fbpx
Menu Fermer

Fiers d’être catholiques et sans crainte de le manifester !

« On a la volonté de montrer que des casseurs, il y en aura toujours, mais il y a aussi des gens qui se lèvent à 5 heures du matin, qui n'hésitent pas à marcher pour reconstruire », explique Rémy Groussard, 25 ans.  Avec comme objectif commun de « rassembler les peuples sans renier notre histoire et nos racines ».

Paris, le 3 juin 2020 (TFP France) - Deux actions qui méritent d’être largement diffusées et qui malheureusement ont trouvé peu d’échos dans les médias.

A Paris, d’abord : dans la semaine du dix-huit mai dernier, une affreuse dégradation d’une statue de Jeanne d’Arc, œuvre du sculpteur Emile-François Chatrousse, a été passée sous silence…

L’hebdomadaire Valeurs Actuelles raconte : la statue, « (…) située sur le boulevard Saint-Marcel, dans le cinquième arrondissement de Paris, a été recouverte de graffitis, dans l’indifférence générale. Sur le socle de l’effigie érigée en hommage à l’héroïne française, on pouvait notamment lire l’insulte ‘pucele (sic) de merde’, en référence au surnom de ‘pucelle d’Orléans’ qui lui est dévolu. »

Un véritable scandale ! Et que fait la mairie de Paris, à qui incombe le devoir de nettoyer les bâtiments et œuvres publics ? Rien, aucune réaction.

Cela se passe près de Montpellier, sur le pic Saint-Loup, à la mi-mai. Un groupe d’ultragauchistes scient et font tomber la croix qui surplombe le sommet du pic.

La semaine suivante, le mardi 19 mai, des militants du parti de droite Objectif France, entreprennent d’en dresser une autre de 15 m de haut, en bois.

Dans une vidéo mise en ligne sur YouTube et les réseaux sociaux, on peut voir une dizaine de militants à l’œuvre, de la construction de cette nouvelle croix à son transport, moyennant plusieurs heures de marche, jusqu’au sommet du pic Saint-Loup.
Une fois l’opération terminée, le petit groupe a ensuite déployé un immense drapeau français.

« On a la volonté de montrer que des casseurs, il y en aura toujours, mais il y a aussi des gens qui se lèvent à 5 heures du matin, qui n'hésitent pas à marcher pour reconstruire », explique Rémy Groussard, 25 ans.  Avec comme objectif commun de « rassembler les peuples sans renier notre histoire et nos racines ».

« Cette croix fait partie du patrimoine français et il faut le défendre à tout prix », témoigne une militante interrogée dans la vidéo.


Source : https://www.valeursactuelles.com / https://www.midilibre.fr

Photo : CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE / DEMAIN C'EST MIEUX

Permettez-nous de propager ces nouvelles

auprès de milliers de Français

Permettez-nous de propager ces nouvelles  auprès de milliers de Français

Votre don permettra de diffuser la vérité, détruire les mensonges et soutenir notre l'héritage chrétien.

Votre don permettra de diffuser la vérité, détruire les mensonges et soutenir notre l'héritage chrétien.

Posted in Actualités, Radar de la Christianophobie

Recommandés pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.