.org/14596/devotion-enfantine-2/feed 0
Le baptême http://tfp-france.org/24814/le-bapteme http://tfp-france.org/24814/le-bapteme#comments Sat, 10 Oct 2015 10:09:57 +0000 http://tfp-france.org/?p=24814   Un baptême a lieu dans une chapelle de Valence en Espagne.  Le baptême, 1900, Joaquin Sorolla - detail1

  À l’entrée, la marraine tient le tout-petit dans ses bras pendant que le prêtre commence à prononcer les premières prières qui accueillent le nouveau chrétien dans l’Église.

  Derrière l’enfant de choeur en soutanelle rouge, une grille en fer forgé laisse passer la lueur dorée des cierges allumés sur l’autel latéral.Le baptême, 1900, Joaquin Sorolla - detail

  Des personnages venant du soleil écartent le rideau qui maintient la chaleur au-dehors pendant que la porte est grande ouverte.

  Au premier plan, un homme récite son chapelet.  

  Derrière lui, une femme cause à voix basse avec son voisin âgé qui a du mal à entendre.

  La fraîcheur monte du carrelage ; les odeurs se mêlent : la cire chaude, la fumée, un reste d’encens et les fleurs ; les bancs en bois craquent et les divers murmures se joignent en une seule rumeur.

  C’est un temps où, en plus de la piété, les principes moraux qui découlent de la religion ordonnent et structurent la société.  Dieu est présent, la vie a un sens, on est sur terre pour gagner son Ciel.

[cliquez sur l’image pour agrandir]
Le baptême, 1900, Joaquin Sorolla

 

                                              Le baptême, 1900  –  Joaquin Sorolla               

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

 

 

]]>
http://tfp-france.org/24814/le-bapteme/feed 0
La famille, cellule-mère de la société, est en grave danger. http://tfp-france.org/24790/la-famille-cellule-mere-de-la-societe-est-en-grave-danger-2 http://tfp-france.org/24790/la-famille-cellule-mere-de-la-societe-est-en-grave-danger-2#comments Mon, 05 Oct 2015 17:20:38 +0000 http://tfp-france.org/?p=24790 La famille, cellule-mère de la société, est en grave danger.- gif    Vous le savez, la famille, cellule-mère de la société, est en grave danger.

  Lorsque l’on ne respecte ni la loi naturelle ni la loi de Dieu en ce qui la concerne, il en découle des conséquences funestes pour tout le corps social.

   Cette vérité essentielle est aujourd’hui souvent oubliée, même hélas par certains de ceux qui devraient l’enseigner ou la défendre.

  Voilà pourquoi je vous présente : « Aperçu » illustré que j’ai le plaisir de vous offrir, intitulé « Le mariage chrétien est-il nécessaire à l’équilibre de la société ? ».

  Il s’agit de morceaux choisis des Papes qui rappellent des vérités oubliées…

– C’est un outil que je mets entre vos mains pour la défense de la famille et du mariage chrétien. Et cette défense est plus que jamais nécessaire, dans la période si sombre que nous vivons.

   J’aimerais vous demander de m’aider à le diffuser, spécialement auprès des jeunes adultes

   Oui, le processus par lequel notre France redevient peu à peu païenne a des répercussions directes sur notre vie de tous les jours. 

  Mais il y a quelque chose de concret et d’utile que nous pouvons faire pour enrayer la crise profonde dans laquelle nous sommes plongés. C’est faire connaître autour de nous les principes de l’organisation de la société selon la morale catholique, ce que bien des chrétiens ignorent à présent, hélas !

 Vous le voyez vous-même autour de vous, cette amnésie progressive des valeurs chrétiennes fondamentales est l’un des grands dangers qui menacent notre pays, parce qu’elle permet aux destructeurs du mariage et de la famille

  Aussi il est urgent de rappeler ces vérités oubliées que nous enseigne la voix des Papes :

ph2– Quand l’institution de la famille vacille, les fondements mêmes de la société civile peuvent s’écrouler.  

– Parce que les hommes s’éloignent de Dieu, les mœurs se corrompent et la civilisation elle-même entre en décadence.

Aux parents appartient, en tout premier lieu, le droit d’élever leurs enfants et l’État n’a pas à violer cette liberté primordiale.

