fbpx
Menu Fermer

Quel est le problème avec les jeux vidéo ?

Les jeux vidéo sont-ils dangereux en eux-mêmes ? Est-ce qu'ils détruisent ou élèvent notre culture ? Devraient-ils être évités complètement ? La plupart des gens conviendront que « trop » de jeux est nuisible.

Beaucoup d'autres reconnaîtront que Grand Theft Auto, qui glorifie le crime ou les jeux ésotériques et violents tels que The Last of Us, Bioshock Infinite ou Fallout sont nocifs. Mais la question demeure : quand est-ce que c’est trop ? A partir de quel moment cela devient grave ? Et que dire des jeux apparemment anodins comme Angry Birds ?

S'échapper de la réalité.

Les jeux vidéo sont conçus pour donner au joueur un sentiment de satisfaction instantanée. Chaque fois qu'un objectif virtuel est atteint, le joueur se précipite et a tendance à en vouloir toujours plus. Le jeu présente un monde imaginaire détaché de la réalité et offre une « évasion » facile des limitations naturelles que rencontrent les humains dans cette vallée de larmes. Dans la vie réelle, la réussite est liée à la réalité, au travail ardu, aux efforts, aux sacrifices et au talent. Mais dans le monde imaginaire des jeux vidéo, vous pouvez prétendre être et faire des choses complètement irréalistes.

Cela se complique encore lorsque la personne est confrontée à des problèmes tels qu'une famille brisée, une dépression ou une dépendance. Prenons le cas d'Elliot Rodger. (1) Cet étudiant de 22 ans a vécu une vie frustrée. Il méprisait les interactions sociales, n'avait pas beaucoup d'amis et est devenu obsédé par World of Warcraft. Plutôt que de surmonter ses problèmes (faiblesses), il a « démissionné » et a comblé le vide avec des jeux et de la pornographie. Il a ensuite tué six personnes, en a blessé treize et s'est suicidé. Sa dépendance au jeu vidéo a été considérée comme un facteur dans son parcours tragique.

Une perte de temps ?

Un autre problème avec les jeux vidéo est la tendance à passer beaucoup de temps à ne rien faire de significatif. On pourrait faire valoir que les jeux vidéo sont simplement un passe-temps, un moyen de lutter contre l'ennui.
Mais à quoi sert-il de se livrer à un passe-temps sans objectif évident, sans véritable accomplissement et sans signification profonde ? Le but du jeu étant indéfini, les joueurs se retrouvent souvent contraints de jouer de plus en plus. Selon le Boy Genius Report, «il existe actuellement plus de 34 millions de joueurs de base aux États-Unis et ils jouent à des jeux vidéo 22 heures en moyenne chaque semaine ». Vingt-deux heures par semaine équivalent à peu près à un travail à temps partiel. Ce temps est-il bien utilisé ?

Des effets médicamenteux qui reprogramme le cerveau.

Selon une étude de Neurology Now, une publication de l'American Academy of Neurology, neuf enfants américains sur dix jouent à des jeux vidéo, soit environ 64 millions. L'étude a révélé que « les jeux excessifs avant l'âge de 21 ou 22 ans peuvent reprogrammer physiquement le cerveau ».

« Les jeux vidéo inondent le centre de plaisir du cerveau de dopamine », déclare David Greenfield, Ph.D., fondateur du Centre de toxicomanie pour Internet et la technologie et professeur clinicien adjoint de psychiatrie à la faculté de médecine de l'Université du Connecticut. Cela donne aux joueurs de la rapidité (accélération), mais seulement temporairement, explique-t-il. Avec toute cette dopamine supplémentaire qui se cache, le cerveau reçoit le message de produire moins de ce neurotransmetteur essentiel. Résultat final : les joueurs peuvent se retrouver avec un stock réduit de dopamine. »

Pour le bien-être des enfants, la Corée du Sud a réglementé l'utilisation des jeux vidéo en les traitant comme des drogues ou des substances contrôlées. Comme les drogues, les jeux vidéo offrent une gratification instantanée. Quand on y a recours encore et encore, une dépendance semblable à une dépendance à l'héroïne est créée.

