Menu Fermer

Le chrétien aspire à une civilisation catholique

  Comme l’homme enfermé dans un souterrain désire l’air libre et l’oiseau emprisonné les espaces infinis du ciel, le chrétien aspire à une civilisation catholique. Flores de mayo - Montero y Calvo, detail

  Dans l’encyclique Immortale Dei, Léon XIII décrivit en ces termes la chrétienté médiévale :

  « Il fut un temps où la philosophie de l’Évangile gouvernait les États. A cette époque l’influence de la sagesse chrétienne et sa divine vertu pénétraient les lois, les institutions, les mœurs publiques, toutes les classes et toutes les relations de la société civile. 

    « Alors la religion instituée par Jésus-Christ, solidement établie dans le degré de dignité qui lui est dû, était partout florissante grâce à la faveur des princes et à la protection légitime des magistrats.

   « Alors le Sacerdoce et l’Empire étaient unis par une heureuse concorde et l’amical échange de bons offices.

   « Organisée de la sorte, la société civile donna des fruits supérieurs à toute attente, dont la mémoire subsiste et subsistera, consignée qu’elle est dans d’innombrables documents que nul artifice des adversaires ne pourra détruire ou obscurcir ».

 

Flores de mayo - Montero y Calvo, 1894
Flores de mayo – Montero y Calvo, 1894

 

 

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

 

Recommandés pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.