fbpx
Menu Fermer

Notre-Dame de Paris : un an après l’incendie

Il y a un an, jour pour jour, Notre-Dame était ravagée par les flammes alors que commençait la Semaine sainte. Bientôt l’incendie, demeuré à ce jour inexpliqué, allait entraîner avec lui la toiture de la cathédrale sous les yeux stupéfaits des Parisiens et du monde entier.

Le symbole le plus éloquent de cette tragédie reste sans doute la chute de la flèche de Viollet-le-Duc. Ce doigt pointé vers le Ciel qui s’effondre soudainement sous la morsure des flammes n’apparaît-il pas comme une allégorie des tragédies morales dévorant les restes de notre Civilisation chrétienne ?

Notre-Dame, le joyau de cette France qui voulait faire de la Terre l’antichambre du Ciel, a été martyrisée comme jamais dans toute son histoire.

Toutefois, n’oublions pas non plus, en ces temps d’épidémie, que les tours de la cathédrale sont restées debout, comme une invitation à nous confier à la Mère du Sauveur, Elle qui est restée debout aux pieds de son Fils crucifié.

Que la Vierge Marie, qui a montré tant de fois son amour pour la France, nous ouvre les yeux afin que nous comprenions la profondeur de la crise morale et spirituelle que traverse notre pays et fasse naître en nos cœurs des paroles de contrition.

15 avril 2020, un an après l’incendie
Société française pour la défense de la Tradition, Famille et Propriété – TFP


Permettez-nous de propager ces nouvelles

auprès de milliers de Français

Permettez-nous de propager ces nouvelles  auprès de milliers de Français

Votre don permettra de diffuser la vérité, détruire les mensonges et soutenir notre l'héritage chrétien.

Votre don permettra de diffuser la vérité, détruire les mensonges et soutenir notre l'héritage chrétien.

Posted in Notre-Dame à l'identique !

Recommandés pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.