tfp-france.org » Saint du jour http://tfp-france.org Sat, 30 Jan 2016 10:23:10 +0000 fr-FR hourly 1 http://wordpress.org/?v=4.2.6 Angelus – la sonnerie du soir http://tfp-france.org/22822/angelus-la-sonnerie-du-soir http://tfp-france.org/22822/angelus-la-sonnerie-du-soir#comments Sat, 23 Jan 2016 10:09:49 +0000 http://tfp-france.org/?p=22822   Le soir tombe et les cloches se font entendre. C’est l’Angelus qui sonne à l’église duFichier audio1 village qui est invisible sur le tableau.

Angelus – la sonnerie du soir - detail

 

  La fumée monte toute droite dans l’air tranquille de la fin du jour. Les fenêtres commencent à s’allumer.

 L’homme interrompt son travail et croise les mains sur sa faux. Il récite d’abord la prière qu’il sait depuis son enfance, puis reste encore un instant en méditation.

  Les paroles de vie éternelle se mêlent alors dans son esprit à la considération de la vie présente, humble et faite d’efforts.

 La bonne odeur de la luzerne fraîchement  fauchée,  si réelle, l’encourage à poursuivre sa tâche. Le goût du travail bien fait, sous le regard de la Providence, apporte à l’âme paix et équilibre. 

  C’est une vie sur terre qui se prépare pour le Ciel.

 

 

  Josef Kinzel est un peintre de nationalité autrichienne qui excelle dans les scènes de genre, les paysages et les portraits.

  À cause d’une paralysie de sa main droite, à partir de 42 ans il dût peindre avec la main gauche. C’est le cas de ce tableau.

[cliquez sur l’image pour agrandir]

Angelus – la sonnerie du soir

 

                             Angelus – la sonnerie du soir, 1903   –  Josef Kinzel (1852–1925) 

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

 

]]>
http://tfp-france.org/22822/angelus-la-sonnerie-du-soir/feed 0
Confiance, confiance ! http://tfp-france.org/4579/confiance-confiance http://tfp-france.org/4579/confiance-confiance#comments Wed, 30 Dec 2015 17:09:57 +0000 http://tfp-france.org/?p=4579    Voix du Christ, voix mystérieuse de la grâce qui résonnez dans le silence des coeurs, vous murmurez au fond de nos consciences des paroles de douceur et de paix. Dans nos misères présentes, vous nous répétez le mot, que le Maître prononçait si souvent pendant sa vie mortelle : « Confiance, confiance ! »

    A l’âme coupable, oppressée par le poids de ses fautes, Jésus disait : « Confiance, mon enfant ! Tes péchés te sont remis. » « Confiance ! disait-il encore à la malade abandonnée, qui attendait de lui sa guérison ; ta foi t’a sauvée. » Quand ses apôtres tremblaient d’épouvante, en le voyant marcher la nuit sur le lac de Génézareth, il les tranquillisait par cette declaration rassurante : « Ayez confiance ! C’est moi , ne craignez rien. » Et le soir de la Cène, connaissant les fruits infinis de son Sacrifice, il poussait, en allant à la mort, ce cri de triomphe : « Confiance, confiance ! J’ai vaincu le monde. »

    Quand il tombait de ses lèvres adorables, tout vibrant de tendresse et de pitié, ce  mot divin opérait dans les âmes une transformation merveilleuse. Une rosée  surnaturelle fécondait leur aridité ; des clartés d’espoir dissipaient leurs ténèbres ;  une sereine assurance chassait leurs angoisses. Car les paroles du Seigneur « sont esprit et vie ».

            « Bienheureux qui les écoute et les met en pratique. »

   Comme jadis ses disciples, c’est nous maintenant que Notre-Seigneur invite à la confiance.

   Pourquoi refuserions-nous d’entendre sa voix ?

 

Extraits du Livre de la Confiance, de l’abbé Thomas de Saint-Laurent.

Que cette nouvelle année 2016 soit pleine de grâces.

    La Société française pour la Défense de la Tradition, Famille et Propriété –TFP, exprimant le sentiment de ses dirigeants, membres et bénévoles, vous présente ses vœux de protection abondante et continue de la part de l’Enfant-Dieu, de Marie Sa mère et de saint Joseph, le chaste époux de celle-ci.

    Qu’ils vous accordent, ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers, la plénitude de la santé de l’âme et du corps ainsi que l’abondance des biens spirituels et matériels. Enfin, qu’au terme de cette vie, nous puissions tous goûter de l’éternelle félicité.

    Ce sont là les souhaits que la TFP formule pour vous et pour tous ceux qui constituent la vaste famille de ses correspondants, bienfaiteurs, amis et sympathisants.