Violence et jeux vidéo.

Il existe d'innombrables cas de violence et de criminalité liés directement ou indirectement aux jeux vidéo. Grand Theft Auto, par exemple, a créé un long sentier de mort dans son sillage. Cependant, rares sont ceux qui ont eu le courage de demander à ses concepteurs et à ses promoteurs d'arrêter sa production et de revenir sur les graves dommages causés. Voici quelques-uns des nombreux crimes liés à Grand Theft Auto :

  • Un homme a été poignardé et sa copie du jeu a été volée. (4)
  • Un étudiant a volé une voiture, kidnappé une femme et percuté neuf véhicules garés. Il a dit qu'il voulait jouer le jeu "dans la vraie vie"; (5)
  • Un adolescent thaïlandais a tué un chauffeur de taxi dans un crime contrefait du jeu (la Thaïlande a ensuite interdit le jeu); (6)
  • Un jeune garçon de 8 ans en Louisiane a abattu la personne qui l’avait à charge, de 90 ans, quelques minutes après avoir joué le jeu (ceci a été qualifié d'homicide); 7
  • Des élèves âgés de six ans à peine ont joué des scènes de drogue et de viol dans le jeu vidéo. 8

Il convient également de noter que certains observateurs ont reconnu des similitudes entre les émeutes virtuelles déclenchées dans Grand Theft Auto et les émeutes vécues à la suite du décès de Michael Brown à Ferguson, dans le Missouri.

Dans les cas suivants on peut voir plus de crimes liés à d'autres jeux vidéo:

  • Après que son jeu Call of Duty ait été confisqué, un garçon de 13 ans a tiré plusieurs fois sur sa propre mère, l'a tuée et a tenté de la violer; 9
  • Le père d'un fils de deux ans a frappé son enfant au visage, le tuant, afin de l'empêcher de pleurer pendant qu'il jouait à son jeu vidéo; 10
  • Un Chinois de 17 ans a été poignardé au crâne avec un couteau de cuisine après avoir été surpris en train de tricher alors qu'il jouait à un jeu en ligne dans un cybercafé. 11
  • Un garçon de 16 ans a tué sa mère avec un marteau pendant qu'elle dormait après qu’elle ait emporté sa Play Station. 12
  • En Corée du Sud, un couple a laissé son véritable enfant mourir de faim alors qu'il nourrissait un enfant « virtuel » avec le jeu Second Life.

Jouer à mort.

La dépendance aux jeux vidéo peut être si écrasante que les joueurs perdent parfois leur instinct le plus fondamental de conservation. Des dizaines de personnes se sont blessées et se sont suicidées en jouant à des jeux vidéo, comme le montrent ces exemples :

Un jeune homme a été retrouvé affalé sur son clavier dans un cybercafé après avoir joué plus de 15 heures. Il est décédé d'une crise cardiaque causée par le manque de sommeil et la déshydratation. 15

Un jeune homme de 20 ans est décédé d'un caillot de sang après avoir joué 12 heures de frénésie (d’excès), restant parfois éveillé toute la nuit à l'ordinateur. 16

CLIQUEZ SUR : Pourquoi tant de gens intelligents utilisent-ils des téléphones stupides ?

Un autre homme est décédé après une frénésie de 40 heures de jeu appelé Diablo III. Il s'est évanoui devant un ordinateur dans un cybercafé. Lorsqu'un employé le réveilla, il se leva rapidement, fit quelques pas et s'effondra, mort. 17

Un homme en Chine a joué 27 jours d’affilée (650 heures de jeu consécutives) et est décédé des suites d'une insuffisance cardiaque et de malnutrition.

Alors qu’elle jouait à des jeux vidéo, une fille de 13 ans a appelé sa mère: «Maman, je ne peux pas respirer.» Elle a eu une grave crise cardiaque et est décédée par la suite.

Un enfant de 8 ans s'est pendu après avoir été réprimandé pour avoir passé trop de temps à jouer à des jeux vidéo.

Quand l'imagination domine l'esprit.

