fbpx
Menu Fermer

« Rien n’a changé, il n’y a pas eu de “monde d’après le 15 avril 2019”. »

France, le 12 août 2020 (TFP France) - Dans une tribune publiée sur le média en ligne Atlantico.fr, suite au récent incendie de la cathédrale de Nantes, l’historien Édouard Husson dénonce « la dégradation accélérée de notre patrimoine catholique », et les réactions si peu convaincantes du gouvernement et des médias, « comme si [ceux-ci] ne jugeaient pas qu'il soit nécessaire de présenter une information cohérente » sur ce drame.

« Il est tout à fait frappant qu'en ce samedi 18 juillet, la plupart des réactions aient été, comme on dit familièrement, à côté de la plaque. (…) Il y a les gens qui ont déclaré: pourquoi en parler autant? Il n'y a pas eu de victimes; comme si la volatilisation en fumée dune orgue du XVIIè siècle et la destruction de vitraux du XVè siècle n'était pas un drame pour le pays », fait remarquer si justement M. Husson.

L’historien s’étonne : « Une immense torpeur s'empare de la France officielle lorsqu'il s'agit de l'héritage catholique français, du patrimoine religieux. Aucun des réflexes habituels ne joue. Le plus étonnant, c'est l'absence totale de sentiments de sympathie envers les catholiques. On a beau dire que la pratique est devenue très minoritaire et invoquer la baisse de la croyance, l'émotion au moment de l'incendie de Notre-Dame de Paris avait bien montré combien les Français restent attachés à une partie du passé chrétien (…). »

« Certains rêvent sans doute de mettre les catholiques dans des "réserves". Et dans ce cas pourquoi leur laisser tant d'édifices religieux? Mais la mollesse de notre hiérarchie épiscopale, l'absence de boussole d'un certain nombre de prêtres, l'obstination de plusieurs médias catholiques à pratiquer "l'enfouissement", (…) ne doivent pas empêcher de voir qu'il subsiste une minorité active pour qui le patrimoine cultuel et culturel est tout à fait vivant », rappelle-t-il.

« Peut-être, suggère-t-il, faudrait-il être plus explicite, nommer les choses, rappeler les faits sans se lasser. (…) il est pour le moins étonnant qu'il n'y ait pas une mobilisation plus forte, en général, de l'Etat et de l'Eglise, pour mieux protéger les églises. Quelle que soit son origine, l'incendie de Notre-Dame de Paris a surgi dans un contexte de singulière négligence. »

« Il serait temps de dire qu'il règne en France un mélange de déchristianisation avancée, d'anticatholicisme militant, de pratiques satanistes, lesquelles confrontées à la passivité des pouvoirs publics et au "catholicisme honteux" d'une partie de la hiérarchie ecclésiastique créent un climat de grande vulnérabilité pour notre patrimoine religieux. »

Au bout du compte, dénonce l’historien, « (…) on en arrive à une situation de véritable danger pour l'héritage cultuel et culturel de la religion qui a fait la France, que nous le voulions ou non. »

Il conclut avec une question pour chacun de nous : « L'incendie de Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes nous a cueilli au réveil samedi 18 juillet : nous fera-t-il sortir de notre torpeur collective ? »


Permettez-nous de propager ces nouvelles

auprès de milliers de Français

Permettez-nous de propager ces nouvelles  auprès de milliers de Français

Votre don permettra de diffuser la vérité, détruire les mensonges et soutenir notre l'héritage chrétien.

Votre don permettra de diffuser la vérité, détruire les mensonges et soutenir notre l'héritage chrétien.

Posted in Radar de la Christianophobie

Recommandés pour vous

2 Comments

  1. JALBERGUE

    BONJOUR

    PENSEZ A NOUS ENVOYER LES CONSÉCRATIONS AU
    ” ( COEUR IMMACULÉ DE MARIE ) ”

    EN 2021

    CAR ONT N A PAS REÇU LES CONSÉCRATION
    ” AU COEUR IMMACULÉ ”

    POUR L ANNÉE 2020

    ABEL JALBERGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.