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

]]>
http://tfp-france.org/4579/confiance-confiance/feed 0
Vœux de protection abondante et continue de la part de l’Enfant-Dieu, de Marie Sa mère et de saint Joseph, le chaste époux de celle-ci. http://tfp-france.org/4377/voeux-de-protection-abondante-et-continue-de-la-part-de-lenfant-dieu-de-marie http://tfp-france.org/4377/voeux-de-protection-abondante-et-continue-de-la-part-de-lenfant-dieu-de-marie#comments Thu, 24 Dec 2015 13:09:05 +0000 http://tfp-france.org/?p=4377   En ce Noël 2015, les sombres nuages qui planent sur le monde contemporain nous rappellent les paroles de la Vierge Marie à sainte Catherine Labouré :

« Le monde entier sera renversé par des malheurs de toute sorte. (…)
On croira tout perdu. Là je serai avec vous !
 »

  Continuons à militer pour que les hommes et les nations se soumettent à la paix que l’Enfant Jésus est venu offrir à l’humanité, par l’enseignement de Sa loi.

  Sans doute, les soucis et les préoccupations personnelles de chacun s’ajoutent aux menaces qui pèsent sur les pauvres restes de la Civilisation chrétienne.

  En cette fin d’année si lourdement chargée d’appréhensions, tout ce qui viendra toucher notre âme dans la nuit de la Nativité paraîtra émerger du terrible chaos contemporain comme un message angélique d’un Noël plein de grâces et d’une nouvelle année bien différente de celle qui vient de s’écouler.

 

   La Société française pour la Défense de la Tradition, Famille et PropriétéTFP, exprimant le sentiment de ses dirigeants, membres et bénévoles, vous présente ses vœux de protection abondante et continue de la part de l’Enfant-Dieu, de Marie Sa mère et de saint Joseph, le chaste époux de celle-ci.

  Qu’ils vous accordent, ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers, la plénitude de la santé de l’âme et du corps ainsi que l’abondance des biens spirituels et matériels. Enfin, qu’au terme de cette vie, nous puissions tous goûter de l’éternelle félicité.

   Ce sont là les souhaits que la TFP formule pour vous et pour tous ceux qui constituent la vaste famille de ses correspondants, bienfaiteurs, amis et sympathisants.

TFP, Noël 2015

 

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

]]>
http://tfp-france.org/4377/voeux-de-protection-abondante-et-continue-de-la-part-de-lenfant-dieu-de-marie/feed 0
Le dernier Ange – Conte de Noël – conclusion http://tfp-france.org/20434/le-dernier-ange-conte-de-noel-conclusion http://tfp-france.org/20434/le-dernier-ange-conte-de-noel-conclusion#comments Mon, 21 Dec 2015 17:20:35 +0000 http://tfp-france.org/?p=20434

   je vous invite à vous remémorer la première partie…

(…) Son intervention sur les éléments essayait de faire renaître l’espoir au coeur des hommes. C’était une action humble, qu’il effectuait avec ingéniosité et discrétion, mais il avait dans l’idée que cela ne remplissait pas la mesure de ce qu’il était appelé à réaliser.  Comme il aimait formuler des suppositions, il pensait qu’un jour Dieu lui confierait peut-être une mission particulière.

Die_Engel_verkünden_den_Hirten_die_Geburt_Christi - Herrad von Landsberg - cover– « Je serai sans doute l’ange gardien de quelqu’un ; étant le dernier des anges, ce sera probablement le plus faible des hommes », avait-il dit à quelques-uns des grands archanges du Paradis qui en savaient plus que lui mais se contentèrent de le regarder en silence.

 

   Alors qu’il n’était au courant de rien, il nota une activité inhabituelle dans la sphère céleste.

  Mais, comme dans leur mouvement incessant pour participer au maintien de la création, aucun de ses aînés ne s’arrêtait pour lui révéler ce qui se passait, il continuait à parcourir le monde.

 Cela faisait déjà plusieurs milliers d’années qu’il remplissait son office, ce qui représente beaucoup de temps pour nous, mais rien qu’un tout petit peu d’éternité pour un ange, lorsqu’un soir, l’un des magnifiques séraphins qui siègent tout proche du trône de Dieu vint le voir :

– « Notre Souverain Créateur a une mission pour toi, lui dit-il, va vite exercer tes talents auprès de pauvres gens, à tel endroit que je t’indiquerai ».

 S’empressant de parcourir l’immense distance qui le séparait du lieu où il était envoyé, il entra sans savoir ce qu’il allait trouver, dans un endroit bien mal éclairé.

