fbpx
Menu Fermer

Vol d’objets religieux : un sanctuaire dépouillé de son chemin de croix

Pétition : Attaques anti-chrétiennes: Assez des paroles, des actes ! Demandent une loi contre la christianophobie ! Cliquez ici.

France, le 22 septembre 2020 (TFP France) - Un acte antichrétien de plus et pas des moindres : un vol odieux a été commis en août dernier dans la basilique de Saint-Mathurin de Larchant, en Seine-et-Marne, véritable joyau de l'art gothique de la région.

Quinze œuvres d’art ont été dérobées : 14 tableaux composant un chemin de croix, ainsi qu'une statue représentant le Christ sur la croix.

 Un pillage qui représente entre 25 000 et 30 000 euros de préjudice, outre la disparition en elle-même, qui n’a pas de prix.

D’après Le Parisien, c’est la bénévole chargée d’ouvrir et de fermer l’église, en rentrant de vacances le samedi 29 août, qui a découvert l’absence du chemin de croix.

Les techniciens de la gendarmerie n’ont toutefois constaté aucune infraction dans l’édifice, partiellement en ruine. Dès lors, le vol pourrait avoir eu lieu entre le 20 août et le 29 août au matin, ce qui complique la recherche des coupables.

« Les voleurs sont venus pour les œuvres d'art, car ils ont aussi volé les cartouches qui expliquent les scènes. Ils sont culottés, car ils sont passés en journée », dénonce le maire de Saint-Mathurin de Larchant, Vincent Mevel.

À lire aussi :

A propos du chemin de croix dérobé, l’édile précise : « Il n'y en avait que deux de ce style en France. C'était une œuvre exceptionnelle. »

Les tableaux de stuc, faits de plâtres et de bois peints font une cinquantaine de centimètres de haut. Ce chemin de croix faisait partie de l'inventaire de 1905 et appartenait à la commune. Plus imposant, le christ sur la croix mesure entre 1,30 m et 1,40 m de hauteur, rapporte le quotidien.

« On est sur le chemin du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle maintenant c'est plutôt le chemin des cambriolages, déplore Vincent Mevel qui évoque des vols commis chez des particuliers récemment avant de rappeler : une pietà avait été dérobée voici 30 ans dans la basilique. »
Cette œuvre n'a jamais été retrouvée.

La gendarmerie a ouvert une enquête et a lancé un appel à témoins.


Source : https://www.leparisien.fr

Photo : canva.com

Permettez-nous de propager ces nouvelles

auprès de milliers de Français

Permettez-nous de propager ces nouvelles  auprès de milliers de Français

Votre don permettra de diffuser la vérité, détruire les mensonges et soutenir notre l'héritage chrétien.

Votre don permettra de diffuser la vérité, détruire les mensonges et soutenir notre l'héritage chrétien.

Posted in Radar de la Christianophobie

Recommandés pour vous

2 Comments

  1. FLANDRE

    Quand la commune dispose d’oeuvres d’une telle importance elle ne les laisse pas à l’abandon dans une chapelle en ruine.
    L’incompétence des services municipaux une nouvelle fois démontrée.

  2. Damien de Failly

    Cela me révolte, les chrétiens doivent se mobiliser pour organiser la défense des lieux saints. Serions-nous revenus à une époque des vandales et iconoclastes ? Je rêve d’une forme de chevalerie consacrée à la défense et la protection de nos lieux de prières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.