fbpx
Menu Fermer

Canada : des statues du chemin de Croix décapitées

Canada, le 16 juin 2020 (TFP France) -Un véritable sacrilège : des vandales ont utilisé des scies électriques pour décapiter huit statues du Chemin de croix historique de la Grotte de Notre-Dame de Lourdes à Sudbury, en Ontario.
Bien que le crime ait eu lieu en mai, il n'a été rendu public que récemment, comme le rapporte le journal local Sudbury Star, le vingt-huit juin dernier.

L’attaque s'est produite en plein jour, entre 13 heures et 18 heures, et à ce jour, le Service de police du Grand Sudbury (GSPS) n'a toujours aucun suspect. La destruction des statues s'est produite quelques jours avant le meurtre de George Floyd et ne semble pas liée aux événements actuels.

David Sirois, l'administrateur financier adjoint du diocèse concerné, a expliqué à LifeSiteNews le pourquoi de la divulgation retardée des faits : « Nous ne voulions pas que la connaissance du public interfère avec l'enquête du GSPS, c'est pourquoi rien n’a été communiqué aux médias jusqu'à ce que le GSPS arrive au point mort de l’enquête », a-t-il déclaré.

Sirois a précisé que ce sont les stations 6 à 11 du chemin de Croix qui ont été endommagées et que les vandales ont également cassé bras et jambes sur plusieurs statues.

A ce jour, l'enquête est toujours  « en cours » malgré le fait que l'affaire soit ouverte depuis plus d'un mois. « Le GSPS reconnaît la grande valeur historique et l'importance communautaire de ces statues religieuses, et nous prenons cet incident très au sérieux », a déclaré l’enquêteur chargé de l’affaire.

Une journaliste du média Rebel News, Sheila Gunn Reid, après avoir fait un compte-rendu de ce terrible évènement, s’est demandé pourquoi le crime n'était pas considéré comme un « crime de haine ». « Il ne s’agit pas seulement de vandalisme. Décapitées. Comment décapitez-vous une statue ? Cela nécessite un peu de planification et des outils performants à emmener sur les lieux du crime…. N'est-ce donc pas un crime de haine à motivation religieuse ? (…)»

Le diocèse espère pouvoir réparer les statues avec l'aide d'un artiste local, pour terminer leur restauration au printemps 2021.

La grotte de Notre-Dame de Lourdes de Sudbury avait été construite en 1907. Son propriétaire, Frédéric Romanet du Caillaud, originaire de Limoges, avait vécu dans cette région des Pyrénées pendant plus d'une décennie et selon un document rédigé par les gardiens de la grotte, Romanet avait fait construire la grotte après que sa femme soit tombée très malade, pour la confier à l'intercession de la Sainte Vierge.


Permettez-nous de propager ces nouvelles

auprès de milliers de Français

Permettez-nous de propager ces nouvelles  auprès de milliers de Français

Votre don permettra de diffuser la vérité, détruire les mensonges et soutenir notre l'héritage chrétien.

Votre don permettra de diffuser la vérité, détruire les mensonges et soutenir notre l'héritage chrétien.

Posted in Radar de la Christianophobie

Recommandés pour vous

1 Comment

  1. Gustavo Murialdo

    Que lo sepa todo el mundo. Y que sepa que si no fuera por la TFP FRANCESA, nadie se enteraría. La investigación se postergó ???? El ABC de cualquier investigación es que el paso del tiempo oculta al culpable. Un odio manifestado a la luz del día !! Planificado cuidadosamente… Quién miraba para otro lado ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.