 Il regarda autour de lui et aperçut… le plus petit, le plus faible, le plus pauvre des enfants des hommes. Alors, une lumière merveilleuse inonda la simple grotte où il se tenait et se retournant, il vit que toute la cour céleste était présente, et que les milliers et milliers d’anges, montant et descendant, entonnaient un chant nouveau, d’une douceur extrême.

 – « Dépêche-toi, tu vois bien qu’il a froid », lui dit encore le séraphin.

NJC Ce n’est qu’à ce moment-là qu’il sut que Dieu s’était fait homme et qu’il reçut pour mission de protéger ce tout petit enfant, ainsi que sa mère, la très Sainte Vierge et son père adoptif, saint Joseph.

 Vite, il rapproche l’âne et le boeuf qui dormaient au fond pour qu’ils réchauffent le nouveau-né de leur souffle ; il adoucit la paille pour éviter qu’un fétu ne vienne le blesser ; et il répand dans l’air un arôme de Noël, fait de résine de sapin, de cire chaude, de fleurs d’oranger et de friandises diverses.

 L’Enfant qui le voit lui sourit. Il est le dernier, oui, mais le plus heureux des anges.

 Depuis cette Nuit-là, tous les ans, il parcourt la Terre pour faire sentir aux âmes de bonnes volontés la suavité, le parfum, l’esprit de Noël.

 Alors, s’il vous plaît, regardez bien autour de vous et soyez sensible à sa présence. Vous devinerez peut-être qu’il vient de passer, dans la flamme d’une bougie qui vacille devant la crèche, dans l’éclat d’une boule de Noël suspendue dans le sapin, ou dans la douceur des chants, à la messe de minuit.

* * *

 Note : ce récit n’est qu’un conte de Noël. Mais le dernier des anges existe bien. Je n’ai jamais su comment il s’appelait (s’il me l’avait dit, j’aurais fini par l’écrire ; or l’Église interdit aux hommes de nommer les anges, en dehors de ceux qui apparaissent dans la Bible). De toute façon, notre pauvre intelligence humaine aurait bien du mal à comprendre la signification et la beauté du nom d’un ange.

  D’ailleurs, c’est lui qui m’a suggéré de rédiger ce conte. Quand j’ai objecté que peut-être tout n’était pas rigoureusement exact, il a ri, haussé les épaules et a dit : « Tu n’auras qu’à mettre une note à la fin. Ceux qui ont su garder le meilleur de leur âme d’enfant se réjouiront, les autres… ».

Benoît Bemelmans

 

 ( cliquez ICI pour lire la première partie de l’article )

S’ABONNER À TFP-FRANCE : Abonnez-vous à tfp-france.org par Email

 

 

 

]]> http://tfp-france.org/20434/le-dernier-ange-conte-de-noel-conclusion/feed 0 Le Saint Viatique en Bourgogne http://tfp-france.org/14976/le-saint-viatique-en-bourgogne http://tfp-france.org/14976/le-saint-viatique-en-bourgogne#comments Sat, 19 Dec 2015 10:09:13 +0000 http://tfp-france.org/?p=14976

 

   Notre Seigneur Jésus-Christ, réellement présent dans l’Eucharistie, est porté à un malade en plein hiver, dans un village de Bourgogne.

   Scène sublime de la vie de la foi dans un pays chrétien, la douceur et la paix qui s’en dégagent contrastent avec la rudesse de l’hiver. 

 

 

   C’est le Roi de l’Univers qui passe pour se donner à un malade.    Accompagner le suprême Réconfort est l’affaire de tous : une petite procession s’est formée.

 

 

   L’affirmation tranquille et publique de la dévotion illumine la vie de cette société et lui apporte sa chaleur, son soutien et sa dignité.

 [cliquez sur l’image pour agrandir]  

 

                               Le Saint Viatique en Bourgogne    —  Aimé Perret  (1873)   

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

 

]]>
http://tfp-france.org/14976/le-saint-viatique-en-bourgogne/feed 0
Fête de l’Immaculée Conception http://tfp-france.org/20357/fete-de-limmaculee-conception http://tfp-france.org/20357/fete-de-limmaculee-conception#comments Mon, 07 Dec 2015 16:20:39 +0000 http://tfp-france.org/?p=20357     Le Bienheureux Pape Pie IX a proclamé le dogme del’Immaculée Conception le 8 décembre 1854. Le dogme de l’Immaculée Conception est l’affirmation solennelle que Marie, dès le premier instant de sa conception, a été préservée du péché originel. Tous les catholiques sont tenus d’y croire.

      Le Pape affirme :

   

« Qu’il ne soit donc permis à qui que ce soit de contredire, par une audacieuse témérité, ce texte écrit de Notre déclaration, décision et définition ou bien d’y porter atteinte et de s’y opposer.
« Que si quelqu’un avait la hardiesse de l’entreprendre, qu’il sache qu’il encourrait le courroux du Dieu Tout-Puissant et de ses apôtres Pierre et Paul ».