Les jeux vidéo permettent souvent à l'imagination de brouiller l'intellect et d'affaiblir la volonté. Le joueur voit un « monde » virtuel sur un écran et interagit avec lui comme s'il était réel. La distinction entre le vrai et le faux est floue. Même dans des jeux extrêmement simples tels que Angry Birds, l’impulsion et l’imagination règnent. À cause du "respawn" - quand le joueur numérique ou le joueur humain revient à la vie après avoir été tué - les joueurs agissent d'abord et réfléchissent plus tard.

Pour gagner, le joueur prend des décisions partagées, en ignorant tous les dangers. Après tout, ce n'est qu'un jeu. Cependant, ce comportement se prête à un réel déséquilibre. Si vous « faites » régulièrement des choses que vous n'oseriez jamais faire en réalité, il est possible que vous vous comportiez dans la vie réelle comme vous vous êtes comporté pendant les jeux vidéo. Le joueur peut « faire » des choses folles - impliquant généralement de la violence - qui seraient des crimes horribles dans la vie réelle. Cette dichotomie mentale désensibilise le joueur.

CLIQUEZ SUR : Les illusions de la communication instantanée

Par exemple, dans d'innombrables jeux, le joueur peut égorger, trancher le cou, tirer et poignarder des personnes, et écraser des personnes avec une voiture. Imaginez l’esprit d’un jeune homme qui vient de jouer six heures à Gears of War II, un jeu extrêmement violent. Il entre dans la (vraie) rue après avoir «tué» des gens avec une scie à chaîne, mais tout à coup, ce n'est plus une bonne chose. Il doit changer de «réalité». Si le même type voit une tronçonneuse dans une cour, des images du carnage humain vont lui venir à l'esprit. Il risque peut-être de rire en pensant: «J'aimerais pouvoir faire cela dans la vraie vie."

En fait, Grand Theft Auto V est tellement réaliste qu'il existe des cartes Google qui illustrent des lieux réels utilisés dans le jeu se situant à Los Angeles, en Californie. Les concepteurs du jeu ont pris des photos de bâtiments, d'intersections et de lieux d'intérêt pour rendre le jeu plus réaliste : « Il y a toujours de nouvelles choses à voir et des couches de détails de la vie ambiante qui donnent vraiment l'impression que des choses se passent sans toi », a déclaré l’architecte du jeu vidéo Aaron Garbut. "C'est un monde avec lequel vous interagissez et existez, cela ne ressemble pas à une façade qui se crée autour de vous." 18 Grand Theft Auto V , dont la fabrication a coûté 265 millions de dollars, 19 encourage les activités criminelles, les meurtres de flics et la prostitution pendant que le joueur "marche" visuellement dans les rues californiennes. Comment cela peut-il avoir un effet positif ?

Quelle est la solution ?

La solution est simple : éteignez l'ordinateur ou le gadget et trouvez une activité utile. Même si l’on choisit un jeu «propre», exempt d’immoralité ou de violence, et jouant avec des limites de temps, l’activité elle-même a une valeur discutable.

Quelles sont les alternatives ? Que faisaient les gens de leur temps libre avant que les jeux vidéo ne soient inventés ?

Lisez un bon livre : lisez des livres qui ont la capacité d'élever l'esprit, d'inspirer l'âme et de renforcer la volonté.

Visiter des lieux en famille ou entre amis : Essayez de visiter un parc national ou régional ou des lieux intéressants comme les musées, les bibliothèques, les aquariums ou les sites historiques. Visitez l'océan et d'autres beaux endroits.

Activités physiques : Essayez la chasse, la pêche, la natation, le camping, la randonnée, la luge ou le patin. Essayez une activité aventureuse : escalade, rafting en eau vive, pêche en haute mer ou VTT. Chronométrez votre temps de course et la distance. Battez votre précédent record de pompes ou de tractions. Mieux encore, rivaliser avec un ami.

Essayez des jeux, passe-temps ou passe-temps traditionnels : Risk, Monopoly, Cœurs, Piques, Echecs, Dames, Go Fish, Charades, Poker - la liste est longue. Essayez la sculpture sur bois, le dessin (si vous avez du talent), l'écriture, la photographie, la cuisine, la cuisson, le tir à l'arc, la préparation de bière ou le tir sportif.