– L’indiscipline des mœurs, érigée en liberté indiscutable, est la cause de la désagrégation de la famille.

– C’est dans le foyer domestique que se prépare en grande mesure le sort des États.

Parce qu’elle tient de Dieu son existence et sa dignité, sa fonction sociale, la famille en est responsable devant Dieu. Ses droits et ses privilèges sont inaliénables, intangibles ; elle a le devoir, avant tout devant Dieu, et secondairement devant la société, de défendre, de revendiquer, de promouvoir effectivement ces droits et ces privilèges, non seulement pour son propre avantage, mais pour la gloire de Dieu, pour le bien de la collectivité.

    C’est là l’enseignement moral constant de l’Église catholique. 

  Pendant les siècles où la vision catholique du monde fut matrice de civilisation, cette conception essentielle de la famille et du mariage fondait les rapports au sein de la société, marquait les lois et les coutumes.  

pg4  Mais en un véritable marché de dupes, on a fait croire aux chrétiens qu’il était  généreux  de tourner le dos à leurs principes d’ordre… 

… On les a convaincus qu’ils devaient adopter une « laïcité » qui cantonne la religion à la sphère spirituelle privée ; on a obtenu qu’ils renoncent à ordonner la sphère temporelle selon les critères du « bien » et du « mal », inscrits par Dieu dans la nature humaine et confirmés par la Révélation. 

  Le catholique qui veut continuer à être catholique est placé dans une situation diamétralement opposée et incompatible avec la véritable révolution qui détruit pas à pas le mariage, la famille et la société.

 D’où la nécessité de bien comprendre et de faire connaître, surtout aux jeunes, l’enseignement des Papes, pour qu’ils aient les moyens de résister au mouvement destructeur de la famille qui ne cesse d’avancer. 

 D’autant plus que ce mouvement possède aussi le caractère d’une mystique religieuse intolérante…

… En fait, vous le voyez bien, notre France qui se déchristianise retourne vers les erreurs du paganisme et abandonne la conception catholique et civilisatrice de la vie en société.

 « Voir, juger, agir », selon la devise de saint Thomas d’Aquin, c’est ce que vous et moi pouvons faire, à l’aide de cet « Aperçu » qui cherche à susciter la réflexion sur notre vie personnelle et sur la société, autour de la voix des Papes.

  Vous trouverez dans ce dépliant un instrument utile pour continuer, avec tous les amis de la TFP, la mission qui nous anime en défense des valeurs essentielles de la civilisation chrétienne, tout particulièrement la famille.

pgs - 3-4  Je vous invite donc à diffuser autour de vous cet « Aperçu – Le mariage chrétien est-il nécessaire à l’équilibre de la société ? »
  Vous pouvez me demander plus d’exemplaires : je me ferai un plaisir de vous les envoyer. 

   Je vous demande aussi, si vous le pouvez, de bien vouloir soutenir cette action originale de la TFP par votre don, de la valeur de votre choix. Votre aide est nécessaire pour faire connaître la doctrine sociale de l’Église et répandre ainsi dans notre société malade un peu de l’antidote dont elle a tant besoin, pour défendre la famille et le droit des parents d’élever leurs enfants.  C’est parce que votre générosité m’est bien connue que je m’adresse à vous et que je vous remercie chaleureusement pour ce que vous avez déjà fait et pour ce que vous ferez cette fois-ci encore.

   Je compte comme toujours sur votre fidèle amitié, sur vos prières et sur votre action.

  Merci par avance de m’aider à diffuser auprès des jeunes adultes cet « Aperçu » des textes pontificaux intitulé « Le mariage chrétien est-il nécessaire à l’équilibre de la société ? ».

   Votre don aidera à la diffusion de ce dépliant auprès de la jeunesse et soutiendra l’action de la TFP en défense de la famille. 

 

 cliquez ici pour télécharger

 

 Pour nous écrire :

Mentionnez le code  –

13863 / Le mariage chrétien est-il nécessaire à l’équilibre de la société ?