 

   Plus que jamais, les attaques contre la Sainte Vierge ont cours dans les milieux catholiques qui se disent « progressistes ». Des progressistes qui reprennent des affirmations vieilles de plusieurs siècles, feignant d’ignorer les textes pontificaux.

    La définition du dogme

    «  (…) Par l’autorité de Notre-Seigneur Jésus-Christ, des Bienheureux apôtre  s Pierre et Paul et la Nôtre, Nous déclarons, Nous prononçons et définissons que la doctrine qui enseigne que la Bienheureuse Vierge Marie, dans le premier instant de sa Conception, a été, par une grâce et un privilège spécial du Dieu Tout-Puissant, en vue des mérites de Jésus-Christ, Sauveur du genre humain, préservée et exempte de toute tache du péché originel, est révélée de Dieu, et par conséquent qu’elle doit être crue fermement et constamment par tous les fidèles.

   « C’est pourquoi, si quelques-uns avaient la présomption, ce qu’à Dieu ne plaise, de penser contrairement à Notre définition, qu’ils apprennent et qu’ils sachent que condamnés par leur propre jugement ils ont fait naufrage dans la foi et cessé d’être dans l’unité de l’Église ; et que, de plus, ils encourent par le fait même les peines de droit, s’ils osent exprimer ce qu’ils pensent de vive voix ou par écrit, ou de toute autre manière extérieure que ce soit. (…) »

 

l’Assomption de la Vierge Marie

 

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

 

 

]]>
http://tfp-france.org/20357/fete-de-limmaculee-conception/feed 0
Cartes de Noël de la TFP – 2015 http://tfp-france.org/25135/cartes-de-noel-de-la-tfp-2015 http://tfp-france.org/25135/cartes-de-noel-de-la-tfp-2015#comments Mon, 23 Nov 2015 17:09:21 +0000 http://tfp-france.org/?p=25135 J’agis pour défendre les fêtes chrétiennes Noel 2015 - cover

 Ne déplorez-vous pas que l’atmosphère si spéciale qui entourait Noël autrefois se soit effacée ?

   Hélas ! Il y a des sans-Dieu qui, sous prétexte de laïcité, essayent de détruire ce qui donne sa signification à cette date. Vous le savez, “ils” menacent toutes les fêtes chrétiennes et veulent soit les supprimer, soit les dénaturer.

   Vous ne devez pas les laisser faire ! Il est vraiment très important de défendre ces fêtes. C’est pour cela que je vous écris aujourd’hui.

  Grâce aux cartes de Noël, vous pourrez répandre autour de vous, avec vos vœux, un peu de l’authentique esprit de Noël.

  En les utilisant, vous accomplirez un acte militant pour défendre Noël et vous affirmerez que la France a besoin de la culture chrétienne.

la carte EN

la carte : La Nativité

  Mais il devient si difficile de trouver de belles cartes de Noël !

  Voilà pourquoi j’ai fait préparer ces trois modèles. Je les ai choisies en pensant qu’elles pourraient vous plaire. Il vous suffit de les plier avec soin, vous pourrez les glisser ensuite dans vos enveloppes habituelles.

  Je vous encourage à les utiliser pour adresser vos vœux à tous ceux qui vous sont chers. Vous pouvez bien sûr y écrire à l’intérieur vos souhaits de joyeux Noël et de bonne année.

  Si vous aussi vous agissez pour défendre et ranimer l’authentique esprit de Noël autour de vous, il se peut même que votre vie en soit changée…

  En tout cas, ce que je vous propose, c’est une action simple pour influencer l’ambiance de notre société qui se paganise. Ensemble, avec tous les correspondants de la TFP, je vous recommande d’agir pour semer autour de vous le message de Noël

 Voilà pourquoi je vous encourage à envoyer autant de cartes de Noël que vous le pourrez. N’hésitez pas pour cela à m’en demander. 

la carte TA

la carte : L’adoration des bergers

Et pourquoi ne feriez-vous pas un geste d’apostolat en ce Noël pour toucher encore plus de personnes ? 

  Réfléchissez, vous pouvez aussi envoyer une de ces cartes à quelqu’un à qui vous n’envoyez pas vos vœux d’habitude :

votre médecin, votre député, votre maire, votre évêque, la rédaction du journal que vous achetez, un fournisseur, votre boulanger, une connaissance plus lointaine…

  Merci, si vous le pouvez, de soutenir cette action de défense de la fête de Noël par un don, de la valeur de votre choix. Par votre don vous participez à cette mission si nécessaire : défendre les fêtes chrétiennes contre ceux qui veulent les rayer du calendrier.