Développez l'art de la conversation : Passez du temps avec vos amis et votre famille. Parlez et appréciez leur compagnie. Demandez à un membre de la famille plus âgé ou à une connaissance, comme un ancien combattant, de vous raconter des histoires de leur passé.

Obtenez de l’aide : Encouragez les autres à vous aider ou à vous rejoindre pour éviter les jeux vidéo. Il est beaucoup plus facile de rester occupé sans jouer à des jeux vidéo si vous avez l'aide d'un ami.

Prier : Favoriser une vie spirituelle vivante. Récitez le chapelet tous les jours avec votre famille et essayez d'assister à la messe quotidienne. Passez du temps d'adoration devant le Saint-Sacrement.

Conclusion :

Les jeux vidéo ne satisfont pas le désir ardent de l'âme de mener une vie pleine de sens et d'objectif, mais simplement alimentent le feu de l’acédie. N'est-il pas temps de poser la manette de contrôle ? Pourquoi prétendre être un faux héros sur un écran alors que vous pouvez admirer de vrais héros et vous efforcer de le devenir vous-même ? Pourquoi jouer avec une manette alors que vous pouvez faire vos preuves dans la réalité ? L’acédie doit être combattue et surmontée. Ce n’est qu’à ce moment que nous aurons un véritable sentiment d’accomplissement et de joie - un sentiment de bonheur véritable qu'aucune console de jeux vidéo ne pourra jamais donner.


Source: https://www.returntoorder.org/2015/04/whats-wrong-with-video-games/

1. The New York Times, “Before Brief, Deadly Spree, Trouble Since Age 8” published on June 1, 2014 by Adam Nagourney, Michael Cieply, Alan Feuer and Ian Lovett

http://www.nytimes.com/2014/06/02/us/elliot-rodger-killings-in-california-followed-years-of-withdrawal.html?_r=0 (accessed March 23, 2015).

2. Boy Genius Report: “This is how much time the average gamer spends playing games each week,” published on May 14, 2014 by Jacob Siegal

http://bgr.com/2014/05/14/time-spent-playing-video-games/ (accessed March 23, 2015). [back]

3. Neurology Now: “Game Theory: How do video games affect the developing brains of children and teens?” June/July 2014 – volume 10 – issue 3 – p 32-36 by Amy Paturel, M.S., M.P.H. http://journals.lww.com/neurologynow/Fulltext/2014/10030/Game_Theory__How_do_video_games_affect_the.17.aspx (accessed March 23, 2015). [back]

4. The Independent: “London man stabbed and robbed of his copy of GTA 5” published on September 17, 2013 by James Vincent

http://www.independent.co.uk/news/uk/crime/london-man-stabbed-and-robbed-of-his-copy-of-gta-5-8821940.html (accessed March 23, 2015). [back]

5. New York Daily News: “College student steals truck, kidnaps woman while reenacting Grand Theft Auto” published on September 25, 2013 by Lee Moran

http://www.nydailynews.com/news/national/man-steals-truck-kidnaps-woman-reenacting-grand-theft-auto-article-1.1466867#ixzz2fxxo2zfg (accessed March 23, 2015). [back]

6. CyberSpacers.com: “Grand Theft Auto banned after copycat killing” published in 2008 by Jonathan Richards http://www.cyberspacers.com/news/grandtheftautobanned/ (accessed March 23, 2015). [back]

7. Fox News: “Louisiana boy, 8, shoots 90-year-old relative after playing video game, police say” published on August 24, 2013

http://www.foxnews.com/us/2013/08/24/la-police-boy-8-fatally-shoots-0-year-old-relative-after-playing-video-game/#ixzz2cx07yI59 (accessed March 23, 2015). [back]

8. South Wales Argus: “Llanbradach headteacher’s warning after pupils as young as six act out drug rape scenes from Grand Theft Auto” published on February 12, 2014 by Caio Iwan

