fbpx
Menu Fermer

Une première victoire pour Notre-Dame !

Lors de l’audition à l’Assemblée nationale du huit janvier dernier concernant le chantier de Notre-Dame, le vice-président du conseil national de l'Ordre des architectes, Éric Wirth, a plaidé vigoureusement pour la reconstruction à l’identique de la charpente.

Alors qu'il prenait la parole devant la mission d'information pour le suivi de la loi pour la restauration de Notre-Dame, Éric Wirth a eu des propos très fermes, balayant les objections que l’on peut écouter régulièrement dans les médias.

Il a notamment assuré que le bois serait la solution la plus écologique pour reconstruire la charpente de Notre-Dame de Paris et celle qui garantirait au mieux la solidité de la structure. En effet, « le matériau le plus moderne, le plus écologique aujourd'hui, c'est le bois, c'est celui qui stocke le carbone. Et il n'y a pas de contre-indications malgré toutes les fausses rumeurs », a-t-il insisté.

Quant à la possibilité d'utiliser d'autres matériaux, l’architecte a été très clair : « Si l'ouvrage (la charpente) avait été en acier, il n'y aurait plus eu de cathédrale. Même avec toutes les protections, vu le brasier... Le fer tient une demi-heure, une heure, et après il se tord, il tire sur les parois et il fait tout écrouler. »

« Il faut se méfier, a poursuivi Eric Wirth, des fausses bonnes solutions » qui préconisent des charpentes métalliques ou en béton sous prétexte qu'elles seraient "beaucoup plus légères". »

Lire aussi:

Rappelons, s’il est nécessaire, que la charpente qui a brûlé n’avait pas bougé depuis huit siècles !
Sans jamais montrer un quelconque signe de faiblesse, cette charpente gothique datée du XIIIe siècle était d'ailleurs l'une des plus anciennes de Paris.

L'architecte a rappelé également qu'on avait « la chance d'avoir toutes les informations, relevés photographiques, informatiques, numériques pour reconstruire à l'identique », de même pour la flèche. Il a souligné que « les vraies innovations, c'est aux abords (de Notre-Dame) qu'il faudra les faire », sans pour autant les confier à des « architectes bling-bling ».

Enfin, M. Wirth a estimé que « le temps du diagnostic allait être extrêmement long » et que les cinq ans, comme le veut le président Emmanuel Macron, sont « un objectif mais pas un impératif. »

La charpente de la cathédrale Notre-Dame de Paris devrait donc être reconstruite à l'identique, ce qui représente une immense victoire, dont nous ne pouvons que nous réjouir et remercier ici vous tous qui avez signé les différentes pétitions proposées par la TFP pour la reconstruction à l’identique de Notre-Dame.

Ne baissons pas la garde pour autant et continuons d’être vigilants et actifs jusqu’à ce que la victoire soit enfin totale.


Recommandés pour vous