  Et je vous en remercie du fond du cœur ! Vous affirmez ainsi la présence de la culture chrétienne dans la société. Et c’est une bénédiction de le faire !

  En attendant de vous souhaiter un joyeux et saint Noël plus près du 25 décembre, ce que je vous souhaite aujourd’hui c’est beaucoup de succès dans votre action pour répandre la culture chrétienne autour de vous avec les cartes de Noël de la TFP.

la carte VI

la carte : L’adoration des Mages

  Demandez-moi dès aujourd’hui les cartes que vous souhaitez, je ferai tout mon possible pour vous les envoyer au plus vite

 

 

 Pour nous écrire :

Mentionnez le code  –

13863 / Carte de Noël : La Nativité ;
13863 / Carte de Noël : L’adoration des bergers    
ou
13863 / Carte de Noël : L’adoration des Mages

6 av. Chauvard – 92600 Asnières s/Seine
 
Par téléphoner :  01 45 55 61 88  

Faire un don

 (Hors-commerce. Ne peut être vendue.)

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE : Abonnez-vous à tfp-france.org par Email

 

]]>
http://tfp-france.org/25135/cartes-de-noel-de-la-tfp-2015/feed 2
Télécharger – Les prières de Fatima http://tfp-france.org/11098/telecharger-les-prieres-de-fatima http://tfp-france.org/11098/telecharger-les-prieres-de-fatima#comments Wed, 14 Oct 2015 17:09:42 +0000 http://tfp-france.org/?p=11098    Savez-vous pourquoi la Vierge Marie a voulu montrer l’enfer à des enfants d’à peine dix ans ? Vous le comprenez, cette question est au centre du message de Fatima.

   Oui, la Mère de Dieu n’a pas craint de révéler l’enfer dans une vision épouvantable, en faisant voir les démons et les âmes damnées aux trois voyants qui n’avaient alors que dix, neuf et sept ans…
   C’était au cours de l’apparition du 13 juillet 1917. Elle leur a ainsi parlé du châtiment dans l’autre vie, châtiment éternel, suprême, définitif : la condamnation à l’enfer des pécheurs qui meurent sans repentir.
Mais Elle leur communique aussi les conséquences de l’impiété dans cette vie et dans la société : 

  Si les hommes « ne cessent pas d’offenser Dieu », Celui-ci « va punir le monde de ses crimes, au moyen de la guerre, de la faim et des persécutions contre l’Église et le Saint-Père ».

   Comme remède, la Sainte Vierge précise :

« Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé ».

   Voilà pourquoi j’ai pensé que vous aimeriez recevoir le fascicule « Les prières de Fatima » afin d’avoir à portée de main les divers exercices de piété qui ont été révélés ou encouragés à l’occasion des apparitions.

   cliquez ici pour télécharger – Les prières de Fatima

Cette action mariale dans la société pour que celle-ci se règle sur la philosophie de l’Évangile ne va de l’avant que parce que vous et tous nos amis participent activement.

  

 

Les prières de Fatima - cover

Pour nous écrire :

Mentionnez le code  – 13863 / Les prières de Fatima

6 av. Chauvard – 92600 Asnières s/Seine
 
Par téléphoner :  01 45 55 61 88

     (Les livres sont distribués gratuitement)

Faire un don, c’est agir !

Faire un don

 

En savoir plus :

   13 octobre 1917 : sixième et dernière apparition de Notre Dame à Fatima – Lucie s’exclama : « Regardez le soleil ! »

S’ABONNER À TFP-FRANCE : Abonnez-vous à tfp-france.org par Email

 

 

]]>
http://tfp-france.org/11098/telecharger-les-prieres-de-fatima/feed 0
13 octobre 1917 : sixième et dernière apparition de Notre Dame à Fatima – Lucie s’exclama : « Regardez le soleil ! » http://tfp-france.org/2096/sixieme-et-derniere-apparition-de-fatima-le-13-octobre-1917 http://tfp-france.org/2096/sixieme-et-derniere-apparition-de-fatima-le-13-octobre-1917#comments Mon, 12 Oct 2015 15:00:20 +0000 http://tfp-france.org/?p=2096   Comme les autres fois, les voyants eurent le regard attiré par un reflet de lumière, puis la Sainte Vierge apparut sur le chêne vert :

LUCIE : « Que voulez-Vous de moi, Madame ? »

NOTRE DAME : « Je veux te dire que l’on fasse ici une chapelle en mon honneur, que Je suis Notre-Dame du Rosaire, que vous devez continuer toujours à dire un chapelet quotidien. La guerre va finir et les militaires rentreront bientôt chez eux. »

LUCIE : « J’avais beaucoup de choses à Vous demander : de guérir des malades et de convertir des pécheurs… »

NOTRE DAME : « Les uns oui, les autres non. Il faut qu’ils se corrigent, qu’ils demandent pardon pour leurs péchés. » Et prenant un air plus triste : « Qu’ils n’offensent plus Dieu, Notre-Seigneur, qui est déjà tant offensé. »

   Ensuite, ouvrant les mains, la Sainte Vierge les fit se réfléchir vers le soleil et, tandis qu’Elle s’élevait, le reflet de sa propre lumière continua à se projeter sur le soleil.

