fbpx
Menu Fermer

La contemplation de notre patrimoine est « une source sans fin d’émerveillement »

França, le 20 août 2020 ( TFP França ) - Dans une excellente tribune parue dans Le Figaro , l'écrivain et documentariste, Nicolas Chaudun, rappelle d'emblée une évidence tellement oubliée: «Il est criminel de la part de l'État de laisser à l'abandon ces joyaux qui, comme la cathédrale de Nantes, peuvent à tout moment part en fumée faute d'investissements suffisants pour les entretenir et les rénover ».

Il accuse: «Ces négligences [liées à l'incendie de la cathédrale de Nantes] ne font que confirma la désinvolture avec laquelle l'État traite notre patrimoine commun. (…) Qu'est-ce à dire? Que c'est l'État le fautif, coupable de n'avoir pas mis aux normes les circuits d'alimentation. Coupable encore de ne pas avoir doté les 87 cathédrales não é o proprietário de détecteurs d'incendie eficácia: à Nantes, ce sont des passants qui ont alerté les pompiers. »

Finalement, on pourrait se poser la question, ensaísta de comprendre: «Pourquoi, en effet, ne pas laisser le temps faire son œuvre? Pourquoi s'interdire de démolir, afin de ne célébrer que la vigueur présente et non plus commémorer les gloires ensevelies? Pour une première raison peut-être, inavouable: la sourde certitude que l'on ferait moins bien, moins beau aujourd'hui (…). Pour une autre raison, (…): les chefs-d'œuvre, ici des réalisations de pierre, de brique, de bois, ou encore de fer et de verre, de béton, matérialisent l'esprit. Ils en concentrent les fulgurances. »

«Cette effusion jalonne l'histoire d'emblèmes sans autre justification que leur Excellence, leur supériorité. Les contempler élève. Et c'est peut-être la contemplation des manifestations artistiques de l'esprit qui donne la plus juste mesure de la marche du monde », juge l'écrivain.

«Laisser s'éroder puis s'affaler ces totems - ou les fracasser par vandalisme idéologique - c'est dénoncer la promesse d'élévation faite à chacun d'entre nous. Et s'interdire le ravissement. Se trahir, en somme. Qu'il s'agisse d'enseigner l'histoire de l'art ou l'histoire tout court, le patrimoine, c'est l'école de la rue. Là, des témoins parlent à tous, et parlent fort. On n'échappe pas au chant des pierres », conclut-il avec force


Fonte: https://www.lefigaro.fr

Foto: canva.com

Permettez-nous de propager ces nouvelles

auprès de milliers de Français

Permettez-nous de propager ces nouvelles   auprès de milliers de Français

Votre don permettra de diffuser la vérité, détruire les mensonges et soutenir notre l'héritage chrétien.

Votre don permettra de diffuser la vérité, détruire les mensonges et soutenir notre l'héritage chrétien.

__CONFIG_colors_palette __ {"active_palette": 0, "config": {"colors": {"62516": {"name": "Main Accent", "parent": - 1}}, "gradients": []}, " paletas ": [{" nome ":" Paleta padrão "," valor ": {" cores ": {" 62516 ": {" val ":" rgb (200, 0, 26) "," hsl ": {" h ": 352," s ": 0,99," l ": 0,39}}}," gradientes ": []}}]} __ CONFIG_colors_palette__
RÉAGISSEZ! C liquez ici.
__CONFIG_colors_palette __ {"active_palette": 0, "config": {"colors": {"62516": {"name": "Main Accent", "parent": - 1}}, "gradients": []}, " paletas ": [{" nome ":" Paleta padrão "," valor ": {" cores ": {" 62516 ": {" val ":" rgb (200, 0, 26) "," hsl ": {" h ": 352," s ": 0,99," l ": 0,39}}}," gradientes ": []}}]} __ CONFIG_colors_palette__
RÉAGISSEZ! C liquez ici.
Posted in Perspective Catholique

Recommandés pour vous

1 Comment

  1. balaninu

    Il est évident de voir à ce jour, de la part de ceux qui devraient veiller à ces merveilles, un réel vouloir de laisser ces joyaux de la Foi, à l’abandon, puisqu’il y a un réel vouloir de faire table rase du passé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.