9. DailyMail.com: “‘I killed my mom with my .22…'” published on May 3, 2013 by Rachel Quigley http://www.dailymail.co.uk/news/article-2319064/Noah-Crooks-Chilling-911-reveals-13-year-old-boy-admitting-tried-rape-shot-dead-mom-taking-away-video-game.html (accessed on March 23, 2015). [back]

10. WXII12.com: “High Point dad accused of punching, killing baby won’t face death penalty” published on May 9, 2013 by Chanel Davis

http://www.wxii12.com/news/local-news/piedmont/high-point-dad-accused-of-punching-killing-baby-wont-face-death-penalty/-/10703612/20077696/-/85kf8mz/-/index.html#ixzz2f0GSUwNv (accessed on March 24, 2015). [back]

11. The Escapist: “Counter-Strike Cheater Stabbed in Brain” published on March 22, 2010 by John Funk http://www.escapistmagazine.com/news/view/99312-Counter-Strike-Cheater-Stabbed-in-Brain (accessed on March 24, 2015). [back]

12. New York Daily News: “Kendall Anderson, 16, killed mom with claw hammer for taking away his PlayStation: court” published on February 17, 2011 by Michael Sheridan

http://www.nydailynews.com/news/national/kendall-anderson-16-killed-mom-claw-hammer-playstation-court-article-1.139414 (accessed on March 24, 2015). [back]

13. The World Post: “Couple Let Baby Starve To Death While Raising Virtual Baby Online” published on May 5, 2010 http://www.huffingtonpost.com/2010/03/05/couple-let-baby-starve-to_n_487287.html (accessed on March 24, 2015). [back]

14. IndiaToday.in: “Scolded for playing video games, 8-year-old hangs himself in Patna” published on September 12, 2013 by Giridhar Jha

http://indiatoday.intoday.in/story/scolded-for-playing-video-games-8-year-old-hangs-himself-in-patna/1/309484.html (accessed on March 24, 2015). [back]

15. AsiaOne.com: “Youth dies after playing computer games for over 15 hours” published on November 6, 2013 by Winnie Yeoh http://news.asiaone.com/news/digital1/youth-dies-after-playing-computer-games-over-15-hours (accessed on March 24, 2015). [back]

16. ABC News: “Man Dies From Blood Clot After Marathon Gaming” published on August 2, 2011 by Kim Carollo http://abcnews.go.com/Health/extreme-gamer-dies-pulmonary-embolism/story?id=14212015 (accessed on March 24, 2015). [back]

17. The World Post: “Diablo 3 Death: Teen Dies After Playing Game For 40 Hours Straight” published on July 18, 2012 http://www.huffingtonpost.com/2012/07/18/diablo-3-death-chuang-taiwan-_n_1683036.html (accessed on March 24, 2015). [back]

18. Techradar.com: “The tech that built an empire: how Rockstar created the world of GTA 5” published on September 16, 2013 by Hugh Langley

http://www.techradar.com/us/news/gaming/the-tech-that-built-an-empire-how-rockstar-created-the-world-of-gta-5-1181281 (accessed on March 24, 2015). [back]

19. The Independent: “GTA 5 rumoured to be the most expensive video game ever made” published on September 11, 2013 by James Vincent

http://www.independent.co.uk/life-style/gadgets-and-tech/news/gta-5-rumoured-to-be-the-most-expensive-video-game-ever-made-8809581.html (accessed on March 24, 2015). [back]

20. John Horvat, Return to Order From a Frenzied Economy to an Organic Christian Society—Where We’ve Been, How We Got Here, and Where We Need to Go (York, PA: York Press, 2013), 71. http://www.returntoorder.org/ [back]

Permettez-nous de propager ces nouvelles

auprès de milliers de Français

Permettez-nous de propager ces nouvelles  auprès de milliers de Français

Votre don permettra de diffuser la vérité, détruire les mensonges et soutenir notre l'héritage chrétien.

Votre don permettra de diffuser la vérité, détruire les mensonges et soutenir notre l'héritage chrétien.

Posted in Principes de Révolution et Contre-Révolution

Recommandés pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.