Alors, Lucie s’exclama : « Regardez le soleil ! »

  La Sainte Vierge ayant disparu dans l’immensité du firmament, les voyants assistèrent à trois scènes successives, la première symbolisant les mystères joyeux du rosaire, puis les douloureux et enfin les glorieux (seule Lucie a vu les trois scènes ; François et Jacinthe n’ont vu que la première) :

  Ils virent apparaître, à côté du soleil, Saint Joseph avec l’Enfant-Jésus, et Notre Dame du Rosaire. C’était la Sainte Famille. La Vierge était vêtue de blanc, avec un manteau bleu. Saint Joseph était aussi habillé en blanc et l’Enfant-Jésus en rouge clair. Saint Joseph bénit la foule, en traçant trois fois le signe de la Croix. L’Enfant-Jésus fit de même. Ensuite vint la vision de Notre-Dame des Douleurs et de Notre-Seigneur accablé de douleurs sur le chemin du Calvaire. Notre-Seigneur donna au peuple sa bénédiction, par un signe de Croix. Notre-Dame n’avait pas d’épée sur la poitrine. Lucie voyait seulement le haut du Corps de Notre-Seigneur. L’apparition finale, environnée de gloire, fut celle de Notre-Dame du Carmel, couronnée Reine du Ciel et de la Terre, portant l’Enfant-Jésus dans ses bras.

  Pendant que ces tableaux se succédaient aux yeux des voyants, une grande foule de cinquante à soixante-dix mille spectateurs assistait au miracle du soleil. Il avait plu durant toute l’apparition.

 

  A la fin de l’entretien de Lucie avec la Sainte Vierge, au moment où Celle-ci s’élevait et que celle-là s’écriait « Regardez le soleil ! », les nuages s’entr’ouvrirent, découvrant le soleil tel un immense disque d’argent. Il brillait avec une intensité jamais vue, mais sans aveugler.

  Cela ne dura qu’un instant. L’immense boule se mit à « danser ». Telle une gigantesque roue de feu, le soleil tournoyait rapidement. Il s’arrêta un certain temps, avant de se remettre à tourner sur lui-même, à une vitesse vertigineuse. Ensuite, il se mit à rougeoyer sur les bords et à glisser dans le ciel, en tourbillonnant et en répandant des gerbes rouges de flammes. Cette lumière se reflétait sur le sol, sur les arbres et les buissons, et même sur le visage des gens et leurs vêtements, prenant des tonalités brillantes, de différentes couleurs. Animé par trois fois d’un mouvement fou, le globe de feu se prit de tremblements et de secousses, et parut se précipiter en zig-zag sur la foule terrorisée. Le tout dura environ dix minutes.

  A la fin, le soleil regagna en zig-zag le point d’où il s’était précipité, reprenant son aspect tranquille et son éclat de tous les jours.

   Le cycle des apparitions était terminé.

  Beaucoup de gens remarquèrent que leurs vêtements, trempés par la pluie, avaient séché subitement.

  Le miracle du soleil fut observé également par de nombreux témoins situés en dehors du lieu des apparitions, dans un rayon de quarante kilomètres.

 

 

 

 

   (Cf. Mémoires II, p. 162; IV, p. 348 et 350; de Marchi, p. 165-166; Walsh, p. 129-131; Ayres da Fonseca, p. 91-93; Galamba de Oliveira, p. 95-97).

 

———————————————————————————————————————————————————————

VIDÉO EN ANGLAIS « The Miracle of the Sun »

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

 

]]>
http://tfp-france.org/2096/sixieme-et-derniere-apparition-de-fatima-le-13-octobre-1917/feed 0
Réciter le chapelet tous les jours en l’honneur de Notre Dame du Rosaire http://tfp-france.org/2032/reciter-le-chapelet-tous-les-jours-en-lhonneur-de-notre-dame-du-rosaire http://tfp-france.org/2032/reciter-le-chapelet-tous-les-jours-en-lhonneur-de-notre-dame-du-rosaire#comments Wed, 07 Oct 2015 15:09:58 +0000 http://tfp-france.org/?p=2032 Marie remet le Chapelet à Saint Dominique

   La Très Sainte Vierge Marie est apparue à Fatima, au Portugal, entre mai et octobre 1917. La Mère de Dieu s’adressa à trois petits bergers – Lucie, Jacinthe et François, ces deux derniers ayant été béatifiés le 13 mai 2000 – et, à travers eux, au monde entier. Elle les a chargés essentiellement de communiquer à l’humanité sa profonde affliction devant l’impiété et la corruption de celle-ci.