6 av. Chauvard – 92600 Asnières s/Seine
 
Par téléphoner :  01 45 55 61 88      
Faire un don

 (Les livres sont distribués gratuitement)

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE : Abonnez-vous à tfp-france.org par Email

]]>
http://tfp-france.org/24790/la-famille-cellule-mere-de-la-societe-est-en-grave-danger-2/feed 0
La famille n’est pas pour la société, c’est la société qui est pour la famille http://tfp-france.org/24487/la-famille-nest-pas-pour-la-societe-cest-la-societe-qui-est-pour-la-famille-2 http://tfp-france.org/24487/la-famille-nest-pas-pour-la-societe-cest-la-societe-qui-est-pour-la-famille-2#comments Wed, 16 Sep 2015 17:58:54 +0000 http://tfp-france.org/?p=24487    « Tant et tant de fois Nous avons, à propos des questions les plus diverses, insisté sur la sainteté de la famille, sur ses droits, sur son rôle en tant que cellule fondamentale de la société humaine.

  « À ce titre c’est sa vie, sa santé, sa vigueur, son activité, qui, dans l’ordre, assurent la vie, la santé, la vigueur, l’activité de la société tout entière. Parce qu’elle tient de Dieu, son existence et sa dignité, sa fonction sociale, la famille en est responsable devant Dieu.

   « Ses droits et ses privilèges sont inaliénables, intangibles ; elle a le devoir, avant tout devant Dieu, et secondairement devant la société, de défendre, de revendiquer, de promouvoir effectivement ces droits et ces privilèges, non seulement pour son propre avantage, mais pour la gloire de Dieu, pour le bien de la collectivité.   (…)

   « Il est clair que votre premier devoir, au sanctuaire du foyer familial, est de pourvoir – dans le respect et toute la perfection humainement possible de son intégrité, de son unité, de la hiérarchie naturelle qui unit entre eux ses membres – à la conservation, à la santé corporelle, intellectuelle, morale et religieuse de la famille.

   « Et ce devoir comporte évidemment celui de défendre et de promouvoir ses droits sacrés, celui en particulier de remplir ses obligations envers Dieu, de constituer, dans toute la force du terme, une société chrétienne :

 

Défendre ses droits contre toutes les violences ou influences extérieures capables de porter atteinte à la pureté, à la foi, à la stabilité sacro-sainte de la famille ; promouvoir ces mêmes droits, en réclamant de la société civile, politique, culturelle, tout au moins les moyens indispensables à leur libre exercice.

Pour le chrétien il y a une règle, qui lui permet de déterminer avec certitude la mesure des droits et devoirs de la famille dans la communauté de l’État.

Elle est ainsi conçue : la famille n’est pas pour la société ; c’est la société qui est pour la famille. La famille est la cellule fondamentale, l’élément constitutif de la communauté de l’État (…).

   « L’État devrait donc, en vertu même, pour ainsi dire, de l’instinct de conservation, remplir ce qui, essentiellement et selon le plan de Dieu Créateur et Sauveur, est son premier devoir, c’est-à-dire garantir absolument les valeurs, qui assurent à la famille l’ordre, la dignité humaine, la santé, la félicité.

   « Ces valeurs-là, qui sont des éléments mêmes du bien commun, il n’est jamais permis de les sacrifier à ce qui pourrait être apparemment un bien commun.

  « Indiquons-en seulement, à titre d’exemple, quelques-uns qui se trouvent, à l’heure présente, en plus grand péril : l’indissolubilité du mariage ; la protection de la vie avant la naissance ; l’habitation convenable de la famille, non pas d’un ou deux enfants ou même sans enfants, mais de la famille normale plus nombreuse ; fourniture de travail, car le chômage du père est la plus amère détresse de la famille ; le droit des parents sur les enfants vis-à-vis de l’État ; la pleine liberté pour les parents d’élever leurs enfants dans la vraie foi et, par conséquent, le droit des parents catholiques à l’école catholique ; des conditions de vie publique telle que les familles et surtout la jeunesse ne soient pas dans la certitude morale d’en subir la corruption. »

Pie XII, discours à un groupe de pères de famille provenant de différents diocèses de France, 8 septembre 1951.

 

 

 

 

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

 

]]>
http://tfp-france.org/24487/la-famille-nest-pas-pour-la-societe-cest-la-societe-qui-est-pour-la-famille-2/feed 0