fbpx
Menu Fermer

Un marché nocturne

  Ce marché nocturne sous le clair de lune nous offre une scène étonnante ! Les bougies sur les étals illuminent les marchandises et font briller les physionomies.  Chaque personnage semble avoir une histoire.

  Petrus van Schendel a produit une œuvre féconde et variée. Il étudia à l’Académie des Beaux-Arts d’Anvers à partir de 16 ans et se fixa plus tard à Bruxelles, en 1845.

  Il se maria trois fois et eut quinze enfants. Il traita de sujets bibliques, réalisa des portraits, peignit des paysages, des marines et ces merveilleuses scènes nocturnes, en intérieur et en extérieur, où la lumière des bougies lui permet d’exécuter ces fascinants clairs-obscurs.

  Au premier plan, une marchande vend du poisson et à la table d’à côté un homme propose du pain d’épices.

  Un chanteur de rue a mis sa fillette sur son orgue de barbarie. Il y a tant à voir dans ce tableau !


     [cliquez sur l’image pour agrandir]

  La courtoisie, les bonnes manières structurent une société qui est encore comme un corps vivant où chaque membre occupe la place qui est la sienne ; elle n’est pas basée sur la jalousie et l’individualisme.

 


[stextbox id=”stb_style_222038″ image=”null”]                 Un marché nocturne, 1852  —  Petrus van Schendel (1806-1870)    [/stextbox]

 

S’ABONNER À TFP-FRANCE – par Email:

Delivered by FeedBurner

 

Recommandés pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.