Menu Fermer

Les premiers pas

  La scène se passe dans l’intérieur pauvre d’une maison en Italie. L’enduit des murs se fendille, le balai s’appuie sur une chaise qui se dépaille, un papier huilé remplace un  carreau et le sol de tomettes étend ses joints irréguliers.

 La mère, assise sur un coffer  sous la  fenêtre, tend les mains pour engager son enfant à faire ses premiers pas. L’aînée l’encourage par un mouvement et lui fournit un doigt où prendre appui.

 

Le bébé chancelant, bouche ouverte et visage rayonnant, a les yeux fixés sur son objectif : rejoindre celle qui l’appelle, pour lui faire plaisir, se jeter dans ses bras, recevoir et donner sa tendresse.

 

 

  La physionomie et le geste de la maman manifestent la réalité de ce lien unique et merveilleux qui n’existe que dans la famille authentique.

[cliquez sur l’image pour agrandir]

 Rien ne pourra remplacer ces rayons de l’amour maternel qui permettent à l’enfant de grandir.

 

[stextbox id=”info” image=”null”]                          Les premiers pas, 1876  – Gaetano Chierici, (1838 – 1920)[/stextbox]

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

 

Recommandés pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.