  Elle leur dit que la Ière Guerre mondiale est un châtiment pour l’inconduite des hommes mais que la guerre va bientôt s’achever ; Elle prédit toutefois l’apparition d’une deuxième, pire que la première, si les hommes ne s’amendent pas. Après cette deuxième grave secousse, si le monde persévère encore dans le mal, il viendra un terrible châtiment.

  La Révolution communiste n’a pas encore éclaté mais la Sainte Vierge affirme : « La Russie répandra ses erreurs dans le monde entier, propageant les guerres et les persécutions contre l’Eglise ». Que pouvait signifier ces « erreurs de la Russie » à l’époque ? Personne ne considérait comme assez dynamique l’Eglise schismatique d’Orient pour représenter ces erreurs qui allaient propager dans le monde guerres et persécutions…

  Plus tard on put comprendre : le seul parti politique de l’époque qui avait dans son programme à la fois l’amour libre, l’avortement, l’enlèvement dès leur jeune âge des enfants aux parents, etc. en plus de la lutte des classes et de sa systématisation de la jalousie et du vol (« La propriété c’est le vol ! »)… était le parti communiste russe !

  Le parti communiste russe a répandu ses erreurs dans le monde entier, propageant les guerres et les persécutions contre l’Eglise. Quel parti « libéral », aujourd’hui, milite contre l’amour libre, l’avortement, l’enlèvement des enfants à leur parents dès le jeune âge, l’adoption d’enfants par toutes sortes de personnes — dont la moralité ne peut être contrôlée par un Etat qui ne montre guère l’exemple — et la systématisation de la jalousie entre employés grands, moyens ou petits de la même entreprise ? Aucun, et pour la plupart ils ont même accepté tout cela.

  Les choses ne s’arrêtent pas là. La Révolution sexuelle et égalitaire de Mai 68 a obtenu l’objet de quasi toutes ses revendications. Ces fruits poussent sur la branche sorbonnarde du tronc de la Révolution russe. « Vous reconnaîtrez un arbre à ses fruits… »  Voilà transposés les principes égalitaires à la culture et au domaine des tendances de l’âme humaine, pour laisser maintenant libre cours à l’exaltation de la vie tribale et misérabiliste, vulgaire et prosaïque ; soit la régression à une vie de Cromagnon faisant fi des progrès de la civilisation : sans beauté, sans décor, sans charme, sans civilisation, sans culture.

  L’air raréfié de la révolution culturelle étouffe à petit feu notre XXIe siècle à peine né et déjà tracassé par son avenir. Donc Fatima, message de tragédie ? Non.

  Car la tragédie, l’homme s’est chargé de la produire, avec son cortège de pornographie abreuvant tant d’adolescents, et « scandalisant les petits enfants », les spectacles blasphématoires tel celui de Roméo Castelluci, les films et pièces de théâtre sacrilèges, la profanation d’églises, de statues de saints et jusqu’au Très Saint Sacrement, ainsi que les persécutions d’un laïcisme militant contre les catholiques soucieux d’être fidèles aux promesses de leur baptême.

  Devant elle, certains perdent confiance. Or le Message de Fatima est principalement un message d’espérance. Après ce qui précède, pourquoi donc ?

  Parce que Dieu — qui est infiniment juste et punit le mal volontaire — est aussi infiniment bon pour le pécheur qui demande pardon.

  Pour le chrétien, jamais de situation désespérée. Surtout, Dieu nous a donné un intermédiaire extraordinaire mais permanent. C’est aussi une avocate, c’est notre Médiatrice auprès de Lui. Ce n’est pas que Notre Dame soit proche de mains désespérées qui se tendraient vers Elle pour se raccrocher comme à une planche de salut. C’est qu’Elle est toute proche des mains qui se joignent pour prier, pour La prier sans renoncer, avec une confiance sans limite, Elle qui est la force des faibles, l’espérance des pécheurs, la consolatrice des affligés.

  En vertu de la promesse faite à l’Eglise par Notre Seigneur Jésus-Christ que les portes de l’enfer ne prévaudront jamais contre l’Eglise, nous avions une excellente raison, nécessaire et suffisante, pour avoir confiance. L’Eglise ne mourra pas. L’Histoire est là pour le prouver. Mais c’est surtout une vérité de foi qu’un catholique ne peut mettre en doute. C’est la doctrine révélée par la bouche même du Christ.

  Mais nous avons aussi le message de Fatima qui, loin d’être un message politique comme certains l’ont abusivement prétendu, est un message spirituel ET temporel, puisqu’il parle des « erreurs de la Russie » qui répandront dans le monde les guerres et les persécutions : erreurs qui renvoient sans contestation possible à une situation historique clairement définie, et qualifient parfaitement une idéologie donnée.

  C’est après avoir mentionné ces erreurs de la Russie qui se répandraient dans le monde que Notre Dame nous fait une autre promesse : « Mais à la fin Mon Coeur Immaculé triomphera ». Ce Coeur Immaculé de la Vierge triomphe déjà dans le Ciel. C’est donc encore à une situation temporelle future que la Sainte Vierge se réfère. Son Coeur Immaculé triomphera de ces ennemis ici, sur cette Terre quand les choses seront si graves qu’on pourrait croire tout perdu. Voilà le grand message d’espérance que nous communique le message de Fatima. Il vient raffermir notre foi dans la promesse du Christ d’il y a deux mille ans à Ses Apôtres. La Sainte Vierge en fait pour ainsi dire l’application aux temps actuels.

  Au cours de l’apparition du 13 juillet 1917, Elle parle d’abord du châtiment dans l’autre vie, châtiment éternel, suprême, définitif : c’est la condamnation à l’enfer des pécheurs qui meurent sans repentir. La Mère de Dieu n’a pas craint de montrer l’enfer aux trois voyants qui n’avaient alors que dix, neuf et sept ans. C’est sans doute aucun que la pensée de l’enfer ne peut pas faire de mal… Aux enfants de Fatima, l’enfer a même été montré (moyennant la force surnaturelle pour en supporter la vision, s’entend).

  Au moment de la troisième apparition, un petit nuage cendré vint surmonter le chêne vert, le soleil se voila, une brise fraîche se mit à souffler sur la montagne, alors que la saison était le plus fort de l’été.   M. Marto, le père de Jacinthe et François, dit avoir aussi entendu, selon ses propres termes, un bourdonnement semblable à celui de mouches dans une cruche vide. Les voyants virent le reflet de lumière « habituel » puis, aussitôt après, sur l’arbrisseau, la Sainte Vierge.

  Voici une partie du dialogue entre la Très Sainte Vierge et Lucie de Fatima :

LUCIE : « Madame, que voulez-vous de moi ? »

NOTRE-DAME : « Je veux que vous veniez ici le 13 du mois prochain, que vous continuiez à réciter le chapelet tous les jours en l’honneur de Notre-Dame du Rosaire pour obtenir la paix dans le monde et la fin de la guerre, parce qu’Elle seule peut les garantir.»

LUCIE : « Je voudrais Vous demander de nous dire qui Vous êtes et de faire un miracle afin que tous croient que Vous nous apparaissez. »

NOTRE-DAME : « Continuez à venir tous les mois. En octobre, je dirai qui je suis, ce que je veux, et je ferai un miracle que tous pourront voir afin qu’ils croient. »

  Lucie présente alors une série de demandes de conversion, guérison et autres grâces. La Sainte Vierge y répond en recommandant toujours la pratique du chapelet et que, de cette manière, ils seraient exaucés dans le courant de l’année.

  Elle dit ensuite :

« Sacrifiez-vous pour les pécheurs et dites souvent, en particulier quand vous aurez fait quelque sacrifice : O Jésus, c’est pour l’amour de Vous, pour la conversion des pécheurs et en réparation pour les péchés commis contre le Coeur Immaculé de Marie. »

 

Jacinthe, Lucie et François aussitôt après la vision de l’enfer, le 13 juillet 1917.

  Notre Dame demande de prier le chapelet, complété, après chaque dizaine, par la prière « O mon Jésus, pardonnez nous nos péchés, préservez nous du feu de l’enfer et conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont plus besoin de votre miséricorde. »

  La Sainte Vierge a donné cette prière aux enfants après la terrible vision de l’enfer, et Elle leur demande aussi la pratique de la communion réparatrice des cinq premiers samedis, ainsi que plusieurs autres dévotions et invocations qui ne sont pas toujours connues comme elles le méritent.

  Pour en savoir plus sur les prières recommandées par Notre Dame à Fatima, demander :  

 Les prières de Fatima

Pour nous écrire :

6 av. Chauvard – 92600 Asnières s/Seine

Par téléphone :  01 45 55 61 88

 

 

 

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

 

]]>
http://tfp-france.org/2032/reciter-le-chapelet-tous-les-jours-en-lhonneur-de-notre-dame-du-rosaire/feed 1